Un qua­trième livre pour Da­nielle Oui­met

Allô Vedettes - - SOMMAIRE - Yves Bou­dreau

Da­nielle Oui­met est une femme oc­cu­pée. Même si on ne la voit plus à la té­lé­vi­sion et qu’on ne l’en­tend plus à la ra­dio, elle sait s’oc­cu­per. Elle pré­pare d’ailleurs un qua­trième livre.

Après avoir pu­blié Hen­ri, l’Ita­lie et moi en 2010, elle a lan­cé Si c’était à re­faire en 2011, Mes amis, mes amours: ce que les hommes m’ont ap­pris en 2017, et elle sor­ti­ra son qua­trième ou­vrage en 2019. En fait, il s’agit de son cin­quième livre puis­qu’en 1976, elle avait pu­blié Ça va mar­cher!, mais ce n’est pas elle qui l’avait écrit. L’écri­vain Claude Jas­min avait recueilli ses pro­pos et uti­li­sé sa plume pour faire cette pre­mière bio­gra­phie.

Cette fois-ci, elle nous ra­conte tout ce qui se pas­sait sur un pla­teau: «Je ne vou­lais pas faire un autre livre sur ma vie amou­reuse ou par­ler de choses trop sé­rieuses. J’ai donc pro­po­sé à l’édi­teur d’écrire mes mé­moires comme co­mé­dienne et ani­ma­trice. Je ne sais pas pour­quoi, mais il m’ar­rive tou­jours des choses in­croyables dans la vie. D’ailleurs, quand j’ani­mais Ve­dettes en di­rect avec Serge Bé­lair, j’ar­ri­vais tou­jours sur le pla­teau avec une nou­velle his­toire abra­ca­da­brante, à tel point que M. Bé­lair di­sait tou­jours: “Ça n’ar­rive qu’à Da­nielle.” J’ai donc dé­ci­dé de ra­con­ter des anec­dotes liées à toutes les his­toires que j’ai vé­cues dans ma vie pro­fes­sion­nelle, sur un pla­teau, et d’ap­pe­ler ce livre Ça n’ar­rive qu’à Da­nielle. Je suis dé­jà ren­due à 400 anec­dotes. J’ai bien hâte de pré­sen­ter mon livre. Je m’amuse tel­le­ment à l’écrire!»

Par­mi ses ex­pé­riences mé­mo­rables, il y a eu bien sûr le Bye Bye au­quel elle a eu le bon­heur de se joindre: «J’ai par­ti­ci­pé à deux Bye Bye dans ma vie, en 1974 et en 1975. J’ai même dû mettre fin à une re­la­tion amou­reuse à cause du Bye Bye: je de­vais prendre des va­cances avec mon amou­reux, mais je n’y suis pas al­lée. J’au­rais été folle de dire non au Bye Bye. J’avais sur­tout per­son­ni­fié Mme Lise Payette à cette époque. Même si j’avais per­du un amou­reux, j’ai eu la chance de tra­vailler avec Do­mi­nique Mi­chel que je consi­dé­rais un peu comme ma mère. C’est elle qui m’a en­ga­gée pour jouer dans la sé­rie Do­mi­nique, où elle te­nait le rôle prin­ci­pal avec Jacques This­dale.»

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.