Coup de Pouce

ON PREND GARDE À GÉ­RER NOTRE STRESS

- Health · Medicine · Lifestyle

«Les hor­mones du stress peuvent fa­vo­ri­ser la pro­li­fé­ra­tion de moins bonnes bac­té­ries dans notre in­tes­tin», note Stéphanie Cô­té. Or lorsque les mau­vaises bac­té­ries sont trop abon­dantes ou plus pré­sentes que les bonnes, il se pro­duit un dés­équi­libre du mi­cro­biote qui peut fa­vo­ri­ser dif­fé­rents pro­blèmes de san­té. Les re­cherches as­so­cient de plus en plus ce dés­équi­libre à un risque plus éle­vé de ma­la­dies car­dio­vas­cu­laires, de ma­la­dies in­flam­ma­toires de l’in­tes­tin, de dia­bète, d’obé­si­té et d’al­ler­gies. On a donc avan­tage à trou­ver des moyens de gé­rer notre stress (ex.: yo­ga, mé­di­ta­tion, exer­cices phy­siques). Faire ré­gu­liè­re­ment de l’ac­ti­vi­té phy­sique est aus­si bé­né­fique. «Ce­la fa­ci­lite l’oxy­gé­na­tion des tis­sus et amé­liore le bon fonc­tion­ne­ment des or­ganes; c’est donc po­si­tif pour la san­té du mi­cro­biote», dit Amé­lie Cha­rest. On s’as­sure aus­si de bien dor­mir, car des études ré­centes ont mis en évi­dence que le manque de som­meil peut nuire au bon fonc­tion­ne­ment du mi­cro­biote.

Newspapers in French

Newspapers from Canada