Ah, l’amour! Ça ne dure pas tou­jours!

Délire - - SOMMAIRE -

AUX PRE­MIERS JOURS Il mâche de la gomme pour avoir une bonne ha­leine avant de te fren­cher.

AUX DER­NIERS JOURS Son ha­leine sent l’al­cool parce qu’il ne te frenche que quand il est saoul. Il gratte le fond de sa bourse pour t’em­me­ner dans un res­tau­rant chic. Il se gratte la bourse de­vant la té­lé.

Il rit de tes jokes.

Il rit de toi.

Il veut tou­jours faire l’amour. Il veut tou­jours faire l’amour avec tes co­pines.

Il prend de la place dans ton lit.

Il dort sur le di­van.

Il te fait l’amour 5 fois de suite.

Il se fait l’amour 5 fois de suite.

Il te parle de voyages.

Il te parle d’al­ler voir ailleurs.

Il t’ouvre les portes.

Il te met à la porte. Il aime que tu ailles le re­joindre dans son bain.

Il pisse dans l’eau.

Il est tou­jours en érec­tion. Même le Via­gra ne lui fait pas d’ef­fet. Il hé­site à s’en­ga­ger dans la re­la­tion. Il pré­fé­re­rait s’en­ga­ger dans l’ar­mée. Il fait tou­jours preuve de dé­li­ca­tesse. Il te dit qu’il fau­drait pen­ser à mai­grir.

Il t’écrit de jo­lis mots d’amour. Il t’écrit des post-it pour te dire qu’il faut que tu ra­chètes du lait.

Il s’in­té­resse à tes ac­ti­vi­tés. Il se dés­in­té­resse de tes ac­ti­vi­tés, mais t’en­cou­rage à sor­tir les pra­ti­quer.

Il t’in­vite au spa. Il te dit de pé­ter dans ton bain et que ça fe­ra pa­reil. Il ac­court pour te sau­ver des arai­gnées que tu vois. Il a ache­té des ta­ren­tules à l’ani­ma­le­rie.

Il se fait beau pour te plaire. Il se fait beau pour al­ler «à la pêche» avec ses amis.

Il t’ap­porte ton dé­jeu­ner au lit.

Il se ré­veille à mi­di. Il n’ar­rête pas de te com­pli­men­ter. Il te com­pli­mente quand il a be­soin de quelque chose. Il aime que tu te colles en cuillère sous les draps. Il pète sous les draps quand tu es en cuillère. Il te fait l’amour plus sou­vent qu’un la­pin. Il te fait l’amour plus ra­pi­de­ment qu’un la­pin.

Il te fait de bons mas­sages. Il te pé­trit comme une bou­lette de steak ha­ché mi-maigre.

Il te fait cou­ler des bains. Il te dit d’uti­li­ser une dé­bar­bouillette pour payer moins cher d’élec­tri­ci­té.

Il te donne des pe­tits noms cutes. À moins qu’il adore les vaches, c’est fi­ni le temps des noms

cutes.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.