Vincent C: de beaux pa­ris

En spec­tacle dans le cadre du Fes­ti­val Juste pour rire

Échos vedettes - - SOMMAIRE - VIC­TOR- LÉON CAR­DI­NAL

ROU­LANT SA BOSSE DANS LE MI­LIEU DE LA MA­GIE AU QUÉ­BEC ET EN FRANCE DE­PUIS UNE DI­ZAINE D’AN­NÉES, VINCENT C PEUT SE VAN­TER DE SOR­TIR DES SEN­TIERS BAT­TUS. À L’OC­CA­SION DE SON SPEC­TACLE, QU’IL PRÉ­SEN­TE­RA AU FES­TI­VAL JUSTE POUR RIRE, CE­LUI QU’ON SUR­NOMME LE BAD BOY DE LA MA­GIE NOUS OUVRE LA PORTE DE SON UNI­VERS.

En tour­née de­puis deux ans au Qué­bec avec son pre­mier spec­tacle, dont la mise en scène est si­gnée Serge De­non­court, Vincent C ne cache pas qu’il pro­pose un type de ma­gie un peu tor­du et qui sort de l’or­di­naire. Tou­te­fois, sous ses airs de mau­vais gar­çon se cache un ar­tiste qui a avant tout le dé­sir de mys­ti­fier et d’amu­ser son pu­blic. « Je di­rais que je suis un peu plus ba­veux que trash. Je ne suis pas le genre de ma­gi­cien à faire des tours avec des cartes et des fou­lards. Mon show vise plu­tôt à di­ver­tir et à faire rire les gens grâce à des nu­mé­ros qui sortent de l’or­di­naire. J’ex­plique, du­rant mon spec­tacle, les tours que je fais sur scène. Les gens peuvent ain­si en ap­prendre da­van­tage sur mon mé­tier, tout en ayant du plai­sir.»

À LA CONQUÊTE DE LA FRANCE

Après avoir don­né plus d’une cen­taine de re­pré­sen­ta­tions de son spec­tacle au Qué­bec, Vincent C tra­vaille­ra cet au­tomne sur de nou­veaux pro­jets en France. Rap­pe­lons que, du­rant deux ans, le jeune homme a no­tam­ment par­ti­ci­pé là- bas à Fort Boyard à titre de per­son­nage

ré­cur­rent et a aus­si rem­por­té, en 2014 et en 2016, deux pres­ti­gieux Man­drake d’Or, un tro­phée équi­va­lant à un Os­car dans le mi­lieu de la ma­gie. « Je ne suis pas en­core très connu en France. Pour l’ins­tant, je pré­vois al­ler m’ins­tal­ler d’oc­tobre à jan­vier pro­chain au Théâtre Apol­lo, à Pa­ris, où je vais don­ner 53 re­pré­sen­ta­tions. Il s’agit d’une salle de 400 places. En marge, je vais com­men­cer les tour­nages d’une nou­velle émis­sion qui s’in­ti­tu­le­ra Les pa­ris de Vincent C et qui se­ra en ondes en France en 2018 sur la chaîne Co­mé­die+. Il s’agi­ra d’une émis­sion de 90 mi­nutes où je vais me pro­me­ner dans Pa­ris tout en fai­sant des tours de ma­gie à des amis ar­tistes que je connais là- bas.»

qu’il De par­ti­ci­pe­ra­plus, le ma­gi­cienà la pro­chai­nede 36 ans sai­son nous de an­non­cel’émis­sion La France a un in­croyable ta­lent, où ses co­pains Gil­bert Ro­zon et Éric An­toine sont membres du ju­ry. « J’ai confiance que ça va bien al­ler. Je sais dé­jà ce que je vais pré­sen­ter. Je ne crois pas ga­gner, mais j’es­père bien me rendre loin dans la com­pé­ti­tion.»

ENTRE MA­GIE ET AMOUR

Mal­gré ses pro­jets dans l’Hexa­gone, Vincent C ne dé­laisse pas pour au­tant le Qué­bec. « J’ai des pro­jets té­lé en dé­ve­lop­pe­ment et je pré­vois re­ve­nir ici l’an pro­chain afin de pour­suivre ma tour­née. De plus, j’ai dé­jà une de­mi-heure de ma­té­riel so­lide pour un deuxième spec­tacle que je compte bien com­men­cer à pré­sen­ter en 2020.»

Par ailleurs, en de­hors de sa vie pro­fes­sion­nelle, l’ar­tiste file le par­fait bon­heur avec sa conjointe, Ca­ro­line Ri­vet, qui est aus­si son as­sis­tante sur scène. « J’ai fait sa connais­sance il y a neuf ans, alors que je don­nais un spec­tacle pri­vé à Mont- Lau­rier. Avec le temps, elle s’est beau­coup im­pli­quée dans mes pro­jets et elle est de­ve­nue mon as­sis­tante. Elle est très brillante et elle a tou­jours de bonnes idées. C’est la meilleure!»

Vincent C se voit conti­nuer long­temps à tra­vailler avec l’élue de son coeur. « Je crois que je suis un dé­pen­dant af­fec­tif: je n’aime pas ça quand elle n’est pas là. On se com­plète vrai­ment bien, elle et moi. Après presque 10 ans de vie de couple, il est cer­tain qu’on ai­me­rait bien­tôt avoir un en­fant. Nous n’en­vi­sa­geons ce­pen­dant pas de nous ma­rier un jour.»

Pre­nez note que Vincent C don­ne­ra une re­pré­sen­ta­tion de son spec­tacle le 28 juillet au Théâtre Jean- Du­ceppe.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.