SA­VEZ-VOUS COM­MU­NI­QUER?

Coquine - - TEST -

SI ON SAIT TOUTES QUE LA COM­MU­NI­CA­TION EST LA CLÉ, IL EST PAR­FOIS DIF­FI­CILE D’OUTREPASSER CET INCONFORT. OSEZ-VOUS DIRE CE QUI VOUS TRACASSE ET PAR­LER DE VOS PRÉ­FÉ­RENCES OU DE VOS RÉ­TI­CENCES?

VOUS FAITES L’AMOUR EN­SEMBLE POUR LA PRE­MIÈRE FOIS. IL NE STI­MULE PAS VOTRE CLI­TO­RIS, ALORS QUE VOUS ÊTES CLI­TO­RI­DIENNE. COM­MENT RÉAGISSEZ-VOUS?

Je le lui dis di­rec­te­ment, sans gêne.

Je lui en fais part d’une voix ti­mide.

Quand il ef­fleure cette par­tie par in­ad­ver­tance, je crie pour lui mon­trer que j’aime ça.

Je feins de jouir lors de la pé­né­tra­tion va­gi­nale.

UNE DE VOS COL­LÈGUES EST CONSTAM­MENT EN TRAIN DE PAR­LER DE SA VIE IN­TIME. QU’EN PEN­SEZ-VOUS?

Que c’est gé­nial d’être ou­verte ain­si!

Que c’est di­ver­tis­sant. Je ne le re­marque même pas.

Que c’est dé­pla­cé.

DE­PUIS UN CER­TAIN TEMPS, VOUS REMARQUEZ QUE VOTRE CONJOINT PREND MOINS SOIN DE SON AP­PA­RENCE…

Je lui fais sa­voir que je suis dé­çue. Je l’in­vite au res­to en lui di­sant de se mettre sur son trente-six. Je lui prends un ren­dez-vous chez le coif­feur, en es­pé­rant qu’il com­prenne le mes­sage. Je re­fuse de faire l’amour, sans lui dire pour­quoi.

VOUS AVEZ EN­VIE DE FAIRE L’AMOUR. LÀ, TOUT DE SUITE! QUE FAITES-VOUS?

Je m’as­sois à che­val sur lui et je l’em­brasse.

Je lui ca­resse l’en­tre­jambes. Je l’em­brasse dou­ce­ment.

Je me colle sur lui en es­pé­rant que ça lui donne en­vie.

AI­MEZ-VOUS QUE VOTRE PAR­TE­NAIRE VOUS FASSE DES DE­MANDES COQUINES?

J’adore!

Ça dé­pend les­quelles.

Ça me re­bute tou­jours un peu. Je dé­teste ce­la, car je ne sais pas si je vais pou­voir le sa­tis­faire.

UN AMI QUI A UN VERRE DANS LE NEZ COM­MENCE À VOUS FAIRE DES AVANCES, MAIS VOUS N’ÊTES PAS IN­TÉ­RES­SÉE. QUE FAITES-VOUS?

Je lui ex­plique gen­ti­ment qu’il ren­tre­ra seul à la mai­son. J’in­vente une ex­cuse pour quit­ter l’en­droit sans lui.

Je suis froide et ne lui parle plus. Je me sauve sans le sa­luer.

VOUS VOUS APPRÊTEZ À LUI FAIRE UNE FEL­LA­TION, MAIS ÇA NE SENT PAS LA ROSE DANS SES CALEÇONS…

Je pouffe de rire et lui dis d’al­ler se la­ver.

Je lui pro­pose d’al­ler en­semble dans la douche d’abord. Je re­monte vers son vi­sage et je l’em­brasse.

Ça m’en­lève l’en­vie: je lui dis que j’ai mal au ventre.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.