Tom Ford frois­sé?

Allô Vedettes - - INTERNATIONAL -

Le 7 mai der­nier au Met Ga­la, l’avo­cate a dé­mon­tré en­core une fois qu’elle était une femme de tête. Amal ne semble pas ai­mer qu’on lui dicte la marche à suivre. Lors de cet évé­ne­ment, il était en­ten­du avec l’équipe de Tom Ford qu’elle por­te­rait une de ses créa­tions, une splen­dide robe longue. Or, à la toute der­nière mi­nute, la mère de ju­meaux au­rait dé­ci­dé qu’elle por­te­rait plu­tôt un pan­ta­lon et bus­tier du de­si­gner Ri­chard Quinn. L’équipe de Tom Ford au­rait «été aga­cée, mais au­rait fait preuve de com­pré­hen­sion» , se­lon un té­moin. On au­rait en­suite de­man­dé à la star de ne pas por­ter cette robe lors de l’après-fête, mais de la conser­ver plu­tôt pour un pro­chain ta­pis rouge. Or, Amal s’est pré­sen­tée à la fête du Met Ga­la vê­tue de cette robe, mal­gré la de­mande.

Il faut dire que la bru­nette n’a pas be­soin d’avoir les de­si­gners de son cô­té: le couple a une for­tune es­ti­mée à 1,26 mil­liard de dol­lars (l’ac­teur a ven­du sa com­pa­gnie de te­qui­la pour la somme de 1 mil­liard de dol­lars en 2017. Le couple pos­sé­dait dé­jà 260 mil­lions de dol­lars). Amal peut donc se per­mettre les plus grandes fo­lies ves­ti­men­taires. D’ailleurs, le 19 mai der­nier, lors du ma­riage de Me­ghan Markle avec le prince Har­ry, elle a presque vo­lé la ve­dette avec une robe si­gnée Stel­la McCart­ney, un cha­peau Ste­phen Jones, des es­car­pins Gian­vi­to Ros­si et des boucles d’oreilles Lorraine Sch­wartz. Le New York Times avait es­ti­mé sa te­nue ves­ti­men­taire à 765 000 dol­lars.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.