10 ques­tions té­lé à... Ra­chel Gra­ton

Échos vedettes - - SOMMAIRE -

ALORS QU’ON PEUT LA SUIVRE À LA TÉ­LÉ DANS LES SI­MONE ET FAITS DI­VERS À RA­DIO-CA­NA­DA, RA­CHEL GRA­TON SE TIENT AUS­SI OC­CU­PÉE CÔ­TÉ THÉÂTRE. DU 13 NO­VEMBRE AU 8 DÉ­CEMBRE, LA CO­MÉ­DIENNE JOUE­RA DANS BI­LAN, DE MAR­CEL DU­BÉ, AU TNM. ELLE NOUS IN­VITE ÉGA­LE­MENT À VOIR LA PIÈCE LA NUIT DU 4 AU 5, DONT ELLE EST L’AU­TEURE, QUI SE­RA PRÉ­SEN­TÉE DU 11 AU 21 DÉ­CEMBRE AU THÉÂTRE D’AU­JOURD’HUI. MAL­GRÉ UN AU­TOMNE OC­CU­PÉ, ELLE A GENTIMENT RÉ­PON­DU À NOTRE QUES­TION­NAIRE TÉ­LÉ. PAR VIC­TOR-LÉON CAR­DI­NAL

VOTRE PER­SON­NAGE LE PLUS EXI­GEANT À JOUER?

Ra­chelle Lau­zon dans Faits di­vers. Je n’avais ja­mais joué un per­son­nage qui vit au­tant dans le pa­ra­doxe. Même s’il y a des mo­ments drôles dans la sé­rie, la réa­li­té de Ra­chelle est plu­tôt tra­gique. Elle a fait tuer quel­qu’un et elle est dans l’em­bar­ras. Il n’y a ja­mais de mo­ments calmes avec elle.

LE PER­SON­NAGE QUE VOUS AU­RIEZ AI­MÉ IN­TER­PRÉ­TER? Émi­lie Bor­de­leau dans Les filles de Ca­leb. J’au­rais ado­ré jouer dans cette sé­rie d’époque tour­née à la cam­pagne. J’ai d’ailleurs sou­vent écou­té Les filles de Ca­leb et Blanche dans ma vie. Les ac­teurs y sont bons et la mu­sique est belle.

VOTRE COUP DE COEUR DE L’AU­TOMNE? ça L’émis­sion Ré­vo­lu­tion à TVA. Je trouve en va­leur. beau de mettre le ta­lent des dan­seurs phy­sique et à C’est à la fois un éloge à la san­té plus de sport l’art. Ça nous donne en­vie de faire en­vie de et de nous dé­pas­ser. J’ai d’ailleurs m’ins­crire à des cours de danse.

SI VOUS POUVIEZ INCARNER UN HÉ­ROS PEN­DANT UNE JOUR­NÉE, QUI CHOISIRIEZ-VOUS? Je choi­si­rais Pe­ter Pan, même s’il ne s’agit pas d’un hé­ros conven­tion­nel. J’ai­me­rais, comme lui, voya­ger au Pays ima­gi­naire et y faire des ba­tailles de bouffe in­vi­sible. Plus jeune, j’ai d’ailleurs beau­coup écou­té le film Hook (sor­ti en 1991) met­tant en ve­dette Ro­bin Williams.

VOTRE SÉ­RIE ÉTRAN­GÈRE PRÉFÉRÉE?

La ser­vante écar­late. J’ai ai­mé les deux sai­sons jus­qu’à pré­sent. L’au­teure Mar­ga­ret At­wood a écrit cette sé­rie il y a 25 ans en s’ins­pi­rant de la si­tua­tion de plein de femmes dans le monde. En­core au­jourd’hui, on constate que ça re­joint la réa­li­té de plu­sieurs per­sonnes. En ef­fet, cette sé­rie nous fait réa­li­ser que la li­ber­té en gé­né­ral est fra­gile. Ça nous ré­vèle aus­si des en­jeux fon­da­men­taux de notre réa­li­té.

LE FILM QUE VOUS AVEZ LE PLUS SOU­VENT ÉCOU­TÉ À LA TÉ­LÉ? C’est dif­fi­cile de choi­sir entre La guerre des tuques et Jé­sus de Na­za­reth. J’avoue avoir écou­té ce der­nier presque chaque an­née dans le temps de Pâques. Même si je suis athée, j’aime beau­coup ce film pour son as­pect his­to­rique.

UNE ÉMIS­SION QUE VOUS RE­GAR­DEZ EN FA­MILLE? J’écoute Notre Vie (This Is Us) avec mon chum. Cette sé­rie est très bien écrite et ré­chauffe le coeur. Même si les si­tua­tions ne sont pas tou­jours heu­reuses, on res­sent beau­coup d’hu­ma­ni­té de la part des per­son­nages et ça donne es­poir.

LE GENRE D’ÉMIS­SION QUI VOUS RE­JOINT LE MOINS?

Je ne suis pas une grande ama­trice de té­lé­réa­li­tés. Je n’aime pas l’as­pect voyeur ni le fait que des gens écoutent ça pour rire des par­ti­ci­pants. Ce n’est vrai­ment pas mon pre­mier choix quand vient le temps d’écou­ter la té­lé­vi­sion.

L’ÉMIS­SION QUI A MAR­QUÉ VOTRE EN­FANCE? Ini­mi­ni­ma­gi­mo, qui était dif­fu­sée à Ra­dio-Ca­na­da. Chaque émis­sion pré­sen­tait un conte dif­fé­rent. Je me sou­viens d’avoir été trau­ma­ti­sée par l’his­toire de Barbe bleue. J’avais trou­vé ça très épeu­rant quand j’étais pe­tite.

ÊTES-VOUS UNE GRANDE AMA­TRICE DE SPORTS TÉ­LÉ­VI­SÉS?

J’écoute sur­tout le ho­ckey. Je n’ai pas le câble à la mai­son, mais j’aime bien al­ler re­gar­der les matchs dans un bar ou un res­tau­rant avec des amis. Je joue moi-même au ho­ckey; il s’agit donc d’un sport que j’af­fec­tionne par­ti­cu­liè­re­ment. Je re­garde aus­si le soc­cer lors­qu’il y a une Coupe du monde.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.