AC­CÈS IN­TER­DIT

Aux parcs Pierre-Payet et Clé­men­tine-De la Rous­se­lière

Avenir PaT - Montréal-Est - - LA UNE - AMÉ­LIE GA­MACHE ame­lie.ga­mache@tc.tc

Deux rampes de mise à l’eau ont ré­cem­ment été fer­mées par l’ar­ron­dis­se­ment. L’ac­cès en est dé­sor­mais in­ter­dit aux em­bar­ca­tions avec re­morque. Les plai­san­ciers doivent uti­li­ser la rampe de la rue Notre-Dame Est, à l’est de la 36e ave­nue; une dé­ci­sion qui ne plaît pas à tous.

LOI­SIRS Les rampes de mise à l’eau du parc Clé­men­tine-De la Rous­se­lière et du parc Pierre-Payet ont ré­cem­ment été fer­mées par l’ar­ron­dis­se­ment. L’ac­cès en est dé­sor­mais in­ter­dit aux em­bar­ca­tions avec re­morques; seules les em­bar­ca­tions légères, de type ca­not ou kayak, y sont dé­sor­mais per­mises.

Il n’était plus sou­hai­table de main­te­nir ces rampes ou­vertes « par sou­ci de sécurité pour les uti­li­sa­teurs du parc qui doivent co­ha­bi­ter avec des al­lées et ve­nues de vé­hi­cules à l’in­té­rieur du parc», se­lon Pascale Lé­ger, chef de sec­tion - Concep­tion des parcs.

La vo­lon­té de « pré­ser­ver les berges dans les deux cas et ces­ser de les ex­po­ser aux ma­noeuvres des vé­hi­cules» a éga­le­ment été un fac­teur de dé­ci­sion, se­lon Mme Lé­ger.

Cer­tains ré­si­dents du quar­tier étaient in­com­mo­dés par des plai­san­ciers qui « ne res­pectent pas les in­di­ca­tions de sta­tion­ne­ment in­ter­dit au parc Pierre-Payet et dans les rues voi­sines», ajoute Pascale Lé­ger. Rap­pe­lons que le sta­tion­ne­ment des vé­hi­cules avec re­morque n’est pas per­mis dans les rues de ces sec­teurs.

Des blocs de ci­ment ont d’ailleurs été ins­tal­lés afin de blo­quer l’ac­cès à la rampe du parc Pierre-Payet, suite à des plaintes de ci­toyens à l’ef­fet que des na­vi­ga­teurs conti­nuaient de mettre leur ba­teau à mo­teur à l’eau, mal­gré la pré­sence d’un pan­neau en in­di­quant l’in­ter­dic­tion.

DI­REC­TION LA 36E AVE­NUE

Le seul site de l’ar­ron­dis­se­ment où des vé­hi­cules avec re­morques peuvent mettre des ba­teaux à l’eau est dé­sor­mais la rampe de la rue Notre-Dame Est, à l’est de la 36e ave­nue, con­çue à cette fin, et qui offre du sta­tion­ne­ment.

Rap­pe­lons qu’un per­mis an­nuel est né­ces­saire pour ac­cé­der à ce site, per­mis qui peut être ob­te­nu gra­tui­te­ment par tout ré­sident mon­tréa­lais aux bu­reaux d’Ac­cès Mon­tréal.

Des pan­neaux d’in­for­ma­tion ont été ins­tal­lés aux abords des deux rampes dont l’ac­cès a été res­treint afin de re­di­ri­ger les usa­gers vers les ins­tal­la­tions de la rue Notre-Dame.

DES RÉ­AC­TIONS PAR­TA­GÉES

« J’ai ache­té ma mai­son en par­tie parce qu’il y avait une rampe de mise à l’eau juste à cô­té, alors non, je ne suis vrai­ment pas content », ex­plique Alain Chias­son, pro­prié­taire d’une ha­bi­ta­tion sur la 86e ave­nue, près du parc Pierre-Payet. Sa voi­sine, Ma­rie-Ève Du­buc, re­met en ques­tion son pro­jet d’achat de cha­loupe à mo­teur : « Non seule­ment il faut al­ler plus loin, mais c’est tou­jours bon­dé de monde sur la 36e quand il fait beau ! »

Si leur co­lère est par­ta­gée par plu­sieurs sur les ré­seaux so­ciaux, cer­tains ac­cu­sant

l’ar­ron­dis­se­ment de s’at­ta­quer aux por­te­feuilles des plai­san­cirs, d’autres se pro­noncent en fa­veur de la dé­ci­sion, se ré­jouis­sant de la ré­duc­tion de l’af­flux de gens de l’ex­té­rieur de Pointe-aux-Trembles, ve­nus pour pro­fi­ter des mises à l’eau gra­tuites.

Des ré­si­dentes pro­fi­tant du so­leil sur le site de la rampe d’ac­cès ont éga­le­ment af­fir­mé ap­pré­cier le calme re­trou­vé, et croire que la sau­ve­garde des berges «jus­ti­fie am­ple­ment» la dé­ci­sion.

Amé­lie Ga­mache

Au parc Pierre-Payet, seules les pe­tites em­bar­ca­tions peuvent ac­cé­der à la rive.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.