VOUS SON­GEZ À ACHE­TER UN AP­PAR­TE­MENT EN CO­PRO­PRIÉ­TÉ ?

Decorhomme - - Sommaire - PAR STÉ­PHANE BEAU­DRY

En vogue de­puis plu­sieurs an­nées, les condos font la joie des nou­veaux ache­teurs avec leurs pis­cines, spas, gym, etc. Mais cette forme de pro­prié­té col­lec­tive est-elle pour vous ?

Il est faux de pen­ser qu’en ache­tant un ap­par­te­ment en co­pro­prié­té vous ache­tez seule­ment votre par­tie pri­va­tive, car même si vous êtes pro­prié­taire de votre ap­par­te­ment, vous êtes éga­le­ment co­pro­prié­taire de l’en­semble de l’im­meuble.

En de­ve­nant co­pro­prié­taire, il y a aura des rè­gle­ments à res­pec­ter et des li­mites à vos droits. Vous vou­lez pro­fi­ter de votre nou­velle ter­rasse avec votre nou­veau BBQ ou votre nou­velle plan­cha ? Rem­pla­cer la vieille mo­quette rose du sa­lon par du par­quet ou chan­ger la dis­po­si­tion de la salle de bain ? Tout ça est dans la me­sure du pos­sible en co­pro­prié­té, pour­vu qu’il n’y ait pas de contre-in­di­ca­tion à ce su­jet dans les rè­gle­ments de l’im­meuble.

Afin d’avoir l’heure juste, pen­sez à de­man­der une co­pie de la dé­cla­ra­tion de co­pro­prié­té et des rè­gle­ments de l’im­meuble afin de sa­voir si la co­pro­prié­té convoi­tée ré­pond à votre mode de vie. De­man­dez aus­si une co­pie des rè­gle­ments adop­tés lors des as­sem­blées des co­pro­prié­taires. Dans le doute, po­sez des ques­tions à votre cour­tier, au conseil d’ad­mi­nis­tra­tion de la co­pro­prié­té ou à la firme de ges­tion. Car il ne faut pas ou­blier qu’en de­ve­nant co­pro­prié­taire, vous vous liez aux rè­gle­ments de co­pro­prié­té et à sa dé­cla­ra­tion qui sti­pule entre autres vos droits et obli­ga­tions. Pen­sez éga­le­ment à de­man­der les co­pies des pro­cès-ver­baux des as­sem­blées gé­né­rales des trois der­nières an­nées, ceux-ci vous don­ne­ront une idée d’en­semble sur la san­té de votre fu­tur achat ain­si que le pouls de ce­lui-ci.

Outre votre hy­po­thèque, vous de­vrez éga­le­ment dé­bour­ser men­suel­le­ment pour les charges com­munes, com­mu­né­ment ap­pe­lées « frais de condo » afin de cou­vrir les dé­penses cou­rantes de l’im­meuble et contri­buer au fonds de pré­voyance en vue des tra­vaux ma­jeurs à ve­nir. Ce mon­tant va donc va­rier d’une co­pro­prié­té à une autre et dé­pen­dam­ment entre autres ; des coûts d’en­tre­tien de l’im­meuble à court, moyen et long terme ; des équi­pe­ments mis à la dis­po­si­tion des ré­si­dents ; des services of­ferts, etc. Le cal­cul des charges com­munes prend en compte l’en­semble de tous ces fac­teurs, car mal­gré la croyance po­pu­laire, il est faux de pen­ser que le cal­cul de celles-ci s’ap­puie uni­que­ment sur la su­per­fi­cie de votre par­tie pri­va­tive (ap­par­te­ment.)

Il faut faire at­ten­tion aux charges com­munes trop basses, car cer­taines co­pro­prié­tés se voient dans l’obli­ga­tion de faire ap­pel à une ou des co­ti­sa­tions spé­ciales afin d’être en me­sure de ré­pa­rer ou de rem­pla­cer les com­po­santes de l’im­meuble qui n’avaient pas été bud­gé­tées.

Ren­sei­gnez-vous sur le mode de ges­tion de la co­pro­prié­té convoi­tée, car ce mode de ges­tion, s’il n’est pas pré­vu, risque fort de faire un trou dans votre bud­get le mo­ment ve­nu.

N’ou­bliez pas que chaque co­pro­prié­té est unique et il y en aura tou­jours une qui vous convien­dra.

N’hé­si­tez pas à com­pa­rer et à po­ser des ques­tions afin de de­meu­rer dans un en­droit qui vous res­semble le plus et qui cor­res­pond à votre style de vie.

B2 GES­TION DE CO­PRO­PRIÉ­TÉS INC., 2019 RUE MO­REAU, BU­REAU 505, MON­TRÉAL, QUÉ­BEC H1W 2M1 [email protected] | GESTIONB2.COM | T. 514 773.4559

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.