6 DES­TI­NA­TIONS PAR­FAITES POUR FÊ­TER NOËL

QUE CE SOIT POUR S’ÉVA­DER OU SIM­PLE­MENT POUR FAIRE CHAN­GE­MENT, UNE ES­CA­PADE PEN­DANT LE TEMPS DES FÊTES PEUT DON­NER UN TOUT AUTRE VI­SAGE AUX VA­CANCES D’HI­VER. VOI­CI QUELQUES SUGGESTIONS POUR CÉ­LÉ­BRER AU­TRE­MENT.

Coup de Pouce - - SOMMAIRE - Par Vé­ro­nique Le­duc

DANS LES MAR­CHÉS D’EU­ROPE

L’Al­le­magne est une des­ti­na­tion in­con­tour­nable pour cé­lé­brer les fêtes de par son nombre éle­vé de mar­chés de Noël, tous plus féé­riques les uns que les autres. Au prin­ci­pal mar­ché de Mu­nich, te­nu à la Ma­rien­platz, on se dé­lecte de pain d’épices, de vin chaud à la can­nelle et au clou de gi­rofle, de sau­cisses grillées, de chou­croute et de gâ­teau rou­lé.

LES MAR­CHÉS LES PLUS PRI­SÉS À Prague, en Ré­pu­blique tchèque, on se ré­chauffe le coeur avec des pâ­tis­se­ries tchèques et des mar­rons chauds, ar­ro­sées d’un grog. À Bruxelles, en Bel­gique, on se sus­tente de gaufres, bei­gnets, frites et autres spé­cia­li­tés belges.

DANS LES RUES D’ÉDIM­BOURG

Lors­qu’on a en­vie de cé­lé­brer fran­che­ment, l’Écosse est un ex­cellent choix. Si la vi­brante ville de Glas­gow pro­pose des concerts spé­ciaux et de jo­lis mar­chés de Noël, Édim­bourg, la ca­pi­tale, avec six se­maines de fes­ti­vi­tés, vole la ve­dette. Au pied du châ­teau d’Édim­bourg, une grande roue, des ma­nèges, une pa­ti­noire et des mar­chés d’ar­ti­sans marquent le dé­but des ré­jouis­sances dès no­vembre.

/// LE POINT CULMI­NANT L’Hog­ma­nay, soit le Nou­vel An écos­sais, com­mence le 30 dé­cembre, avec une im­mense pro­ces­sion aux flam­beaux qui tra­verse la vieille ville. Suivent des concerts, une pa­rade, des feux d’ar­ti­fice et un cei­lidh géant, soit un ren­dez-vous de danses cel­tiques qu’on ar­rose de bières et de whis­ky lo­caux. Pour re­trou­ver leurs es­prits, le 1er jan­vier, les plus au­da­cieux prennent un bain gla­cial dans l’es­tuaire du Firth of Forth.

EN THAÏ­LANDE

Pour ceux qui se sentent l’âme du Grin­cheux à Noël, la Thaï­lande peut être la des­ti­na­tion idéale, puisque les tra­di­tions des fêtes comme on les connaît y sont moins pré­sentes qu’ailleurs. Le pays offre des plages gran­dioses, des villes fas­ci­nantes et une cui­sine sa­vou­reuse. Et même si l’on ne veut pas fê­ter Noël, ce n’est pas une rai­son pour ne pas faire la fête. Il y a tou­jours en Thaï­lande les fa­meux Full Moon Par­ty sur l’île de Ko Pha Ngan, des soi­rées sur la plage qui durent toute la nuit, à la pleine lune, mais aus­si le 25 et le 31 dé­cembre.

/// À NE PAS MAN­QUER Si l’on veut sou­li­gner l’ar­ri­vée du Nou­vel An, c’est à Bang­kok qu’il faut être, puis­qu’on y offre des spec­tacles, des dé­fi­lés et des feux d’ar­ti­fice. Plus au nord, à Chiang Mai, le lâ­cher vers le ciel des lan­ternes dans les­quelles on a ins­crit nos voeux est une tra­di­tion ma­gique. »»

SUR LES PLAGES DE PALM BEACH

On as­so­cie la Flo­ride aux snow­birds à la re­traite, mais cer­taines ré­gions de l’État, grâce à leurs quar­tiers bran­chés et à leurs plages de sable fin, peuvent char­mer les voya­geurs de tous les âges. C’est le cas du com­té de Palm Beach, qui compte 15 mu­ni­ci­pa­li­tés et 75 ki­lo­mètres de côte. Se­lon Ve­ro­ni­ca Ar­rie­ta, du bu­reau de tou­risme de Palm Beaches, le mois de dé­cembre est un ex­cellent mo­ment pour vi­si­ter la ré­gion, puisque la tem­pé­ra­ture y est par­faite et que l’at­mo­sphère des fêtes règne par­tout. «Cer­tains hô­tels offrent des for­faits com­pre­nant des cho­co­lats chauds et un sa­pin de Noël dans la chambre, dit-elle, et les dif­fé­rents centres com­mer­ciaux se trans­forment en vil­lages hi­ver­naux.»

/// À NE PAS MAN­QUER La pe­tite ville de Del­ray Beach érige chaque an­née un sa­pin de 30 mètres de haut. Ve­ro­ni­ca sou­ligne aus­si qu’en dé­cembre la sai­son des mar­chés fer­miers lo­caux bat son plein. La pos­si­bi­li­té de ren­con­trer les pro­duc­teurs de la ré­gion rend la vi­site en­core plus in­té­res­sante.

SUR LES PISTES DU VER­MONT

Neige, plein air, pro­me­nades dans les vil­lages de ski, re­pas ré­con­for­tants, spas ex­té­rieurs et fins de soi­rées près du feu... voi­là qui res­semble à des va­cances ro­man­tiques. À moins de trois heures de route de Mon­tréal, les mon­tagnes du Ver­mont re­pré­sentent un ter­rain de jeux pour les spor­tifs adeptes du ski alpin, de la ra­quette et du ski de fond. Pen­dant la pé­riode des fêtes, de nom­breux com­plexes hô­te­liers scin­tillent de dé­co­ra­tions et pro­posent for­faits spé­ciaux, soi­rées de jeux de so­cié­té et feux ex­té­rieurs.

/// L’EN­DROIT OÙ LO­GER Les fans de La Mé­lo­die du bon­heur, un clas­sique du temps des fêtes qui re­passe à la té­lé­vi­sion chaque an­née, vou­dront al­ler faire un tour au Trapp Fa­mi­ly Lodge, à Stowe. L’hô­tel en­tou­ré de pistes de ski de fond et de ra­quette ap­par­tient de­puis 1940 à la vraie fa­mille Von Trapp, qui avait choi­si l’en­droit parce qu’il lui d’ori­gine.• rap­pe­lait son Au­triche

Ma­rien­platz à Mu­nich, en Al­le­magne Co­bourg, en Al­le­magne

L’île de Ko Pha Ngan, en Thaï­lande Bang­kok, en Thaï­lande

Édim­bourg, en Écosse

Palm Beach, en Flo­ride Trapp Fa­mi­ly Lodge, à Stowe

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.