Pointe-aux-Trembles : une for­te­resse convoi­tée

Avenir PaT - Montréal-Est - - ACTUALITÉS - AMÉ­LIE GA­MACHE ame­lie.ga­mache@tc.tc Les élections sont dé­clen­chées et la cam­pagne à Pointe-aux-Trembles et Mon­tréal-Est se­ra l’une des plus in­té­res­santes à suivre. L’Ave­nir de l’Est vous pro­pose un sur­vol de la cir­cons­crip­tion.

POLITIQUE. De­puis la for­ma­tion de la cir­cons­crip­tion de Pointe-aux-Trembles en 1988, les ci­toyens y ont élu des can­di­dats pé­quistes à cha­cune des élections. La dé­pu­tée Ni­cole Lé­ger, qui y re­pré­sente les élec­teurs presque sans in­ter­rup­tion de­puis 22 ans, a tou­te­fois an­non­cé sa re­traite à la fin de son man­dat et a ap­puyé la can­di­da­ture de Jean-Mar­tin Aus­sant comme suc­ces­seur.

La for­te­resse pé­quiste pour­rait cette fois être en dan­ger avec l’ar­ri­vée en politique pro­vin­ciale de Chan­tal Rou­leau, l’ac­tuelle mai­resse de Ri­vière-des-Prai­ries-Pointe-aux-Trembles, qui dé­fen­dra les cou­leurs de la Coa­li­tion Ave­nir Qué­bec (CAQ), per­met­tant au par­ti de Fran­çois Le­gault d’es­pé­rer faire une pre­mière per­cée mont­réa­laise.

LE TRANS­PORT AU COEUR DE LA CAM­PAGNE

L’amé­lio­ra­tion du trans­port en com­mun est l’un des en­jeux iden­ti­fié par tous les can­di­dats comme étant cru­cial pour la cir­cons­crip­tion, alors que les ré­si­dents doivent pré­voir près d’une heure pour se rendre au centre-ville.

« L’Est a vrai­ment été dé­lais­sé dans les 20 der­nières an­nées au ni­veau de trans­port en com­mun, af­firme Chan­tal Rou­leau. Il n’y a pas eu beau­coup d’évo­lu­tion. » La CAQ pro­met entre autres un tram­way qui irait de la pointe de l’Île au mé­tro Ra­dis­son, en plus de la bo­ni­fi­ca­tion du pro­jet de Ré­seau ex­press mé­tro­po­li­tain (REM).

Le Par­ti Qué­bé­cois (PQ) pro­pose au contraire la mise au ran­cart du REM au pro­fit d’un ré­seau de tram­ways et de bus ra­pides re­liés aux lignes de mé­tro et de trains.

«Il faut éga­le­ment rendre le ser­vice de na­vette flu­viale entre Pointe-aux-Trembles et le Vieux-Port per­ma­nent», ajoute Jean-Mar­tin Aus­sant, une idée qu’on éga­le­ment l’in­ten­tion de mettre de l’avant ses ad­ver­saires de la CAQ et de Qué­bec So­li­daire (QS).

L’im­plan­ta­tion de ser­vice d’au­to-par­tage et de bornes Bixi est éga­le­ment es­sen­tielle, se­lon les can­di­dats.

CAP SUR LE DÉ­VE­LOP­PE­MENT ÉCO­NO­MIQUE

Les pré­ten­dants s’en­tendent aus­si sur l’im­por­tance du dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique dans la ré­gion, his­to­ri­que­ment ca­rac­té­ri­sée par l’in­dus­trie lourde, à la suite du dé­part entre autres de la raf­fi­ne­rie Shell au dé­but des an­nées 2010.

« Nous sommes aux prises avec d’im­por­tants pro­blèmes de sols conta­mi­nés, ce qui a gran­de­ment frei­né le dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique », ex­plique la can­di­date ca­quiste, une pré­oc­cu­pa­tion par­ta­gée par tous les can­di­dats. Plu­sieurs mil­lions de pieds car­rés de ter­rain sont à dé­con­ta­mi­ner dans l’est de Mon­tréal.

La re­vi­ta­li­sa­tion du sec­teur passe par une re­dé­fi­ni­tion du sec­teur in­dus­triel. Le Pro­jet Saint-Laurent de la CAQ, pro­pose la créa­tion de zones d’in­no­va­tion, dé­fi­nie comme « étant le lieu de pas­sage de l’idée au mar­ché pour des tech­no­lo­gies de pointe. »

Jean-Mar­tin Aus­sant pro­pose éga­le­ment la mise en place d’une société de dé­ve­lop­pe­ment dé­diée à l’est de Mon­tréal.

La can­di­date so­li­daire Cé­line Pe­rei­ra in­siste quant à elle sur l’amé­lio­ra­tion des ser­vices de proxi­mi­té. « On veut des bou­lan­ge­ries, des ca­fés, des pe­tites bou­tiques, une offre de ser­vice qui soit plus di­ver­si­fiée et de meilleure qua­li­té. »

LI­BÉ­RAL ET SO­LI­DAIRE NE S’AVOUENT PAS VAIN­CUS

Mal­gré l’hé­gé­mo­nie pé­quiste his­to­rique, et les pro­jec­tions lais­sant pré­sa­ger une course à deux entre Jean-Mar­tin Aus­sant et Chan­tal Rou­leau, les can­di­dats du Par­ti Li­bé­ral (PLQ) et de QS se consi­dèrent dans la course.

« Les son­dages sont sor­tis avant que je sois can­di­dat, avance le li­bé­ral Eric Ouel­lette, en­tré dans l’arène après ses ad­ver­saires. Eux ont la no­to­rié­té, ils ont cette avance-là, mais on ne peut pas ju­ger quel­qu’un qui n’est pas connu. Je vais al­ler ren­con­trer les gens et ils se fe­ront une idée. »

Cé­line Pei­re­ra se dit de son cô­té « ha­bi­tuée d’être un out­si­der », et se dit convain­cue d’être sur la bonne voie. « Je sais que j’ai les ca­pa­ci­tés, que j’ai la force de tra­vail, que j’ai la créa­ti­vi­té, l’ai la force men­tale et que j’ai aus­si une su­per belle équipe avec moi. »

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.