Maude Lan­dry: «Je ne pen­sais pas faire de l’hu­mour»

Maude Lan­dry fait par­tie des hu­mo­ristes qui se font connaître de plus en plus. Vé­ri­table ar­tiste de stand-up, sans ar­ti­fices, elle avoue s’être fait vio­lence en choi­sis­sant ce mé­tier.

Allô Vedettes - - SOMMAIRE - Luc De­non­court

Cette fille dis­crète est en no­mi­na­tion dans trois ca­té­go­ries au pro­chain Ga­la Les Oli­vier, et elle pré­pare en ce mo­ment un spec­tacle so­lo. L’hu­mo­riste est dans une pé­riode de ro­dage et ignore quand elle se­ra prête à pré­sen­ter sa grande pre­mière à Mon­tréal.

On connaît peu de choses de Maude Lan­dry. Elle n’a pas fait l’École na­tio­nale de l’hu­mour, mais elle a sui­vi des cours du soir en écri­ture hu­mo­ris­tique en 2013. En 2014, elle ob­te­nait un cer­ti­fi­cat uni­ver­si­taire en tra­duc­tion. Mais pour le reste, elle de­meure quelque peu mys­té­rieuse. «Je suis pas mal so­li­taire et grand-mère, je fais des mots croi­sés. Je suis aus­si as­sez ti­mide et in­tro­ver­tie; je ne pen­sais pas mon­ter sur scène pour faire de l’hu­mour. Je pense que je vou­lais me faire du mal» , dit-elle, pince-sans-rire. Elle a dé­jà ra­con­té au ma­ga­zine Voir: «J’ai tou­jours mieux par­lé d’une si­tua­tion ou d’un phé­no­mène que de moi. En fait, je n’aime pas vrai­ment ex­po­ser ma vie en pu­blic. C’est plate, mais je pense que je ne pas­se­rai ja­mais dans le clin d’oeil. »

Pour son pre­mier spec­tacle, Maude Lan­dry s’en tient à la for­mule du stand-up: «Je ne peux pas en par­ler beau­coup parce qu’il change constam­ment. Je fais du stand-up, j’aborde des su­jets très réa­listes, j’ob­serve la so­cié­té et je la com­mente à ma fa­çon. Pré­sen­te­ment, je me pro­mène beau­coup et je mets tou­jours un peu de gui­tare dans mon spec­tacle. J’es­saie d’être le plus spon­ta­née pos­sible.» Comme plu­sieurs ar­tistes qui montent sur scène, hu­mo­ristes ou co­mé­diens, Maude a dé­cou­vert sa ca­pa­ci­té de faire rire en fai­sant de l’im­pro quand elle étu­diait en ci­né­ma au cé­gep du Vieux-Mon­tréal. Cette Mon­tréa­laise de nais­sance âgée de 26 ans est cer­tai­ne­ment là pour du­rer, et ce, mal­gré son tem­pé­ra­ment in­tro­ver­ti.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.