Sé­bas­tien Hu­ber­deau: le plus gros dé­fi de sa car­rière

Le co­mé­dien Sé­bas­tien Hu­ber­deau avait une très bonne nou­velle à nous ap­prendre ré­cem­ment puis­qu’un gros pro­jet l’at­tend en Eu­rope.

Allô Vedettes - - SOMMAIRE - Yves Bou­dreau

C’est en France qu’il se pro­dui­ra sur les planches pro­chai­ne­ment: «J’ai vrai­ment une bonne nou­velle à vous an­non­cer. Je vais pas­ser plu­sieurs mois en France pour pré­sen­ter un spec­tacle so­lo, Mo­lière, où je vais ra­con­ter la vie du cé­lèbre dra­ma­turge. Pour moi, c’est sans doute le plus gros pro­jet et le plus grand dé­fi de ma car­rière. Je suis dé­jà en ré­pé­ti­tion. J’ai une tren­taine de pages de texte à ap­prendre. L’aven­ture a com­men­cé quand un de mes amis, un psy­cho­logue fran­çais, m’a fait part de ce pro­jet en m’of­frant le rôle. On a tou­jours dit que Mo­lière était mort en scène, mais il n’y a pas de preuve tan­gible. La pièce met en ve­dette Mo­lière, qui, lors de sa der­nière nuit avant de mou­rir, ra­conte sa vie. Si tout va bien, je de­vrais jouer cette pièce un peu par­tout en France. Il est pos­sible que je sois oc­cu­pé pen­dant un bon bout de temps. Il n’est pas rare, là-bas, de voir des pièces être jouées plus de 100 ou 200 fois. Ici, à part quelques ex­cep­tions, on joue une ving­taine de fois, puis c’est ter­mi­né. Je suis vrai­ment très ex­ci­té par ce pro­jet.»

Il fau­dra at­tendre en­core un peu avant de voir si le Mo­lière de Sé­bas­tien Hu­ber­deau connaî­tra du suc­cès en France, mais à en­tendre le co­mé­dien, il n’y a au­cun doute pos­sible dans sa tête: «On parle même d’une tour­née eu­ro­péenne, mais on va com­men­cer par la France.» Quant à la pos­si­bi­li­té de ve­nir pré­sen­ter le spec­tacle au Qué­bec, il est trop tôt pour le dire: «Comme il n’y a qu’un co­mé­dien sur scène, que le décor et les cos­tumes sont as­sez simples − je vais jouer en ja­quette pen­dant toute la re­pré­sen­ta­tion −, c’est un spec­tacle qui peut voya­ger fa­ci­le­ment. C’est sûr que j’ai­me­rais bien ve­nir jouer ici.» On tra­ver­se­ra le pont une fois ren­du à la ri­vière.

Mais, avant de se rendre à Pa­ris, Sé­bas­tien a eu le temps de tour­ner dans la nou­velle sé­rie quo­ti­dienne pro­duite par Fa­bienne La­rouche, Clash, qu’on peut voir à VRAK. On sait que Clash ra­conte l’his­toire de deux ado­les­cents qui se re­trouvent dans un centre de ré­ha­bi­li­ta­tion après avoir su­bi de graves bles­sures: «Les deux gar­çons (Alexandre Na­chi et Alex God­bout) sont gra­ve­ment bles­sés et la co­pine (Lu­di­vine Re­ding) d’un des deux gar­çons, qui était éga­le­ment dans la voi­ture, s’en sort in­demne. Moi, j’in­ter­prète un ins­pec­teur qui en­quête sur les cir­cons­tances de cet ac­ci­dent.»

Main­te­nant que les tour­nages de Clash sont ter­mi­nés, Sé­bas­tien Hu­ber­deau en pro­fite pour ap­prendre ses textes de Mo­lière: «Je vais aus­si pro­fi­ter de cette pé­riode pour faire un voyage en Ita­lie au mois d’oc­tobre.» Voi­là toutes les rai­sons qui ex­pliquent pour­quoi le co­mé­dien est si heu­reux pré­sen­te­ment.

«Il est pos­sible que je sois oc­cu­pé pen­dant un bon bout de temps.»

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.