LA MISOGYNIE

DES ES­SAIS CLI­NIQUES

Coup de Pouce - - MA VIE -

L’étude Car­dio­vas­cu­lar Qua­li­ty and Out­comes me­née par le Dr Quoc Dinh Nguyen, pro­fes­seur à la Fa­cul­té de mé­de­cine de l’Uni­ver­si­té de Mont­réal, et pu­bliée dans Cir­cu­la­tion ré­vèle que les cher­cheurs s’in­té­res­sant aux ma­la­dies car­diaques font da­van­tage d’es­sais cli­niques sur des groupes com­po­sés ma­jo­ri­tai­re­ment d’hommes (71 %), alors que les femmes sont plus nom­breuses a en être at­teintes. Cette sous-re­pré­sen­ta­tion des femmes dans les es­sais cli­niques peut avoir des consé­quences fâ­cheuses sur les soins qui leur sont pro­di­gués, se­lon le Dr Nguyen, puisque leur corps ne ré­agit pas de la même fa­çon. Les doses ou les ef­fets se­con­daires peuvent dif­fé­rer, et pour sa­voir com­ment, plus d’es­sais de­vront être faits sur un nombre si­gni­fi­ca­tif de femmes, in­dique l’ex­pert.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.