LES 6 DI­MEN­SIONS DU STYLE ÉMOTIONNEL

DANS LE BUT DE MIEUX CER­NER NOTRE PRO­FIL ÉMOTIONNEL ET DE L’AMÉ­LIO­RER, LE PRO­FES­SEUR DE PSY­CHO­LO­GIE RI­CHARD DA­VID­SON NOUS PRO­POSE UNE AUTOÉVALUATION SE­LON SIX DI­MEN­SIONS.

Coup de Pouce - - MA VIE -

1 LA RÉ­SI­LIENCE

Il s’agit de la vi­tesse à la­quelle nous nous re­met­tons d’un échec, d’un évé­ne­ment dif­fi­cile ou d’une si­tua­tion stres­sante. Se re­lève-t-on ra­pi­de­ment en ap­pre­nant de nos er­reurs ou res­tet-on long­temps à ru­mi­ner? Notre ca­pa­ci­té de ré­cu­pé­ra­tion, de lente à ra­pide, dé­ter­mi­ne­ra notre ni­veau de ré­si­lience.

2 LA PERS­PEC­TIVE

On parle ici de la ca­pa­ci­té à main­te­nir une émo­tion po­si­tive dans le temps. De fa­çon gé­né­rale, com­ment ré­agit-on face à l’ad­ver­si­té? Voit-on le verre à moi­tié vide ou à moi­tié plein? L’ana­lyse de nos ré­ac­tions per­met­tra de voir si l’on est de na­ture op­ti­miste ou pes­si­miste.

3 L’INTUITION SO­CIALE

C’est l’em­pa­thie ou en­core la ca­pa­ci­té à dé­tec­ter des si­gnaux chez les gens qui nous en­tourent. La per­sonne de­vant soi est-elle heu­reuse, in­quiète, déçue? Sa­voir dé­co­der le lan­gage non ver­bal n’est pas don­né à tous. Or sa­voir lire les émo­tions des autres est un vé­ri­table atout. Voi­là la dif­fé­rence entre les deux pôles: per­plexe ou so­cia­le­ment in­tui­tif.

4 LA CONSCIENCE DE SOI

Ar­rive-t-on à per­ce­voir et à com­prendre nos propres émo­tions et nos propres sen­ti­ments? En étroite re­la­tion avec la confiance et l’in­tel­li­gence émo­tion­nelle, la conscience de soi per­met de vivre plei­ne­ment ses émo­tions et d’être à l’af­fût de cer­taines ré­ac­tions émo­tion­nelles qui manquent de co­hé­rence. On est donc, à dif­fé­rents de­grés, opaque à soi-même ou cons­cient de soi-même.

5 SEN­SI­BI­LI­TÉ AU CONTEXTE

C’est la ca­pa­ci­té de mo­du­ler ses ré­ponses émo­tion­nelles se­lon le contexte so­cial. Un com­por­te­ment par­fai­te­ment ac­cep­table peut être ju­gé dé­pla­cé dans un contexte dif­fé­rent. Une blague de­vant un groupe d’amis ne se fait pas né­ces­sai­re­ment de­vant notre pa­tron. Il est donc ques­tion d’adap­ta­bi­li­té so­ciale. Est-on connec­té ou dé­con­nec­té?

6 L’AT­TEN­TION

Dans quelle me­sure est-on ca­pable d’éli­mi­ner les dis­trac­tions émo­tion­nelles et de res­ter concen­tré sur une tâche don­née? De cen­trer son at­ten­tion sans se lais­ser dis­traire, que ce soit par des sti­mu­li ex­té­rieurs ou par des émo­tions? En­va­hies par la co­lère, cer­taines per­sonnes n’ar­rivent plus à fonc­tion­ner, alors que d’autres réus­sissent à gar­der le contrôle. Où se si­tue-t-on?

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.