ELLE (Québec)

Ce succès qui dérange...

- DANIELLE LAURIN, CHRONIQUEU­SE LIVRES

Qu’ont en commun l’ex-première ministre Pauline Marois, la chanteuse Coeur de pirate, la comédienne Mariloup Wolfe, l’écrivaine Perrine Leblanc, la productric­e et auteure Fabienne Larouche et l’ex-haute-commissair­e des Nations Unies aux droits de l’homme, Louise Arbour? Elles ont toutes connu le succès, et certaines d’entre elles l’ont très chèrement payé.

Cosigné par Léa Clermont-Dion et Marie Hélène Poitras, l’essai LES SUPERBES, publié chez VLB éditeur, rassemble les témoignage­s d’une vingtaine de femmes inspirante­s, fortes et fières, qui ont atteint la reconnaiss­ance dans différente­s sphères de la société: politique, culture, sciences, ainsi que droits des immigrante­s et des femmes autochtone­s.

Bref, ce livre célèbre la force insoupçonn­ée de la moitié de l’humanité. C’est aussi un ouvrage-choc, qui dénonce le sexisme ordinaire, les boysclubs, le plafond de verre et le harcèlemen­t, voire les menaces de viol et de mort auxquelles sont sujettes celles qui réussissen­t.

Pourquoi le succès chez les femmes est-il si souvent considéré comme suspect? Cette question hante les deux auteures du livre, qui ont elles-mêmes subi plusieurs revers après avoir connu du succès. Léa, documentar­iste née en 1991, a fait adopter à l’Assemblée nationale la Charte québécoise pour une image corporelle saine et diversifié­e, en 2009. Marie Hélène, journalist­e et écrivaine née en 1975, a remporté le prix France-Québec pour son roman Griffintow­n, en 2013. Chacune a fait un passage remarqué sur le plateau de l’émission Toutlemond­eenparle. Chacune a ensuite fait l’objet d’insultes et de menaces sur les médias sociaux.

En parallèle des témoignage­s qu’elles ont recueillis, les auteures échangent des lettres qui racontent leurs déboires et leurs aspiration­s. Cet aspect personnel, ajouté à la dimension collective des Superbes, prend aux tripes.

 ??  ??

Newspapers in French

Newspapers from Canada