VA­LEUR AJOU­TÉE IM­POR­TANTE POUR LES CONDOS À PROXI­MI­TÉ D’UN MÉ­TRO

Decorhomme - - Sommaire - PAR YAN­NICK LE­CLERC

On sait que la proxi­mi­té d’un mé­tro ac­croît la va­leur des pro­prié­tés, mais une étude de la firme JLR dé­montre que ce phé­no­mène est en­core plus vrai pour les co­pro­prié­tés que pour les uni­fa­mi­liales à Mon­tréal.

Le prix des condo­mi­niums si­tués à moins de 500 mètres d’un mé­tro était en moyenne 11,2 % plus l éle­vé l que ceux se trou­vant d de 2 à 4,5 kd km de l la même sta­tion. Par contre, dans le cas d’une mai­son uni­fa­mi­liale, la dif­fé­rence moyenne de prix pour les mêmes dis­tances n’était que de 7,1 %.

JLR men­tionne que l’exis­tence d’un stationnement pour­rait ex­pli­quer cette dif­fé­rence en termes de va­leur ajou­tée. «Les co­pro­prié­tés viennent plus ra­re­ment avec un es­pa es­pace de stationnement ré­ser­vé que les uni­fa­mi­liales. Les ache­teurs de co­pro­prié­tés co­pro­pri sont donc moins sus­cep­tibles de pos­sé­der un vé­hi­cule que les pro­prié­taires pro­priét d’uni­fa­mi­liales. Par consé­quent, ils dé­pendent plus de l’usage des trans­ports tra en com­mun dans leur quo­ti­dien», ex­plique-t-on dans le rap­port.

«Ain­si, il est pos­sible de pen­ser que ceux qui font l’ac­qui­si­tion d’une co­pro­prié­té sans stationnement ac­cordent une va­leur plus im­por­tante au fait d’être proche d’un mé­tro, car ils doivent l’em­prun­ter de fa­çon plus ré­gu­lière», ajoute-t-on.

Les mai­sons uni­fa­mi­liales ont un prix plus éle­vé que la moyenne com­pa­ra­ti­ve­ment aux co­pro­prié­tés pour les zones si­tuées entre 1 et 2 km d’une sta­tion. Pour les uni­fa­mi­liales, le prix est de 6,1 % plus éle­vé que la moyenne de 1 à 1,5 km d’un mé­tro et de 4 % de 1,5 à 2 km. Du cô­té des condos, le prix est su­pé­rieur de 2,2 % à la moyenne pour ceux ayant une dis­tance de 1 à 1,5 km d’un mé­tro, et de seule­ment 2,1 % pour ceux lo­ca­li­sés de 1,5 à 2 km d’une sta­tion.

ET LE REM ?

JLR croit par ailleurs que les pro­prié­tés si­tuées près des sta­tions de mé­tro Édouard-Mont­pe­tit, McGill et Bo­na­ven­ture, qui ac­cueille­ront aus­si une gare du Ré­seau de trans­port mé­tro­po­li­tain, de­vraient ga­gner en va­leur. Les lo­caux com­mer­ciaux près des sta­tions McGill et Bo­na­ven­ture de­vraient aus­si en bé­né­fi­cier. «Des ré­si­dents de la Rive-Sud et de la Rive-Nord de Mon­tréal pour­ront alors avoir un ac­cès di­rect et ra­pide au centre-ville, et ce, même la fin de se­maine, ce qui de­vrait aug­men­ter l’acha­lan­dage dans les commerces à proxi­mi­té de ces fu­tures sta­tions­gares».

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.