Ob­jet : conser­va­tion

Biosphere - - Dépêches -

Da­van­tage d’aires ma­rines pro­té­gées

Sept nou­velles aires ma­rines pro­té­gées por­te­ront la pro­por­tion to­tale des aires océa­niques ca­na­diennes pro­té­gées à 7,75 %. Le gou­ver­ne­ment du Ca­na­da a an­non­cé qu’il por­te­rait cette pro­por­tion à 10 % d’ici 2020. Les nou­velles aires pro­té­gées se trouvent au large du Nu­na­vut et de Terre-Neuve-et-La­bra­dor.

Une dé­ci­sion d’un tri­bu­nal qui fait ju­ris­pru­dence

Dans une dé­ci­sion qui crée un pré­cé­dent, une cour de Co­lom­bie-Bri­tan­nique a sta­tué qu’un agent de la faune avait l’au­to­ri­té de tuer un jeune ours noir parce qu’il sem­blait évi­dem­ment or­phe­lin et qu’il n’ap­pa­rais­sait pas comme un can­di­dat conve­nable pour l’éle­vage en cap­ti­vi­té. La cour a re­je­té une pétition vi­sant l’agent, éma­nant de l’As­so­cia­tion pour la pro­tec­tion des ani­maux à four­rure. La pétition af­fir­mait que l’agent n’avait pas l’au­to­ri­té, se­lon la Loi sur la faune, de tuer l’ours, puisque l’ani­mal ne consti­tuait pas une me­nace im­mé­diate tan­dis que, se­lon la pro­vince, l’agent exer­çait ses pré­ro­ga­tives.

L’On­ta­rio pour­rait avoir un meilleur dé­compte des ani­maux tués par la route

Les On­ta­riens ont dé­cla­ré 1 151 cas d’ani­maux tués par la cir­cu­la­tion cette an­née — une dé­cla­ra­tion qu’ils sont te­nus de faire s’ils veulent conser­ver la car­casse d’un mam­mi­fère ou d’un oi­seau. Ce dé­compte est plus du double de ce­lui de 2013, un fait que Ro­bin Hor­wath, de la Fé­dé­ra­tion on­ta­rienne des ges­tion­naires de la four­rure, at­tri­bue à une meilleure connais­sance de la loi. Hor­wath a dé­cla­ré à la CBC que ce ré­sul­tat de­vrait être en­core plus éle­vé et que le mi­nis­tère pro­vin­cial des Fo­rêts et des Res­sources na­tu­relles de­vrait col­la­bo­rer avec la po­lice pro­vin­ciale et le mi­nis­tère des Trans­ports à mieux faire connaître la loi.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.