Ter­rains de golf

Biographies Collection - - Enfance -

La so­cié­té pos­sède éga­le­ment sept ter­rains de golf sur le ter­ri­toire amé­ri­cain, tous ap­pe­lés Ils sont si­tués dans la ca­pi­tale, Wa­shing­ton D.C., à Briar­cliff Ma­nor dans l’état de New York, à Bed­mins­ter dans le New Jer­sey, à West Palm Beach en Flo­ride, à Moo­res­ville en Ca­ro­line du Nord, à Phi­la­del­phie en Penn­syl­va­nie et à Los An­geles en Ca­li­for­nie. La Trump Or­ga­ni­za­tion en construit ac­tuel­le­ment un autre sur l’île de Ca­nouan dans les Pe­tites An­tilles, à Saint-vincent-et-lesG­re­na­dines.

En 2006, Trump achète un ter­rain en Écosse de 5,2 km2 avec l’in­ten­tion d’en faire «le meilleur ter­rain de golf au monde» , ca­pable d’ac­cueillir des évé­ne­ments mon­diaux. Le pro­jet sou­lève le mé­con­ten­te­ment des ré­si­dents lo­caux et des mi­li­tants en­vi­ron­ne­men­taux qui prennent la dé­fense des dunes en­vi­ron­nantes, vieilles de 4000 ans. Mal­gré tout, le pro­jet est lan­cé en 2010 après une en­quête contro­ver­sée du gou­ver­ne­ment écos­sais. Il com­prend deux par­cours de 18 trous, un hô­tel cinq étoiles, des vil­las ain­si qu’une aca­dé­mie de golf. En sep­tembre 2011, alors qu’un pro­jet de construc­tion d’éo­liennes est lan­cé non loin du site du fu­tur ter­rain de golf, Do­nald Trump écrit au pre­mier mi­nistre écos­sais afin de pro­tes­ter contre ce pro­jet qu’il qua­li­fie de «laid». Cette contro­verse mé­dia­tique risque de lui mettre à dos les Écos­sais, mais il y achète tout de même le pres­ti­gieux com­plexe spor­tif Turn­ber­ry Re­sort, en 2014.

Le 19 juin 2013, lors d’un point de presse à Van­cou­ver, ICI Ra­dio- Ca­na­da an­nonce que l’en­tre­prise Hol­born and TA Glo­bal a ob­te­nu le droit de don­ner le nom Trump à un im­meuble de Van­cou­ver, qui abri­te­ra des lo­ge­ments et un hô­tel de luxe. «L’en­tre­prise es­père ain­si re­don­ner une se­conde vie à un pro­jet im­mo­bi­lier qui avait dû être mis en at­tente en 2008 à la suite du ra­len­tis­se­ment éco­no­mique mon­dial, car le mar­ché im­mo­bi­lier haut de gamme s’était ef­fon­dré. Se­lon Do­nald Trump Jr., l’im­meuble de 60 étages qui se­ra construit sur la rue Geor­gia en plein centre-ville de Van­cou­ver est conçu pour une clien­tèle qui ap­pré­cie les hô­tels cinq étoiles et les ap­par­te­ments ul­tra-luxueux. Les 290 ap­par­te­ments de luxe de l’im­meuble se­ront ven­dus à 1600 $ le pied car­ré» , pré­cise-t-on dans l’ar­ticle. Les dé­tails de l’en­tente fi­nan­cière n’ont ce­pen­dant pas été ré­vé­lés. Le re­pré­sen­tant du ca­bi­net d’ar­chi­tec­ture Ur­ban Ana­ly­tics Inc, Mi­chael Fer­rei­ra, te­nait à sou­li­gner: «La marque Trump est liée à une cer­taine cu­rio­si­té et à un cer­tain ca­chet que d’autres marques n’ont pas.» Do­nald Trump a dé­cla­ré que l’édi­fice por­tant son nom se­ra un des plus beaux du Ca­na­da, des États-unis et du monde. ¢

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.