Mes Aïeux: swi­gnez la ba­caisse avec eux!

APRÈS UNE LONGUE DISETTE, LES MEMBRES DE MES AÏEUX SONT DE RETOUR SUR SCÈNE LE TEMPS DE LEUR TOUR­NÉE ES­TI­VALE LA RE­VOYURE. FORCE EST DE CONSTA­TER QU’ILS NOUS IN­VITENT EN­CORE À SWIGNER LA BA­CAISSE DANS L’FOND DE LA BOÎTE À BOIS!

Échos vedettes - - SOMMAIRE - MA­RIE-CLAUDE DOYLE

À la suite du show ex­té­rieur du 31 dé­cembre 2017 dans le Vieux-Mon­tréal, où le plai­sir était au ren­dez-vous mal­gré le froid ex­trême, Fré­dé­ric Gi­roux, Be­noît Ar­cham­bault, Ma­rie-Hé­lène For­tin et Sté­phane Ar­cham­bault ont vou­lu re­mettre ça. Comme les pro­gram­ma­tions des fes­ti­vals étaient dé­jà faites pour l’été 2018, ils ont re­mis ça à 2019 avec leur tour­née es­ti­vale La Re­voyure.

MU­SIQUE, PO­LI­TIQUE ET SOMMELLERI­E

En cinq ans d’ab­sence en tour­née, cha­cun des membres de Mes Aïeux a va­qué à ses pro­jets. Be­noît a com­po­sé de la mu­sique pour le théâtre, en plus d’écrire des chan­sons pour les en­fants, des contes, ain­si que le livre pour toute la fa­mille sur l’his­toire du Qué­bec, Quand est-ce qu’on ar­rive? Le deuxième tome pa­raî­tra d’ailleurs cet au­tomne. Fré­dé­ric a lan­cé son disque so­lo Le deuxième souffle (2016), en plus de suivre un cours de sommelleri­e. «J’avais en­vie de me di­ri­ger vers le vin parce que c’est un uni­vers qui me pas­sionne. De­puis trois ans, je tra­vaille pour l’agence Boires qui fait de l’im­por­ta­tion pri­vée de vins. Je gère mes deux pas­sions, la mu­sique et la sommelleri­e, et c’est le fun.»

Sté­phane anime de­puis 2013 Vrai­ment Top à ICI Mu­sique. Il est du spec­tacle Lau­rel et Har­dy (jus­qu’au 21 juillet au TNM) et il joue­ra un nou­veau per­son­nage dans L’Échappée. Pour sa part, Ma­rie-Hé­lène est de­ve­nue conseillèr­e mu­ni­ci­pale à Ro­se­mère. «Ce n’était vrai­ment pas un plan de car­rière dans ma vie. Je ne pen­sais pas faire ça, mais on me l’a pro­po­sé parce qu’on sou­hai­tait avoir une femme et, en plus, pro­ve­nant du mi­lieu cultu­rel, ce qui est rare. J’y ai ré­flé­chi et, hon­nê­te­ment, je ne re­grette pas mon choix. C’est vrai­ment in­té­res­sant, mais ce n’est pas un tra­vail à temps plein. J’ai aus­si fait une cer­ti­fi­ca­tion pour être prof de yo­ga. Puis, je suis un peu re­ve­nue à mes pre­mières amours, c’es­tà-dire que j’ai une for­ma­tion de co­mé­dienne, alors je fais beau­coup de sur­im­pres­sion vo­cale, de nar­ra­tion pour des ro­mans au­dios.»

Bien que loin des pro­jec­teurs et des fans qui sou­hai­taient le retour de la for­ma­tion, la pause a été sal­va­trice pour Mes Aïeux. «Il y a cinq ans, on était vrai­ment fa­ti­gués. Ça fai­sait 20 ans de car­rière. On était ar­ri­vés à la conclu­sion qu’on avait be­soin de ça pour se res­sour­cer. Ça s’est fait sans qu’on ait d’at­tentes. On a pris une pause sans sa­voir si on al­lait ou non re­com­men­cer. On vou­lait se ré­ap­pro­prier cha­cun notre identité per­son­nelle, parce qu’on était en groupe et, à un mo­ment don­né, ça fait du bien de se dé­fi­nir par autre chose», ex­plique Ma­rie-Hé­lène. «On a cha­cun fait nos af­faires et je pense que c’était tout à fait sa­lu­taire que tout le monde prenne un temps d’ar­rêt. On était ren­dus là», de dire Sté­phane.

EN TOUR­NÉE AVEC LES EN­FANTS

Avec La Re­voyure, Mes Aïeux re­vi­site son ré­per­toire. Pour les membres du groupe, cette tour­née per­met à cer­tains de leurs jeunes de les dé­cou­vrir. «On a ar­rê­té de faire beau­coup de spec­tacles il y a cinq ans; cer­tains de nos en­fants nous ont donc à peine vus sur scène. C’est le fun pour les pa­rents que nous sommes», ra­conte Be­noît, qui est père de deux ados âgés de 18 et 15 ans. Fré­dé­ric a aus­si deux en­fants, de 15 et 8 ans, puis Ma­rieHé­lène et Sté­phane sont les pa­rents de Clo­vis, 15 ans, et de Jeanne, 7 ans. Tous sui­vront la tour­née se­lon leurs ho­raires, quand ça adon­ne­ra. Quant à sa­voir s’il y au­ra de la re­lève un jour, les deux en­fants de Sté­phane et Ma­rie-Hé­lène jouent du pia­no. «Notre grand gar­çon va peu­têtre se di­ri­ger vers la mu­sique», dit-elle. «Il a une grande sen­si­bi­li­té mu­si­cale. Il écoute beau­coup de mu­sique et il en fait, mais pas du tout dans la même li­gnée que nous», ren­ché­rit Sté­phane.

Qu’en se­ra-t-il le 24 août, après leur der­nier spec­tacle? «On va se ques­tion­ner à l’au­tomne pour voir si on conti­nue, parce qu’on a tous des vies bien rem­plies», conclut Ma­rie-Hé­lène. Pour l’ins­tant, ils sa­vourent le mo­ment pré­sent et comme ils le disent si bien: à la re­voyure! Pour connaître toutes les dates de la tour­née La Re­voyure: dis­ques­vic­toire.com.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.