Dans la na­ture

Par­tout au pays, des ani­maux sau­vages vivent au contact des hu­mains. Voi­ci quelques es­pèces ur­baines avec leur im­pact sur leur ville.

Biosphere - - Dépêches -

VAN­COU­VER

LE GRAND HÉRON

(Ar­dea he­ro­dias)

Cet oi­seau élé­gant est le plus grand et le plus ré­pan­du des hé­rons au Ca­na­da. L’adulte at­teint une hau­teur de 1 m. On le ren­contre dans les aires cô­tières des Ma­ri­times jus­qu’à la Côte ouest, mais on l’as­so­cie en par­ti­cu­lier à Van­cou­ver où on le voit à l’af­fut dans la baie de False Creek.

EDMONTON

LA PIE D’AMÉ­RIQUE

(Pi­ca hud­so­nia)

C’est la seule es­pèce de pie pré­sente au Ca­na­da. La lé­gende veut que ces oi­seaux noir et blanc aient un faible pour les ob­jets brillants, et leur com­por­te­ment le confirme. Les pies sont nui­sibles en ville : on trouve leurs nids, qui sont des grands amon­cel­le­ments de boue et de bran­chage, dans les arbres ur­bains de toute leur aire géo­gra­phique, qui s’étend dans la Prai­rie et jus­qu’au nord du pays.

WINNIPEG

LE SPERMOPHILE DE RICHARDSON

(Uro­ci­tel­lus ri­chard­so­nii)

Ces ron­geurs à queue courte, pré­sents dans toute la Prai­rie, ont ac­quis leur mau­vaise ré­pu­ta­tion en creu­sant des tun­nels sous les mai­sons et dans les parcs de Winnipeg. Ils vivent dans des ter­riers fa­mi­liaux et émettent des cris d’alarme ai­gus quand on les ef­fa­rouche.

HA­LI­FAX

LE PHOQUE COM­MUN

(Pho­ca vi­tu­li­na)

Les phoques sont em­blé­ma­tiques du port de Ha­li­fax. On les voit dans le bas­sin du port, prendre du so­leil sur les ro­chers, na­ger et même se his­ser sur les quais. Les mâles commes les fe­melles peuvent vivre plus de 20 ans.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.