Sor­ties, théâtre, ci­né­ma, mu­sique, livres...

La chan­teuse fête ses 20 ans de car­rière et nous offre pour l’oc­ca­sion un disque em­preint de nos­tal­gie: Vingt.

ELLE (Québec) - - Sommaire - texte ELI­SA­BETH MASSICOLLI pho­tos RA­PHAËL OUEL­LET

«J’suis­pe­tite, mais j’en ai de­dans!», lance Ca­the­rine Du­rand en riant, alors qu’elle sort de la ca­bine d’es­sayage, où notre sty­liste lui a fait en­fi­ler un pan­ta­lon à pattes d’élé­phant beau­coup trop long. Et c’est vrai, qu’elle en a de­dans: as­sez pour avoir fait sa place dans une in­dus­trie pas tou­jours clé­mente du­rant deux dé­cen­nies.

Sur son 7e opus, Vingt, l’au­teure-com­po­si­trice-in­ter­prète re­vi­site des mor­ceaux ti­rés de ses al­bums pré­cé­dents, dont La lune est au ciel, Je vais res­ter et Peu im­porte. Et une nou­veau­té, Le loup, en duo avec Alexandre Dé­si­lets. «Ç’a été as­sez dif­fi­cile de choi­sir par­mi mon ré­per­toire... Chaque chan­son est pré­cieuse à sa fa­çon, même s’il y en a quelques-unes qui sont ren­dues as­sez loin de ma réa­li­té. Il y a un monde de dif­fé­rence entre ce qu’on res­sent à 25 ans et à 45 ans. Cer­taines pièces étaient in­con­tour­nables: mes suc­cès ra­dio, entre autres. Je les avais un peu aban­don­nés avec le temps... J’étais tan­née de les chan­ter! (rires) Ça m’a don­né la chance de leur of­frir un se­cond souffle. J’ai si hâte de les jouer sur scène!»

Celle qui af­firme être par­ti­cu­liè­re­ment ins­pi­rée lors des mo­ments plus dif­fi­ciles de sa vie a dû se re­plon­ger dans son pas­sé pour faire re­naître ses pièces d’une toute nou­velle fa­çon: plus folk, plus épu­rée. «Ces chan­sons, je les ha­bite au­tre­ment qu’à leur sor­tie. Elles ont du vé­cu et une si­gni­fi­ca­tion nou­velle. C’est rare d’en­re­gis­trer des mor­ceaux qu’on a eu le temps de voir gran­dir. Et je les trouve fran­che­ment meilleurs sur Vingt! »

Mal­gré une car­rière pé­renne et pro­li­fique, Ca­the­rine Du­rand s’est tou­jours faite dis­crète dans les mé­dias grand pu­blic. Mais elle réus­sit, de­puis ses dé­buts, à faire son bout de che­min, et à en tou­cher plu­sieurs grâce à ses douces mé­lo­dies et à ses pa­roles en­ve­lop­pantes. Com­ment fait-on pour que notre art de­meure per­ti­nent, dans l’air du temps, après toutes ces an­nées pas­sées à créer? «Mon par­cours n’a pas été en mon­tagnes russes, et c’est tant mieux. Il a été à l’image d’un fleuve tran­quille, mais constant. Et je suis en­core là après tout ce temps! Je crois que ça tient au fait que j’ai tou­jours tra­vaillé avec mon coeur... aus­si cli­ché que ça puisse pa­raître! Être au­then­tique, vraie, et suivre son propre che­min, c’est la clé.» Sim­ple­ment.

Veste (Theo­ry, chez La Baie); che­mise et pan­ta­lon (Stel­la McCart­ney, chez Shop­bop); bi­joux (per­son­nels).

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.