Éléo­nore La­ga­cé: de re­tour dans Dé­cembre

Échos vedettes - - SOMMAIRE - Éléo­nore La­ga­cé MA­RIE-CLAUDE DOYLE

EN­FANT, ÉLÉO­NORE LA­GA­CÉ JOUAIT VIO­LETTE LE­MAIRE DANS DÉ­CEMBRE,

DE QUÉ­BEC ISSIME, ET RÊ­VAIT DÉ­JÀ D’UNE CAR­RIÈRE DANS LA CHAN­SON. À CE MO­MENT-LÀ, ELLE ÉTAIT LOIN DE SE DOU­TER QU’ELLE OBTIENDRAI­T UN NOU­VEAU RÔLE DANS LA PRO­DUC­TION DES FÊTES DES AN­NÉES PLUS TARD. APRÈS AVOIR COACHÉ LES JEUNES DU SPEC­TACLE L’AN DER­NIER, ELLE RÉINTÈGRE LA DIS­TRI­BU­TION AVEC BON­HEUR CETTE SAI­SON.

Quand Éléo­nore La­ga­cé avait sept ou huit ans, sa mère, la so­pra­no Na­ta­lie Cho­quette, était la coach de chant du chan­teur Mi­chaël, qui était à l’époque dans Dé­cembre, de Qué­bec Issime, tout comme le fils de ce der­nier, Tom-Éliot Gi­rard. Na­ta­lie a alors de­man­dé à sa fille si ça lui ten­tait de faire par­tie de la dis­tri­bu­tion. Après avoir pas­sé une au­di­tion, Éléo­nore a ob­te­nu sa place dans le spec­tacle. «Pen­dant cinq ans, à la Place des Arts, j’ai te­nu le rôle de Vio­lette Le­maire. À ma der­nière an­née, ma pe­tite soeur Ariane est en­trée sur le show et cam­pait la pe­tite Rose, et moi, j’étais ren­due à faire la bal­le­rine qui danse sur la chan­son Ma­rie-Noël. Au­tant j’ai joué dans ce spec­tacle, au­tant j’étais dans les cou­lisses à es­pion­ner les plus vieux du spec­tacle et à me dire que j’ai­me­rais être comme eux, un jour. J’ai braillé ma vie quand j’étais ren­due trop vieille pour te­nir le rôle. D’avoir fait par­tie de Dé­cembre pen­dant toutes ces an­nées m’a confir­mé que ma place était là comme ar­tiste et que c’était ce que je vou­lais faire.»

Le temps a pas­sé puis, l’an der­nier, Éléo­nore s’est fait of­frir de coa­cher les en­fants de la dis­tri­bu­tion en com­pa­gnie de Tom-Éliot Gi­rard. «Ça me fai­sait su­per plai­sir parce que je connais­sais le spec­tacle par coeur et je sa­vais ce que les en­fants avaient à faire. J’étais en cou­lisses, mais j’étais contente d’être re­tour­née sur la pro­duc­tion.» Cette an­née, pour la 16e sai­son de

Dé­cembre, elle a eu la sur­prise de se faire de­man­der si elle vou­lait par­ta­ger en al­ter­nance les rôles de Ma­rie-Fée Le­maire, de la Fée des étoiles et de la Reine des elfes avec Ca­ro­line Ri­ve­rin. «Ça fait une quin­zaine d’an­nées que le show roule. La pro­duc­tion vou­lait ra­jeu­nir le rôle de Ma­rie-Fée.»

JOUER UNE FEMME EN­CEINTE

La chan­teuse de 21 ans re­lève un beau dé­fi puis­qu’elle joue le per­son­nage d’une femme en­ceinte. «Je suis ex­ci­tée! C’est la pre­mière fois que j’ai un tel rôle. Il a fal­lu que je me pra­tique à mar­cher comme une femme en­ceinte! Je joue avec les en­fants, no­tam­ment avec celle qui joue Vio­lette — mon rôle quand j’étais plus jeune — et avec qui je chante Au royaume du bon­homme

hi­ver. Dé­cembre est la pre­mière co­mé­die mu­si­cale que j’ai faite. Je suis tou­chée de sa­voir que ces jeunes vont peut-être m’ad­mi­rer et vou­loir jouer un rôle d’adulte plus tard. Émi­lie Jos­set, qui est une dan­seuse ex­cep­tion­nelle, était dans

Dé­cembre quand j’étais en­fant, et elle a joué ma mère dans la co­mé­die mu­si­cale Foot­loose.»

Après avoir lan­cé l’été der­nier l’ex­trait Kiss Me

Again en an­glais et en fran­çais, Éléo­nore a dû mettre en sus­pend la créa­tion de son al­bum à ve­nir puis­qu’elle était dans Foot­loose et que sa soeur Flo­rence K, qui pro­duit le disque, s’af­fai­rait à pré­pa­rer son ma­riage. Mais elles vont bien­tôt se re­mettre à plan­cher là-des­sus. De plus, Éléo­nore fait par­tie du spec­tacle Fran­cos­tal­gie, qui se­ra en tour­née à comp­ter de jan­vier.

AP­PRENDRE L’ITA­LIEN

Quelques se­maines avant de plon­ger dans les ré­pé­ti­tions de Dé­cembre, la jeune femme s’est ac­cor­dé de pe­tites va­cances en al­lant à Pa­ris avec sa meilleure amie, puis en se ren­dant en Ita­lie, où elle en a pro­fi­té pour pra­ti­quer son ita­lien. «J’ai dé­ci­dé d’ap­prendre l’ita­lien parce que c’est une belle langue. Ma mère a gran­di en Ita­lie. Elle a pas­sé cinq ans de sa vie à Rome parce que son père était di­plo­mate. Cette an­née, puisque je ne suis plus à l’uni­ver­si­té étant trop oc­cu­pée par mes spec­tacles, je ne veux pas ar­rê­ter d’ap­prendre. J’ai des cours de gui­tare, de danse, de chant et d’ita­lien.»

Même si elle est cé­li­ba­taire, Éléo­nore n’a pas le temps de s’en­nuyer avec un tel em­ploi du temps! «J’ai hâte de ren­con­trer mon âme soeur, mais je ne suis pas pres­sée.»

À no­ter que la co­mé­die mu­si­cale Dé­cembre est pré­sen­tée au Théâtre Mai­son­neuve de la Place des Arts, à Mon­tréal, du 13 au 30 dé­cembre.

PHO­TO:LESPUBLICA­TIONSCHARR­ONETCIEINC./GROUPETVA/BRUNOPETRO­ZZA

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.