Les po­tins sur vos stars fa­vo­rites

Échos vedettes - - SOMMAIRE - Le so­sie de la pou­pée Ken s’est sui­ci­dé

Il était le so­sie humain de Ken, le cé­lèbre chum de Bar­bie. Le Fran­çais QUEN­TIN DE­HAR vient de s’en­le­ver la vie. Le jour même de ses 26 ans, le 2 sep­tembre, il s’est pen­du chez lui. Aus­si fas­ci­nant qu’un ani­mal de foire, l’homme avait su­bi une cin­quan­taine d’in­ter­ven­tions de chi­rur­gie es­thé­tique afin de res­sem­bler à l’amou­reux éter­nel de la cé­lèbre pou­pée blonde de Mat­tel. Trou­blante, sa der­nière pu­bli­ca­tion sur Ins­ta­gram, 15 jours avant qu’il ne se donne la mort, le mon­trait pre­nant un bain de so­leil en Spee­do, avec l’ins­crip­tion: «J’aime la vie!»

Quen­tin De­har avait at­ti­ré l’at­ten­tion mé­dia­tique en 2014, après un pas­sage à une émis­sion fran­çaise où il était ques­tion de chi­rur­gie es­thé­tique (Tel­le­ment vrai) et dans la­quelle il s’était lui­même au­to­pro­cla­mé le Ken fran­çais of­fi­ciel. Dès lors, il a mul­ti­plié les ap­pa­ri­tions dans les té­lé­réa­li­tés et autres freak shows. On le croyait com­blé par cette at­ten­tion, par son as­cen­sion vers son rêve de com­plè­te­ment de­ve­nir un jour cet être de plas­tique à l’es­thé­tique par­faite. Mais on peut main­te­nant pen­ser que tout ce­la ne ca­chait, au fond, qu’un pro­fond mal-être. La veille de sa mort, il avait cau­sé un cer­tain trouble sur Fa­ce­book. «J’ai­me­rais tout ou­blier» se­ra la der­nière phrase qu’il y au­ra écrite...

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.