Nou­velles de la re­cherche

Biosphere - - Dépêches -

De­puis long­temps, les pertes d’ha­bi­tat sont la pre­mière cause du dé­clin du ca­ri­bou de la toun­dra

AUne nou­velle étude de cher­cheurs de trois uni­ver­si­tés ca­na­diennes conclut que le dé­clin dra­ma­tique des hardes de ca­ri­bous de la toun­dra peut être at­tri­bué à l’aug­men­ta­tion des ac­ti­vi­tés mi­nières as­so­ciée à des po­li­tiques de libre ac­cès aux ter­ri­toires, plu­tôt qu’à la chasse de sub­sis­tance des Au­toch­tones. Cer­taines hardes ont dé­cli­né de près de 70 %.

Sau­vez les orques! Ça urge!

Les mi­li­tants de la conser­va­tion prie le gou­ver­ne­ment fé­dé­ral d’in­ter­ve­nir pour les orques. Il ne reste plus que 76 orques ré­si­dentes de la po­pu­la­tion du sud dans les eaux ca­na­diennes et elles sont me­na­cées par la pé­nu­rie de sau­mon et la pol­lu­tion so­nore de la na­vi­ga­tion. « Le temps ne joue pas en leur fa­veur, et nous de­man­don des ac­tions concrètes pour contrer les me­naces, pas seule­ment des pro­messes et en­core de la re­cherche, » dit Mis­ty McDuf­fy de la Fon­da­tion de conser­va­tion Rain­coast.

Ce n’est pas votre ima­gi­na­tion—le prin­temps ar­rive plus tôt

Une étude ré­cente pro­duite par des cher­cheurs à l’Uni­ver­si­té de Ca­li­for­nie à Da­vis confirme ce que beau­coup de gens avaient ob­ser­vé : le prin­temps est plus pré­coce. Et il ar­rive de plus en plus tôt à me­sure que vous vous éloi­gnez de l’équa­teur — de sorte que, dans l’Arc­tique, le prin­temps peut se pré­sen­ter en­vi­ron 16 jours avant ce qui se pro­dui­sait il y a une di­zaine d’an­nées.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.