Bri­gitte M: «Je ne vou­lais pas me trom­per»

Allô Vedettes - - ENTREVUE - Luc De­non­court

Le ré­per­toire de Noël a ac­com­pa­gné la chan­teuse Bri­gitte M dès ses pre­miers pas sur scène. Pour­tant, c’est cette an­née qu’elle a dé­ci­dé de s’of­frir un ca­deau en en­re­gis­trant des clas­siques du temps des Fêtes.

L.D.: Tu as fait beau­coup de pro­jets clas­siques au cours de ta car­rière; Noël était-il donc un in­con­tour­nable? B.M.: «De­puis le temps que je fais des spec­tacles de Noël col­lec­tifs, ça al­lait de soi de faire un al­bum de Noël. J’ai une for­ma­tion clas­sique, et j’ai fait mes pre­miers so­los dans des églises à Noël. C’était un long par­cours pour ar­ri­ver à ce disque.» Est-ce que le choix des chan­sons a été dif­fi­cile à faire? «J’y suis al­lée par coups de coeur. Je de­vais chan­ter un Ave Ma­ria, qui est un in­con­tour­nable. Lorsque j’étais plus jeune, j’écou­tais beau­coup Noël blanc; la ver­sion de Bing Cros­by m’a tou­jours émue. J’ai tel­le­ment chan­té Adeste Fi­deles que je de­vais la faire aus­si. De plus, Mi­nuit, chré­tiens est un grand clas­sique pour moi. J’ai aus­si de belles sur­prises, dont une chan­son ori­gi­nale de Nel­son Min­ville. J’ai eu en­vie de la chan­ter avec Marc Her­vieux: on se connaît de­puis tou­jours puis­qu’on a étu­dié à la même époque et on se croi­sait dans des soi­rées. L’autre belle sur­prise est mon duo avec Bru­no Pel­le­tier, avec qui je vou­lais en­re­gis­trer de­puis Dra­cu­la. Je suis al­lée voir Bru­no en spec­tacle, et à la fin, les mu­si­ciens jouaient Nel­la Fan­ta­sia. J’ai fait des re­cherches et j’ai vu qu’il y avait des pa­roles. C’était un coup de coeur pour tous les deux. On a tra­vaillé sur nos pro­non­cia­tions en ita­lien, et c’était ma­gique.» Qu’est-ce que Noël re­pré­sente pour toi? «La fra­ter­ni­té et la gé­né­ro­si­té. Il faut être tour­né un peu plus vers l’autre, di­mi­nuer la sur­con­som­ma­tion et pas­ser du temps de qua­li­té avec les gens qui sont dans notre vie.» Tu as mis deux ans et de­mi pour réa­li­ser ce pro­jet. Pour­quoi? «Je vou­lais prendre mon temps. C’est un al­bum si­gna­ture, et je ne vou­lais pas me trom­per. J’ai­me­rais que ça de­vienne un in­con­tour­nable de Noël. J’es­père que ce se­ra un disque ré­con­for­tant et apai­sant. Je vou­lais ra­me­ner les gens vers leurs sou­ve­nirs d’en­fance. Je suis al­lée cher­cher des mu­si­ciens de ta­lent. On a pris le temps de bien faire les choses. Par mo­ments, j’en­re­gis­trais et je re­ve­nais un mois plus tard pour cor­ri­ger des choses.» Ta fille, Glo­ria Bel­la, est une you­tu­beuse. Com­ment vis-tu avec cette réa­li­té? «C’est là-de­dans qu’elle s’épa­nouit. Elle a com­men­cé alors qu’elle avait 12 ans, main­te­nant elle a une équipe qui s’oc­cupe d’elle. Mes pa­rents m’ont en­cou­ra­gée dans ma pas­sion, alors que je vou­lais être chan­teuse. J’en­cou­rage à mon tour ma fille dans sa pas­sion. Elle a main­te­nant 18 ans et elle est tou­jours aus­si pas­sion­née. Elle a une com­mu­nau­té qui la suit fi­dè­le­ment.»

«J’en­cou­rage ma fille dans sa pas­sion.»

Bri­gitte M se­ra sur la scène de la Mai­son sym­pho­nique dans le cadre de Noël sym­pho­nique, en com­pa­gnie de Roch Voi­sine, Ma­rie-Eve Jan­vier, Pa­trick Nor­man, Na­tha­lie Lord, Ch­ris­to­pher Hall, Jo­nas et Jean-Pierre Fer­land. Pour plus d’in­for­ma­tions, vous pou­vez vi­si­ter pla­ce­de­sarts.com.

Avec son conjoint, Pierre Mar­chand.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.