Règles d’or

Coup de Pouce - - MODE & BEAUTÉ | BEAUTÉ -

/// On évite les phases d’ex­po­si­tion où le rayon­ne­ment du so­leil est le plus in­tense. «Il est pré­fé­rable d’évi­ter de s’ex­po­ser au so­leil de 10 h à 16 h, pé­riode pen­dant la­quelle les UVB sont les plus forts. À no­ter que les UVA, des rayons moins puis­sants (as­so­ciés au can­cer de la peau), sont pré­sents du­rant toute la pé­riode d’en­so­leille­ment, d’où l’im­por­tance de tou­jours pro­té­ger sa peau du so­leil. At­ten­tion, les UVA passent à tra­vers le verre, donc si on voyage beau­coup en au­to ou en ca­mion, il est im­por­tant de bien se pro­té­ger le vi­sage, les bras et les mains», ex­plique Na­tha­lie Pel­le­tier, di­rec­trice scien­ti­fique chez Jou­viance et Func­tio­na­lab. /// On porte des lu­nettes de so­leil do­tées d’un in­dice an­ti-UV, un cha­peau à large bord et des vê­te­ments amples et, si pos­sible, longs (haut à manches longues et ber­mu­da ou pan­ta­lon).

/// On se pro­tège tous les jours, même lorsque le ciel est cou­vert, puisque les nuages laissent pas­ser beau­coup plus d’UV que d’in­fra­rouges et de lu­mière vi­sible. Donc, même si on res­sent moins la cha­leur du so­leil, les risques liés aux rayons UV n’en sont pas moins ré­duits.

/// On pré­fère l’ombre au so­leil, mais on reste conscient qu’on est alors seule­ment pro­té­gé du rayon­ne­ment so­laire di­rect, et non des rayons ré­flé­chis au sol (sur l’herbe, le sable, la neige, l’eau...) et de ceux dif­fu­sés par les mo­lé­cules at­mo­sphé­riques (par­ti­cules en sus­pen­sion dans l’air).

/// On ap­plique un soin so­laire adap­té à notre phototype 20 mi­nutes avant l’ex­po­si­tion. «Il est re­com­man­dé d’ap­pli­quer de la crème aux deux heures, même si on ne se baigne pas ou qu’on ne trans­pire pas. Puisque notre corps bouge, que nos vê­te­ments frottent sur notre peau et qu’on porte nos mains ré­gu­liè­re­ment au vi­sage, on doit s’as­su­rer de main­te­nir une pro­tec­tion ef­fi­cace. Pour une bonne pro­tec­tion, il est pré­fé­rable d’ap­pli­quer la crème sur une peau bien sèche. Il est donc im­por­tant de bien s’es­suyer après une bai­gnade et un ef­fort phy­sique ou en temps de ca­ni­cule»,

• ajoute Mme Pel­le­tier.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.