FX STU­DIO DE­SI­GN À SAINTE-DO­RO­THÉE

Decorhomme - - SOMMAIRE - PAR AN­DRÉ C. PASSIOUR

Ima­gi­nez des gens qui vivent dans une grande mai­son en ban­lieue, les en­fants ont gran­di et sont par­tis du nid fa­mi­lial. On quitte donc la de­meure pour s’ins­tal­ler dans un con­do qui ré­pond à de nou­veaux be­soins. On em­mé­nage au 11e étage, dans un édi­fice as­sez luxueux et haut de gamme sur le bord de l’eau, donc avec une ma­gni­fique vue sur la ri­vière des Prai­ries. FX Stu­dio De­si­gn est ap­pe­lé en ren­fort pour dé­co­rer l’es­pace et en faire un mi­lieu de vie ac­cueillant, cha­leu­reux, mais mo­derne à la fois. Les clients aiment cer­tains styles, donc on in­tègre des élé­ments, des rap­pels, ori­gi­naux par mo­ments, géo­mé­triques par d’autres, mais tou­jours avec sim­pli­ci­té.

C’est presque ain­si qu’on peut se dé­crire, gros­so mo­do, ce pro­jet en de­si­gn si­tué dans le sec­teur Sainte-Do­ro­thée à Laval. « Le mot d’ordre du client était que le confort passe avant le de­si­gn, c’ est ce qui sous-ten­dait tout ce pro­jet », in­dique Pa­trick Ro­bi­chaud, dé­co­ra­teur chez FX Stu­dio De­si­gn.

On est donc en pré­sence d’une co­pro­prié­té de trois chambres à cou­cher, avec une 4e pièce fer­mée qui tient de bu­reau, alors que le coin salon avec foyer, la cui­sine et la salle à dî­ner se par­tagent un es­pace à aire ou­verte. De grandes fe­nêtres nous font apprécier le pay­sage d’eau et de la na­ture en­vi­ron­nante.

Trois co­lonnes de cette pièce ont été ha­billées d’un pa­pier peint évo­quant le bois, la ver­dure, même le foyer a été pa­ré de ma­nière asy­mé­trique par du bois riche de noyer .« C’ est ma fa­çon à moi de tra­duire le dé­sir du client d’ avoir un look bois de grange quel’ on re­trouve main­te­nant par­tout dans les bars, les res­tau­rants, etc. d’ où le fait que le pa­pier peint est un lien avec le bois, la na­ture et ce qu’ on voit aus­si par­la fe­nêtre », ex­plique le sym­pa Pa­trick R obi chaud qui a fait ses études en dé­co­ra­tion d’in­té­rieure au col­lège du Vieux-Mon­tréal. Mal­gré l’as­pect sous-bois, on a in­clus à la pièce un mo­bi­lier de style ita­lien contem­po­rain épu­ré etde grande qua­li­té.

Touche ori­gi­nale, un mur contras­tant avec la blan­cheur de la cui­sine a été re­cou­vert de pa­pier peint qui – et c’est à si mé­prendre – imite de tout pe­tits car­reaux de cé­ra­mique !« Oui, c’ est du pa­pier peint en ef­fet, mais qui donne l’ im­pres­sion que c’ est de la cé­ra­mique à cause des cou­leurs, mais aus­si de la tex­ture du pa­pier », sou­ligne M. Ro­bi­chaud.

Pour ce qui est de la chambre des maîtres, le bois du mo­bi­lier se ma­rie bien avec un pa­pier peint qui rap­pelle les pan­neaux des vieilles mai­sons eu-

ro­péennes et de type clas­sique. Quand on y re­garde de plus près, le mo­tif est clas­sique, mais mo­derne à la fois ,« c’ est un ef­fet du pa­pier peint qui a l’ air dé­fraî­chi et qui lui confère donc un as­pect vint age et mo­derne en même temps », dit Pa­trick Ro­bi­chaud.

Pour la 2e chambre, il s’agis­sait d’in­té­grer le mo­bi­lier que le client avait dé­jà dans le nou­veau dé­cor et de le mettre en va­leur .« En­core là, c’ est à la fois clas­sique et mo­derne », ra­joute ce dé­co­ra­teur. Quant à sa salle de bain, d’une grande lu­mi­no­si­té d’ailleurs, elle se veut confor­table, ul­tra mo­derne, avec des cadres ar­bo­rant des fon­taines d’époque. Au blanc vir­gi­nal de la pièce d’eau, on y a in­cor­po­ré une flèche grise «re­pre­nant la cou­leur du murde la tête de lit de cette même chambre à cou­cher», de no­ter Pa­trick Ro­bi­chaud qui a tra­vaillé le vi­trail pen­dant plus de sept ans et qui a même ex­po­sé ses oeuvres à l’an­cien fes­ti­val FIMA de­ve­nu Mtl en Arts, sur la rue Sainte-Ca­the­rine.

Pro­jet ter­mi­né en avril 2017, l’équipe de FX Stu­dio De­si­gn, se­lon la vo­lon­té du client, oeuvre main­te­nant à l’ins­tal­la­tion d’un cel­lier.

FX STU­DIO DE­SI­GN, 400, AVE­NUE AT­LAN­TIC, SUITE 601, MON­TRÉAL. T. 514-680-8929 OU WWW.FXSTUDIODESIGN.COM

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.