NOU­VELLE LIT­TÉ­RAIRE

Coup de Pouce - - SOMMAIRE - Par Hu­go Lé­ger

L’im­pa­tiente

La pro­mis­cui­té n’a rien de ras­su­rant dans une salle d’at­tente. Celle du doc­teur Du­plan­tie, grande comme une boîte à chaus­sures dont elle em­prunte la forme rec­tan­gu­laire et l’odeur de double se­melle fa­ti­guée, vient cruel­le­ment nous le rap­pe­ler. Col­lées les unes aux autres, les chaises sont dis­po­sées à gauche et à droite d’une courte al­lée cen­trale. Si un pa­tient a la grippe, ce qui ne se­rait pas sur­pre­nant aux der­niers milles de cet in­ter­mi­nable hi­ver, c’est sûr que quel­qu’un va l’at­tra­per.

Hor­mis son exi­guï­té, la salle d’at­tente du doc­teur Du­plan­tie res­semble à toutes les salles d’at­tente si­tuées au nord du 45e pa­ral­lèle. Triste et im­per­son­nelle. Un ta­pis gris sou­ris éli­mé, des chaises droites mal rem­bour­rées, une toile un peu de tra­vers mon­trant une mai­son ca­na­dienne sous la neige et des pe­tits chaus­sons bleus aban­don­nés à l’en­trée que per­sonne n’uti­lise. L’éclai­rage au néon donne l’im­pres­sion d’être un reste de la­sagne dans un four mi­cro-ondes. Comme s’il fal­lait qu’une salle d’at­tente ait l’air plus ma­lade que ceux qui y entrent, his­toire de les ras­su­rer.

Au mur, bien en évi­dence, les di­plômes du mé­de­cin qui se spé­cia­lise dans les dys­fonc­tions érec­tiles. Ce pro­blème-là, ce n’est pas ce­lui de Si­mone. Mais de son ex-ma­ri, elle peut en té­moi­gner. Non, Si­mone, elle, at­tend les ré­sul­tats de ses tests san­guins. Si elle doit s’in­quié­ter? D’ha­bi­tude, son mé­de­cin les lui com­mu­nique au té­lé­phone. Au­jourd’hui, il veut la voir. Ce n’est pas bon signe.

En même temps, pour­quoi se faire du mau­vais sang? Elle mange et dort bien. Fait son yo­ga et son Pi­lates tous les jours. Bon, elle traîne peut-être un ex­cé­dent de poids, et son taux de cho­les­té­rol est éle­vé, mais de fa­çon gé­né­rale, elle porte as­sez bien ses 58 ans. Reste que ça la chi­cote.

Quand elle entre dans la salle, il ne reste que deux places libres. Elle choi­sit celle qui jouxte le comp­toir de la se­cré­taire. Une vraie pro­fes­sion­nelle, celle-là, à la fois ferme et com­pa­tis­sante. C’était aus­si la chaise la plus éloi­gnée d’un homme qu’elle soup­çonne d’avoir ou­blié les mé­rites du sa­von quand on vit en so­cié­té.

— Bon­jour, j’ai ren­dez-vous à 10 h 15. Je viens pour mes tests.

— Ma­dame La­voie?

— Oui, c’est bien ça.

— Votre carte, s’il vous plaît. Je vais vous ap­pe­ler quand ça se­ra votre tour.

— Mer­ci.

Si­mone s’as­soit do­ci­le­ment. Per­sonne ne parle. Elle peut en­tendre le ventre de sa voi­sine gar­gouiller. Au moins, dans un sa­lon fu­né­raire, c’est per­mis de chu­cho­ter. Pas ici. Ce n’est pas fait pour par­ler une salle d’at­tente, c’est fait pour at­tendre. Point fi­nal.

Au fond, on passe notre vie à at­tendre, se dit Si­mone. On at­tend de naître. D’être grand. De ren­con­trer l’amour. L’au­to­bus. Le mes­sie. Les va­cances. Le re­tour du so­leil. La pro­chaine vague. D’en­trer à l’école. À la phar­ma­cie. De pas­ser à la caisse. On at­tend un ap­pel. Des nou­velles. Le week-end. Le diag­nos­tic du mé­de­cin. Et en déses­poir de cause, qu’on en fi­nisse.

Mais ces jours-ci, Si­mone n’at­tend qu’une chose, à part ses ré­sul­tats: de­ve­nir grand­mère. Elle ne se contient plus de joie. Quand sa fille aî­née lui a an­non­cé la nou­velle, l’émo­tion l’a sub­mer­gée. Ce mo­ment, elle l’es­pé­rait de tout son coeur sans le crier sur les toits. Elle va être la ma­mie d’un beau gar­çon dans moins de deux mois. Le pre­mier de la fa­mille.

Si­mone ob­serve les autres pa­tients. Dis­crè­te­ment. La jeune fille aux yeux rou­gis. La grosse dame au souffle court. L’ado qui n’ar­rête pas de se re­pla­cer les che­veux. Elle pour­rait consul­ter son cel­lu­laire pour pas­ser le temps, comme tout le monde au­tour d’elle, mais elle choi­sit plu­tôt de lire. Elle fouille dans son sac pour se rendre compte qu’elle a ou­blié son livre.

— Mon­sieur Zayeb?

Mon­sieur Zayeb se dé­plie dif­fi­ci­le­ment, réus­sit à se mettre de­bout en se pous­sant le bas du dos vers l’avant d’un geste ap­puyé de la main, puis entre au ra­len­ti dans le ca­bi­net du mé­de­cin. Lui, il n’est pas ma­lade, pense Si­mone, il est juste vieux.

Elle se lève à son tour et se di­rige vers la table basse à l’ex­tré­mi­té de la pièce où sont em­pi­lés les ma­ga­zines. Le pas­sage est si étroit qu’elle se sent obli­gée de s’ex­cu­ser au­près des autres pa­tients.

Sur la table, il y a un peu de tout. L’Ac­tua­li­té, le Elle Qué­bec avec en­core Ma­ri­pier Mo­rin en page cou­ver­ture, plus ca­pable, celle-là, un vieil exem­plaire écor­né du Ga­la, la royau­té a

«L'éclai­rage au néon donne l’im­pres­sion d’être un reste de la­sagne dans un four mi­cro-ondes. Comme s’il fal­lait qu’une salle d’at­tente ait l’air plus ma­lade que ceux qui y entrent, his­toire de les ras­su­rer.»

l’air fri­pé, et deux ou trois 7 Jours. Tiens, un Coup de Pouce. Quelle chance, c’est le plus ré­cent, ce­lui d’avril 2020. Elle re­tourne s’as­seoir et se met à le feuille­ter.

C’est dé­jà l’été dans le ma­ga­zine. En­fin, de la cou­leur. Elle com­mence par les re­cettes, comme c’est son ha­bi­tude. Miam, les des­serts de Pâques! Ce thème-là lui fait par­ti­cu­liè­re­ment plai­sir, elle qui en­tre­tient amou­reu­se­ment une dé­pen­dance au sucre.

Une fois rassasiée, elle en­chaîne avec le re­por­tage sur les fa­çons de «boos­ter» son éner­gie, en se di­sant que cette lec­ture pour­rait lui ser­vir dans son nou­veau rôle de ma­mie ac­tive.

— Ma­dame Fil­teau?

Après ma­dame Fil­teau, ce se­ra son tour. Si­mone fi­nit son ar­ticle et tombe sur une nou­velle d’Hu­go Lé­ger. Elle ne connaît pas cet au­teur. Ce n’est pas quel­qu’un de très connu. Elle est cu­rieuse. Sans être une grande lec­trice, elle aime lire. Elle a tou­jours sur sa table de che­vet un bou­quin qu’elle lit à doses ho­méo­pa­thiques. Elle n’y peut rien, la lec­ture l’en­dort. Quelques phrases, et la voi­là par­tie. »»

Elle com­mence à lire.

«La pro­mis­cui­té n’a rien de ras­su­rant dans une salle d’at­tente.

«Celle du doc­teur Du­plan­tie, grande comme une boîte à chaus­sures dont elle em­prunte la forme rec­tan­gu­laire et l’odeur de double se­melle fa­ti­guée, vient cruel­le­ment nous le rap­pe­ler. Col­lées les unes aux autres, les chaises sont dis­po­sées à gauche et à droite d’une étroite al­lée cen­trale.»

C’est bi­zarre, se dit-elle. L’his­toire se passe dans une salle d’at­tente. Comme moi en ce mo­ment. Une salle qui res­semble étran­ge­ment à la mienne. Et en plus, c’est le nom de mon mé­de­cin. C’est vrai­ment une étrange coïn­ci­dence…

Elle pour­suit sa lec­ture, trop cu­rieuse de connaître la suite des choses.

«Au mur, bien en évi­dence, les di­plômes du mé­de­cin qui se spé­cia­lise dans les dys­fonc­tions érec­tiles. Ce pro­blème-là, ce n’est pas ce­lui de Si­mone. Mais de son ex-ma­ri, elle peut en té­moi­gner. Non, Si­mone, elle, at­tend les ré­sul­tats de ses tests san­guins.»

Le ma­ga­zine lui tombe des mains. Elle est son­née. Le per­son­nage porte mon nom! C’est pas pos­sible. Il parle des pro­blèmes érec­tiles de mon ex. Elle ne com­prend plus rien. C’est une blague ou quoi? Elle a presque en­vie de par­ta­ger son éton­ne­ment avec les autres pa­tients. Une bouf­fée de cha­leur lui monte au vi­sage. Elle lève les yeux au ciel. Prend une grande ins­pi­ra­tion. Et re­plonge, mal­gré le trouble qui l’en­va­hit.

«Mais ces jours-ci, Si­mone n’at­tend qu’une chose, à part ses ré­sul­tats: de­ve­nir grand­mère. Elle ne se contient plus de joie. Quand sa fille aî­née lui a an­non­cé la nou­velle, l’émo­tion l’a sub­mer­gée.»

Com­ment il sait tout ça, lui !? !? Je ne le connais pas. Je ne l’ai ja­mais ren­con­tré. C’est de moi qu’il parle. Pin­cez-moi, quel­qu’un. Elle n’y tient plus. Elle par­court en dia­go­nale les pa­ra­graphes qui suivent. Elle n’a main­te­nant qu’une en­vie: lire la fin. Qu’est-ce que son mé­de­cin va lui an­non­cer? Qu’elle est ma­lade? Qu’elle n’a que quelques mois à vivre? Que tout va bien? Qu’elle doit faire at­ten­tion au sucre, au sel? Est-ce qu’elle va pou­voir ber­cer son pe­tit-fils? Est-ce que… — Ma­dame La­voie? C’est à vous. Si­mone re­ferme le ma­ga­zine et entre dans

mé­de­cin.• le ca­bi­net du

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.