Mi­chel Lou­vain: un sou­per de Noël en fa­mille

Allô Vedettes - - SOMMAIRE - Luc De­non­court

Gé­né­ra­le­ment, dès l’ap­pa­ri­tion de la neige, Mi­chel Lou­vain est dé­jà sous le so­leil de la Flo­ride. Cette an­née, il s’est tou­te­fois lais­sé convaincre de res­ter au Qué­bec pour par­ti­ci­per à une sé­rie de concerts de Noël, mais une fois que celle-ci se­ra ter­mi­née, il fi­le­ra vers les États-Unis.

L.D.: Qu’est-ce qui vous al­lu­mait dans cette tour­née? M.L.: «Je n’ai pas vu le spec­tacle l’an der­nier, car je ne suis ja­mais ici en dé­cembre. Mar­tin Le­clerc est mon pro­duc­teur et il n’ar­rê­tait pas de m’en par­ler. Lors­qu’il m’a de­man­dé d’en faire par­tie, j’ai dit oui. J’ai en­vie d’être avec ces ar­tistes-là.» Pour­tant, vous n’ai­mez pas l’hi­ver ha­bi­tuel­le­ment… «Je vais y goû­ter pour un mois. On ter­mine le 23 à La­val, et le 24 à 11 h, je pars pour la Flo­ride. Je vais al­ler fê­ter Noël là-bas.» Qu’est-ce que Noël re­pré­sente pour vous? «Quand mes pa­rents sont par­tis, ce n’était plus le même Noël. Mes soeurs sont avec leurs en­fants et leurs pe­tits- en­fants. Je suis al­lé à Thet­ford ré­cem­ment et on a fait un sou­per de Noël. Ils ont tous des billets pour ve­nir me voir lors du spec­tacle à Thet­ford. La vie fait bien les choses.» Est-ce par­ti­cu­lier lorsque votre fa­mille est pré­sente? «Chaque fois que je chante à Thet­ford, je sais qu’ils sont dans la salle. Il y a même une rue qui porte mon nom. J’aime ma ville et chaque fois que je m’y rends, c’est spé­cial pour moi.» C’est quand même un im­mense hom­mage de notre com­mu­nau­té lors­qu’une rue porte notre nom… «J’ai même ma niche pour lorsque je quit­te­rai ce monde. Mon urne et mon es­pace sont ré­ser­vés. J’ai fait pré­pa­rer une mo­saïque dans la grande vitre der­rière ma niche. C’est un ar­tiste de Thet­ford qui l’a faite, c’est un beau cou­cher de so­leil. Je re­tour­ne­rai donc à mes ra­cines.» À quoi res­semble votre Noël en Flo­ride? «Ça se passe entre amis, il n’y a pas de sa­pin et c’est très calme. Ce n’est pas un sou­per tra­di­tion­nel, puisque cer­taines choses sont plus dif­fi­ciles à trou­ver en Flo­ride.» Êtes-vous en pré­pa­ra­tion d’un nou­vel al­bum? «J’ai ré­cem­ment pré­sen­té le der­nier spec­tacle de mes 60 ans de car­rière à Ca­ra­quet. J’étais en tour­née de­puis avril 2016. Je bâ­tis un tout nou­veau tour de chant et je se­rai même au Ca­si­no en 2019. Je vais pré­pa­rer mon pro­chain al­bum.» À quoi res­sem­ble­ra ce disque? «J’ai fait ap­pel aux gens sur In­ter­net pour qu’ils me sug­gèrent des chan­sons qu’ils ai­me­raient que j’en­re­gistre. Les roses de Pi­car­die d’Yves Mon­tand re­ve­nait très sou­vent. C’est un al­bum en trio, très croo­ner amé­ri­cain.» Al­lez-vous tra­vailler là-des­sus en Flo­ride? «Je pars avec du ma­té­riel, car c’est là-bas que je pense le plus, parce que j’ai le temps. Ce se­ra aus­si des va­cances, puis­qu’on donne 21 spec­tacles en 23 jours pour la tour­née de Noël. J’ai dé­jà fait ça dans le

«J’ai fait pré­pa­rer une mo­saïque dans la vitre der­rière mon urne.»

pas­sé, mais j’avais 50 ans; main­te­nant, j’en ai 81. Je se­rai en­tou­ré d’une belle gang et il y au­ra de la ma­gie dans l’air tous les soirs.»

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.