50 ANS DE PAS­SION POUR LA BALLE

Courrier Bordeaux-Cartierville - - LA UNE - AMINE ES­SE­GHIR amine.es­se­ghir@tc.tc

De­puis un de­mi-siècle, l’As­so­cia­tion de ba­se­ball Ahunt­sic-Car­tier­ville offre la pos­si­bi­li­té aux jeunes de jouer de ma­nière en­ca­drée au ba­se­ball. Le se­cret de cette lon­gé­vi­té: un en­ga­ge­ment sans failles des pa­rents bé­né­voles.

De­puis 50 ans, l’As­so­cia­tion de ba­se­ball Ahunt­sic-Car­tier­ville offre la pos­si­bi­li­té aux jeunes de jouer de ma­nière en­ca­drée au ba­se­ball. Le se­cret de cette lon­gé­vi­té : un en­ga­ge­ment sans failles des pa­rents bé­né­voles.

« En 1968, chaque pa­roisse avait sa propre as­so­cia­tion de ba­se­ball, ra­conte Luc Le­febvre. Beau­coup n’ont du­ré que quelques sai­sons. »

M. Le­febvre, pro­fes­seur au Cé­gep du Vieux-Mon­tréal, est l’un des en­trai­neurs bé­né­voles de Ba­se­ball Ahunt­sic-Car­tier­ville.

L’as­so­cia­tion ac­tuelle est en fait la conti­nui­té des Loi­sirs Saint-Paul-de-la-Croix, du nom de la même église.

Fon­dée au dé­part par des ré­si­dents d’Ahunt­sic no­tam­ment Ray­mond Gar­ceau et des membres de la fa­mille Hur­tu­bise, elle a pu tra­ver­ser un de­mi-siècle qua­si­ment sans en­combre.

« Au dé­but, c’était des jeunes qui vou­laient jouer au ba­se­ball. Des pa­pas se sont or­ga­ni­sés pour ache­ter de l’équi­pe­ment. C’est comme ce­la que l’as­so­cia­tion a pris forme », ra­conte M. Le­febvre.

Avec le temps, l’or­ga­nisme a pris ses dis­tances avec la pa­roisse, dont il gar­de­ra tou­te­fois le nom de fon­da­tion jus­qu’en 2011, pour de­ve­nir As­so­cia­tion de ba­se­ball Ahunt­sic-Car­tier­ville.

Ce qui n’a pas chan­gé par contre, c’est l’en­ga­ge­ment des pa­rents pour me­ner l’as­so­cia­tion.

« Ce­la a com­men­cé il y a 13 ans. J’avais em­me­né ma fille jouer au ba­se­ball et un des coachs m’a re­mar­qué en train de re­gar­der la par­tie, il m’a de­man­dé de lui don­ner un coup de main », sou­ligne-t-il.

Cet en­ga­ge­ment pour ai­der le club se fait aus­si en fa­mille. Ka­ren Foss, la com­pagne de M. Le­febvre, en­traine de­puis 9 ans les no­vices.

«Tous les lun­dis et mer­cre­dis, je suis sur le ter­rain, alors qu’au dé­part le ba­se­ball ne m’in­té­res­sait pas du tout », confie-t-elle.

Fré­dé­rique, 13 ans, la fille de M. Le­febvre, a joué deux ans au ba­se­ball avant de se rendre compte que ce sport n’était pas pour elle. Elle est tou­te­fois de­meu­rée bé­né­vole à l’as­so­cia­tion.

« À chaque jour­née spéciale de dé­but de sai­son ou de fer­me­ture, je suis avec mon père pour vendre les hot­dogs ou ai­der à por­ter les équi­pe­ments», dit-elle.

UN MO­DÈLE : LE BÉ­NÉ­VO­LAT

Cette so­li­da­ri­té entre pa­rents bé­né­voles, c’est cer­tai­ne­ment le se­cret de lon­gé­vi­té de cette as­so­cia­tion.

Même si c’est une as­so­cia­tion de sport ré­créa­tif, ba­se­ball Ahunt­sic-Car­tier­ville compte au­jourd’hui plus de 330 joueurs tous âges et toutes ca­té­go­ries confon­dus.

« On a eu un creux à la fin des an­nées 1990 dé­but 2000. On a cru que c’était fi­ni. Ce n’est as­su­ré­ment pas le cas », re­lève-t-il.

Par ailleurs, de­puis le dé­part des ex­pos en 2004, il n’y a plus de mo­dèle mont­réa­lais pour les ama­teurs de ba­se­ball comme ce­la existe pour le hockey.

« C’est une ano­ma­lie qu’il n’y ait pas une équipe de ba­se­ball pro­fes­sion­nelle à Mon­tréal. Pour­tant, ce sport est dans nos murs de­puis plus d’un siècle. En 1890 on avait les Bi­sons, en 1901 sont ap­pa­rus les Royaux », sou­ligne M. Le­febvre.

Pour les pas­sion­nés, il faut donc trou­ver les mo­ti­va­tions ailleurs.

Car plus que la com­pé­ti­tion, c’est l’es­prit de fa­mille et de ca­ma­ra­de­rie qui anime l’as­so­cia­tion qui prend le des­sus.

« Il m’est ar­ri­vé lors d’une jour­née spéciale de faire 87 dou­zaines de hot­dogs. Ce n’est pas parce que j’aime être der­rière le bar­be­cue, mais parce que nous ai­mons être tous en­sembles », note M. Le­febvre.

En­fin, la pré­sence de jeunes pa­rents avec de pe­tits en­fants ras­sure M. Le­febvre.

« Nous sa­vons qu’il y a une re­lève qui pren­dra le re­lai », croit-il.

De­puis sa créa­tion, l’as­so­cia­tion ne vit que des frais d’ins­crip­tion des membres et quelques sub­ven­tions mu­ni­ci­pales ou des dé­pu­tés au ni­veau pro­vin­cial et fé­dé­ral.

(Pho­to Cour­rier Ahunt­sic - Amine Es­se­ghir)

Ba­se­ball Ahunt­sic-Car­tier­ville est une as­so­cia­tion spor­tive ré­créa­tive qui connait le suc­cès de­puis 50 ans. Beau­coup de jeunes en­fants y ap­prennent les ru­di­ments de cet autre sport na­tio­nal au Qué­bec.

Cour­rier Ahunt­sic - Amine Es­se­ghir) (Pho­to

Le bé­né­vo­lat chez Ba­se­ball Ahunt­sic­Car­tier­ville se fait en fa­mille. Luc Le­febvre et sa com­pagne Ka­ren Foss sont coachs. Leur fille Fré­dé­rique, 13 ans, donne un coup de main dans l’or­ga­ni­sa­tion.

(Pho­to Cour­rier Ahunt­sic - Amine Es­se­ghir)

De­puis neuf ans, Ka­ren Foss en­traine les tout pe­tits et leur fait ai­mer le ba­se­ball.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.