Cas­ting

ELLE (Québec) - - Édito -

Lors­qu’on me de­mande comment je suis de­ve­nue ré­dac­trice en chef de ELLE QUÉ­BEC, je com­mence gé­né­ra­le­ment ma ré­ponse en se­couant la tête: «Vous sa­vez, j’ai une maî­trise en lit­té­ra­ture...» Non pas que d’avoir ré­di­gé un mé­moire sur le poète Gas­ton Mi­ron soit une mau­vaise fa­çon d’en­ta­mer une car­rière qui m’a me­née en édi­tion, en jour­na­lisme et en com­mu­ni­ca­tion. Mais je re­con­nais qu’il ne s’agit pas d’un con­seil très pra­tique pour une am­bi­tieuse jeune femme qui vou­drait per­cer dans l’in­dus­trie du ma­ga­zine.

J’ai jus­te­ment dû bien y pen­ser, quand ma col­lègue (et pa­tronne!) San­dra m’a de­man­dé de faire par­tie d’une co­horte de men­tors dans le cadre du pro­gramme Men­to­ro, qu’elle a mis sur pied avec Mé­la­nie Frap­pa (an­cienne ré­dac­trice en chef de ELLE QUÉ­BEC!). Qu’ai-je donc comme conseils pro­fes­sion­nels à don­ner? À quels traits de mon ca­rac­tère puis-je at­tri­buer tel suc­cès... ou tel échec?

Une chose est sûre: j’aime bien m’en­tou­rer de gens plus in­tel­li­gents que moi. Com­pre­nez­moi bien, je ne joue pas les an­douilles. Mais je crois que, pour avan­cer, on doit pou­voir comp­ter sur l’ex­pé­rience et la vi­sion de pro­fes­sion­nels que l’on ad­mire et qui ac­com­plissent des choses dont on ne se croit pas soi-même ca­pable. Mon par­cours m’a of­fert l’oc­ca­sion de croi­ser des gens d’une in­fi­nie gé­né­ro­si­té qui ont cru en mon po­ten­tiel. Je garde en tête plu­sieurs de leurs conseils, qui m’aident par­fois à m’orien­ter dans le cadre de mon tra­vail.

Je crois aus­si que, si l’hu­mi­li­té est un atout dans nos re­la­tions avec les autres, il faut sa­voir mettre de cô­té le syn­drome de l’im­pos­teur. Et qu’il faut ap­prendre à se lan­cer. C’est pré­ci­sé­ment ce qui m’a frap­pée en li­sant l’en­tre­vue que Ma­ri­pier Mo­rin nous ac­corde ce mois-ci: plu­sieurs ont été sur­pris d’ap­prendre qu’elle se­ra par­mi les têtes d’af­fiche du pro­chain film de De­nys Ar­cand, Le triomphe de l’ar­gent. Celle qu’on connaît bien comme ani­ma­trice in­car­ne­ra As­pa­sie, une es­corte de luxe, dans le long mé­trage qui sor­ti­ra en 2018. Ce se­ra son pre­mier tour de piste en tant qu’ac­trice, et la prin­ci­pale in­té­res­sée a la pro­fonde convic­tion qu’elle sau­ra re­le­ver le dé­fi: «Dès que je vais com­men­cer à tour­ner, je de­vien­drai une ac­trice. Je n’ai pas le luxe d’en dou­ter, si­non ça se ver­ra à l’écran.»

C’est une stra­té­gie vieille comme le monde: Fake it ’til you make it – faites sem­blant jus­qu’à ce que vous y par­ve­niez réel­le­ment. Et vous sa­vez quoi? La plu­part du temps, ça marche!

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.