Coup de Pouce

ET LES PARENTS DANS TOUT CELA?

-

L’ÉDUCATION ET LA PRÉVENTION SONT LES MEILLEURS OUTILS POUR ÉVITER LES TROUBLES DE L’ALIMENTATI­ON. VOICI 3 COMPORTEME­NTS POSITIFS À ADOPTER QUOTIDIENN­EMENT AVEC NOS PETITS OU NOS GRANDS ENFANTS.

/// Manger en famille

Assoyons-nous à la table (plutôt que devant nos écrans) pour découvrir le plaisir de déguster des aliments variés, comprendre nos signaux de faim et de satiété et ainsi développer une relation de confiance avec la nourriture.

LE PIÈGE À ÉVITER: chialer contre les aliments «riches, gras, caloriques» devant nos enfants, car ces derniers risqueraie­nt d’associer la minceur à la restrictio­n alimentair­e. /// Objectiver les calories

Rappelons-nous que les calories sont, par définition, des unités de mesure d’énergie neutres: elles nous permettent de nous amuser, d’occuper la profession de nos rêves, de faire fonctionne­r nos organes, etc. C’est la culture des diètes qui les a «diabolisée­s» au fil des années. LE PIÈGE À ÉVITER: dire à nos ados de NE JAMAIS suivre un régime hypocalori­que, car ceux-ci seraient tentés de défier notre autorité en testant LA nouvelle diète miracle. La raison? L’interdit est si «alléchant».

/// Encourager la diversité corporelle

Pour être capables d’apprécier notre corps, nous devons nous reconnaîtr­e dans les images qui nous entourent. Tournons-nous donc vers la documentat­ion et les ateliers de l’organisme ÉquiLibre. Puis explorons les ouvrages jeunesse Fourchon; Pauline (la lapine sans queue); Cher corps, je t’aime: guide pour aimer son corps et Poids lourd (pour ne nommer que ceux-là) qui abordent tendrement la différence avec un grand D.

LE PIÈGE À ÉVITER: critiquer notre apparence physique et celle des autres devant nos jeunes, car ces derniers pourraient imiter notre comporteme­nt.

 ??  ??

Newspapers in French

Newspapers from Canada