L’AP­PAR­TE­MENT IN­TEL­LI­GENT: ÉCO­NO­MIES MAGISTRALES À LONG TERME

Decorhomme - - Sommaire - PAR SÉ­BAS­TIEN THI­BERT

De­puis plu­sieurs an­nées, on semble être constam­ment bom­bar­dé de « ne faites pas ci, ne faites pas ce­la », eh bien sa­chez qu’au­jourd’hui, c’est beau­coup plus simple qu’on ne le croit d’ai­der à la sur­vie de notre pla­nète. C’est avec l’ef­fort éco­lo­gique de cha­cune et cha­cun que l’ave­nir de notre pla­nète de­meure cer­tain. Et lors­qu’il est ques­tion d’évi­ter le gas­pillage d’éner­gie, un seul mot nous vient en tête : domotique! L’équa­tion est simple : votre foyer + la domotique = ré­duc­tion de consom­ma­tion éner­gé­tique, ce qui fait du bien à notre pla­nète ET à notre porte feuille.

TROIS AL­LIÉS DOMOTIQUES 1. LE CHAUF­FAGE ET LA CLIMATISATION

Ces élé­ments sont ceux qui consomment le plus d’éner­gie. Des cap­teurs ins­tal­lés dans cha­cune de vos pièces per­mettent d’ajus­ter la tem­pé­ra­ture à vos ac­ti­vi­tés. Par exemple, la chambre à cou­cher est tem­pé­rée en jour­née et chauf­fée da­van­tage en soi­rée juste avant l’heure du cou­cher. La fer­me­ture et l’ou­ver­ture au­to­ma­tique de vos stores à vos fe­nêtres peuvent aus­si gar­der une pièce tem­pé­rée en été et chauf­fée avec la lu­mière du so­leil en jour­née.

2. L’ÉCLAI­RAGE

L’ajout de cap­teurs de lu­mi­no­si­té à vos vo­lets de fe­nêtres fait en sorte que ceux-ci s’ouvrent au le­ver du so­leil et se ferment à son cou­cher afin de vous pro­cu­rer ou vous pro­té­ger de la lu­mière du jour. Des cap­teurs de mou­ve­ments per­mettent éga­le­ment d’al­lu­mer ou d’éteindre les lu­mières lorsque vous en­trez ou sor­tez d’une pièce. Dans tous les cas, vous n’au­rez plus à pen­ser à ou­vrir ou à fer­mer une lu­mière; tout se­ra au­to­ma­ti­sé.

3. LES AP­PA­REILS ÉLEC­TRO­NIQUES

Vous ne le consta­tez pro­ba­ble­ment pas, mais vos ap­pa­reils élec­tro­niques tels que téléviseurs, élec­tro­mé­na­gers, rou­teur In­ter­net, or­di­na­teurs, DVD, four mi­cro-ondes et plu­sieurs autres uti­lisent la ma­jo­ri­té de leur éner­gie lors­qu’ils sont en veille, c’est-à-dire lorsque vous ne les uti­li­sez pas, mais qu’ils sont tout de même al­lu­més. Ces élé­ments consomment de l’éner­gie 24 heures sur 24, ce qui, en bout de ligne, vu tous les ap­pa­reils tech­no­lo­giques que nous pos­sé­dons main­te­nant, fait aug­men­ter votre fac­ture d’élec­tri­ci­té. La domotique, dans ce cas-ci, per­met d’éteindre com­plè­te­ment les ap­pa­reils non uti­li­sés lorsque vous n’êtes pas à la mai­son. Vous n’avez pas be­soin que votre DVD vous donne l’heure même lorsque vous êtes au tra­vail… Faire fonc­tion­ner ces élé­ments avec pré­ci­sion et ponc­tua­li­té ne sont que quelques exemples de ce que la domotique peut faire pour vous ai­der à di­mi­nuer votre dé­pense éner­gé­tique tout en s’as­su­rant du confort maxi­mal de votre foyer.

LA DOMOTIQUE DANS VOTRE FOYER EN CHIFFRES

• La domotique peut vous faire sau­ver jus­qu’à 15% de votre fac­ture to­tale d’élec­tri­ci­té; • L’éclai­rage re­pré­sente 18% de votre consom­ma­tion élec­trique; • Les ap­pa­reils élec­tro­niques en veille sont res­pon­sables de 11% de votre consom­ma­tion éner­gé­tique; • 50% de leur éner­gie an­nuelle lors­qu’ils sont en veille; • Fer­mer vos stores lors de cha­leur in­tense en été peut vous faire ga­gner na­tu­rel­le­ment 6 de­grés.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.