Ju­lie Da­raîche: en­core sol­li­ci­tée à 81 ans

L’AN­NÉE 2019 MARQUE LES 52 ANS DE CAR­RIÈRE DE CELLE QUE L’ON AP­PELLE EN­CORE LA REINE DU COUN­TRY. ET MAL­GRÉ SES 81 ANS, JU­LIE DA­RAÎCHE, LA MÈRE DE DA­NI ET LA SOEUR DE PAUL, NE CESSE DE CHAN­TER ET DE MON­TER SUR SCÈNE.

Échos vedettes - - SOMMAIRE - − Ju­lie Da­raîche CAROLYN RI­CHARD

Avec un pu­blic fi­dèle de­puis des dé­cen­nies, Ju­lie Da­raîche a en­core le feu sa­cré et une fougue in­croyable mal­gré ses 81 ans. Et elle n’a pas l’in­ten­tion d’ar­rê­ter de vivre de sa pas­sion, elle qui a re­çu de nom­breux hon­neurs et dis­tinc­tions. Par­mi ceux-ci: Jus­tin Tru­deau lui a re­mis une plaque com­mé­mo­ra­tive pour ses 50 ans de car­rière; une rue porte son nom; le pre­mier Fé­lix de l’his­toire pour la mu­sique coun­try lui a été re­mis en 1979; et plus de deux mil­lions d’al­bums de la fa­mille Da­raîche ont été ven­dus à ce jour.

LA SAN­TÉ AVANT TOUT

Une ren­contre avec Ju­lie Da­raîche, c’est co­lo­ré, fas­ci­nant et rem­pli d’anec­dotes. Elle nous ac­cueille chez elle avec le sou­rire aux lèvres et par­tage ses sou­ve­nirs avec gé­né­ro­si­té. Mal­gré une dou­leur au dos et un ge­nou qui lui donne du fil à re­tordre, Ju­lie Da­raîche re­con­naît qu’elle est en bonne san­té. «Ça va quand même bien et, der­niè­re­ment, j’ai per­du 25 lb en sui­vant à la lettre le ré­gime cé­to­gène, que j’ai ai­mé. Mais ces temps-ci, j’ai mal au dos, j’ai deux ver­tèbres cas­sées, et mon ge­nou pour­rait al­ler mieux. Quand je donne des spec­tacles — et j’en donne en­core pas mal! —, j’ai tou­jours cette adré­na­line, mais je suis un peu plus calme sur scène. (rires)»

Le se­cret de Ju­lie est no­tam­ment dans la dis­ci­pline. Chaque ma­tin, après avoir dé­jeu­né, elle prend le temps de faire sa toi­lette et de se faire belle. Par ailleurs, elle pos­sède en­core ses cos­tumes de scène. «J’ai tout gar­dé. J’ai en­core mes cos­tumes d’il y a 40 ans; ils sont dans le fond de mon garde-robe. Je me dis qu’un jour, si ja­mais quel­qu’un fait un mu­sée, il les vou­dra peut-être.»

TOU­CHÉE PAR LES FILLES DE...

Avec une car­rière aus­si im­pres­sion­nante que la sienne, comment se sent-elle de­vant l’hom­mage que sa fille Da­ni s’ap­prête à lui rendre sur scène, aux cô­tés de Ca­role Ann King? «Je suis tel­le­ment contente que Da­ni et Ca­role Ann aient pen­sé de faire ce spec­tacle avec mes chan­sons et celles de Ma­rie! Il y a dé­jà eu quelques ar­tistes qui ont chan­té nos grands suc­cès, mais qu’ils soient chan­tés par nos filles, ça me touche beau­coup.»

Lors­qu’on de­mande à Ju­lie Da­raîche quelle est sa plus grande fier­té lors­qu’elle pense à son im­pres­sion­nante car­rière, elle prend une grande res­pi­ra­tion et dit qu’elle a tel­le­ment vé­cu de beaux mo­ments que c’est dif­fi­cile de choi­sir. Mais elle conclut avec ce­ci: «Ma plus grande fier­té, c’est d’être en­core de­man­dée sur scène après 52 ans de mé­tier. Et l’amour du pu­blic est aus­si pré­sent qu’à mes dé­buts. J’ai mon­té les échelons dans ce mi­lieu et je suis res­tée en haut. Je suis choyée.»

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.