«J’ai pLeu­ré comme un bé­bé»

Allô Vedettes - - VIE PRIVÉE - Luc De­non­court

Il y a 10 ans cette an­née que Jean-Pierre Fer­land est tom­bé amou­reux de Ju­lie Anne Sau­mur. Non seule­ment on peut en­tendre celle-ci sur le nou­vel al­bum de l’ar­tiste, mais elle pré­pare aus­si son propre pro­jet.

L.D.: Comment est ar­ri­vée l’idée de votre duo sur l’al­bum? J.A.S.: «On chante cette chan­son en­semble de­puis long­temps. On ne l’avait ja­mais en­re­gis­trée. Comme c’est une chan­son qu’il aime beau­coup, j’avais en­vie de l’in­ter­pré­ter avec lui sur disque.» Qu’est-ce que ça re­pré­sen­tait pour toi qu’elle soit im­mor­ta­li­sée? «Quand An­dré Le­clerc nous l’a en­voyée la pre­mière fois, j’ai eu des fris­sons. C’est la pre­mière fois que je m’en­ten­dais chan­ter et que j’avais des fris­sons. J’ai pleu­ré comme un bé­bé.» C’est un al­bum très per­son­nel. As-tu l’im­pres­sion que le pu­blic connaî­tra plus Jean-Pierre? «Je n’y avais pas pen­sé, mais tu as rai­son. Chaque fois que j’écoute Mon frère, je pleure. La chan­son Les amou­reux a pris un autre sens. On est à fleur de peau à l’écoute de l’al­bum.» La co­mé­die mu­si­cale où tu in­ter­prètes Ma­dame Simp­son se­ra-t-elle le pro­chain pro­jet? «Il a un autre disque en tête avec des chan­sons ori­gi­nales. De plus, je pré­pare aus­si mon al­bum et j’ai­me­rais le sor­tir en 2018 ou en 2019.» Ce disque est-il com­men­cé? «J’avais com­men­cé, mais j’ai ar­rê­té en rai­son des nom­breux pro­jets. On a quelques chan­sons. Cer­taines se­ront écrites par Jean-Pierre, mais je vais aus­si de­man­der à d’autres au­teurs.»

En couple de­puis 10 ans.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.