Or­ni­tho

Biosphere - - News - Par Da­vid Bird

Un nou­vel at­las en deux vo­lumes pro­pose un ca­ta­logue com­plet et spec­ta­cu­laire des oi­seaux du Nu­na­vut.

Un nou­vel at­las en deux vo­lumes pro­pose un ca­ta­logue com­plet et spec­ta­cu­laire des oi­seaux du Ca­na­da sep­ten­trio­nal.

Au ré­cent Congrès or­ni­tho­lo­gique in­ter­na­tio­nal à Van­cou­ver,

To­ny Gaston, vé­té­ran cher­cheur sur les oi­seaux de mer, n’a pu re­te­nir ses larmes de­vant un au­di­toire ému, alors qu’il rap­pe­lait les im­por­tantes contri­bu­tions de ses vieux amis, dont plu­sieurs sont dis­pa­rus. Mes sou­ve­nirs me ra­me­nèrent en 1973 quand, jeune or­ni­tho­logue sans ex­pé­rience, j’avais eu la chance d’être re­cru­té par le re­gret­té Dal­ton Muir, qui tra­vaillait alors pour le Ser­vice ca­na­dien de la faune. Il m’en­voya étu­dier l’éco­lo­gie de reproduction d’un couple de fau­cons ger­fauts au plu­mage blanc sur une fa­laise de grès, pas très loin d’Eu­re­ka, sur la pé­nin­sule Fo­sheim de l’île El­les­mere. C’était un em­ploi de rêve, et le fau­con ger­faut est res­té de­puis mon oi­seau pré­fé­ré.

La pré­sen­ta­tion de To­ny avait lieu à l’oc­ca­sion du lan­ce­ment d’un at­las en deux vo­lumes in­ti­tu­lé Birds of Nu­na­vut, qu’il a co­édi­té avec James Ri­chards, aux Presses de l’Uni­ver­si­té de Co­lom­bie-Bri­tan­nique (UBC Press). Au mo­ment où j’écris ces lignes, je n’ai pas en­core eu le temps de lire les 810 pages qui couvrent cha­cune des 295 es­pèces aviaires re­cen­sées dans la ré­gion (y com­pris la tourte voya­geuse au­jourd’hui dis­pa­rue). La pu­bli­ca­tion est le fruit des ef­forts com­bi­nés de 18 ex­perts dans le cadre de 300 sai­sons de re­cherche de ter­rain au Nu­na­vut, et le ré­sul­tat est à cou­per le souffle. J’ai vu des mil­liers de livres d’or­ni­tho­lo­gie dans ma car­rière, mais ce­lui-là se classe par­mi les cinq pre­miers pour sa pré­sen­ta­tion et ses conte­nus.

Comme le Nu­na­vut est l’un des plus beaux en­droits sur Terre, et puis­qu’il abrite une grande di­ver­si­té d’oi­seaux ma­gni­fiques, il était de mise d’ac­com­pa­gner les ar­ticles, por­tant aus­si bien sur l’iden­ti­fi­ca­tion que sur la conser­va­tion, de 800 pho­tos épous­tou­flantes ré­col­tées par les ex­perts de même que de 145 cartes de dis­tri­bu­tion. Les oi­seaux autres que les pas­se­reaux — la sau­va­gine, les ra­paces, les oi­seaux de mer, etc. — sont re­grou­pés dans le pre­mier vo­lume, un peu plus épais, tan­dis que les oi­seaux chan­teurs font l’ob­jet du se­cond. Les deux vo­lumes sont ven­dus en­semble comme un seul livre.

L’édi­teur et les 18 au­teurs ont pen­sé à tout pour ces deux vo­lumes. Le pre­mier com­mence par des cha­pitres sur la géo­gra­phie et l’éco­lo­gie du ter­ri­toire, les ré­gions pro­té­gées et d’im­por­tance pour les oi­seaux, l’his­toire de l’or­ni­tho­lo­gie et les re­cen­se­ments d’oi­seaux pas­sés, ac­tuels et fu­turs. On y trouve aus­si, évi­dem­ment, un long cha­pitre sur les chan­ge­ments cli­ma­tiques. Si­gna­lons aus­si l’at­ten­tion tou­chante d’une page consa­crée aux ha­bi­tants du Nu­na­vut et aux pion­niers de l’or­ni­tho­lo­gie dans ce ter­ri­toire.

Vous n’avez pas be­soin d’être or­ni­tho­logue, bio­lo­giste, na­tu­ra­liste ou tou­riste pour vous pro­cu­rer ce livre. Qui­conque par­tage une cer­taine cu­rio­si­té pour l’un de ces do­maines trou­ve­ra ces livres beaux, pleins d’in­for­ma­tions et de grande va­leur. Et alors que les chan­ge­ments cli­ma­tiques nous pré­oc­cupent plus que jamais, on ne pou­vait choisir un meilleur mo­ment pour ré­per­to­rier et consi­gner la grande di­ver­si­té des po­pu­la­tions aviaires ac­tuelles et his­to­riques du Nu­na­vut. Des exem­plaires du livre sont dis­po­nibles chez les li­braires, sur In­ter­net et au­près de l’édi­teur, à l’adresse ubc­press.ca.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.