QUES­TION POUR UN SOM­ME­LIER

Exquis (French) - - Sommaire - PAR ALAIN BÉ­LAN­GER

Dé­mys­ti­fier les im­por­ta­tions pri­vées

Les com­mandes sont tout de même pas­sées au­près de la SAQ puis­qu'elle est le seul im­por­ta­teur lé­gal pour tout le Qué­bec. Les im­por­ta­tions pri­vées sont donc, pour la SAQ, un ré­seau de dis­tri­bu­tion dif­fé­rent de ce­lui qui existe pour ses suc­cur­sales. Chaque agence pos­sède un port­fo­lio de vins et de spi­ri­tueux dif­fé­rents.

CE SONT PRIN­CI­PA­LE­MENT DES VINS, MAIS AUS­SI DES BIÈRES ET DES SPI­RI­TUEUX QUI NE SONT PAS OF­FERTS DANS LE RÉ­SEAU DES SUC­CUR­SALES DE LA SAQ, MAIS QUI SONT CHOI­SIS ET COM­MAN­DÉS PAR DES AGENCES DE RE­PRÉ­SEN­TA­TION EN

VINS ET SPI­RI­TUEUX.

EN FORTE PRO­GRES­SION

Vé­ri­table suc­cès com­mer­cial des 10 der­nières an­nées à la SAQ, les im­por­ta­tions pri­vées connaissent de­puis quelque temps une forte pro­gres­sion de leurs ventes. Le phé­no­mène reste ce­pen­dant re­la­ti­ve­ment mar­gi­nal par rap­port aux ventes to­tales de la SAQ, puisque les IP (comme on les nomme dans le mi­lieu du vin) re­pré­sentent des re­cettes de 122 mil­lions de dol­lars par an­née, soit 3 % à 4 % des ventes an­nuelles de la SAQ, avec plus de 10 000 pro­duits of­ferts.

Le suc­cès des im­por­ta­tions pri­vées tient sur­tout au fait qu'elles per­mettent aux res­tau­ra­teurs de pro­po­ser une gamme de vins dif­fé­rente de ce à quoi les consom­ma­teurs ont ac­cès à la SAQ. De plus, elles per­mettent éga­le­ment aux agents d'of­frir une gamme plus large de pro­duits et, sur­tout, de choi­sir ce qu'ils dé­si­rent vendre à leurs clients.

COM­MENT ÇA FONC­TIONNE?

Même si tout est gé­ré par la so­cié­té d'État (com­mandes au­près des pro­duc­teurs, trans­port, en­tre­po­sage des stocks, ventes fermes, etc.), le consom­ma­teur doit tout de même com­man­der au­près des agents, car ce sont eux qui gèrent les stocks à leur nom dans les en­tre­pôts de la SAQ. Là où les choses de­viennent in­té­res­santes, c'est que les par­ti­cu­liers au­tant que les res­tau­ra­teurs peuvent com­man­der di­rec­te­ment au­près des agents. Vous dé­gus­tez un vin que vous ai­mez dans un bon res­tau­rant et vous aimeriez en ache­ter? De­man­dez au som­me­lier quelle est l'agence qui l'im­porte et vous pour­rez, s'il en reste, en com­man­der à votre tour au­près de cette agence. On com­mu­nique avec les agences qui font de l'im­por­ta­tion pri­vée au­près de la SAQ par leur site In­ter­net, par té­lé­phone ou lors de dif­fé­rents évé­ne­ments (sa­lons des vins, soi­rées vi­gne­ronnes, etc.).

DES COM­MANDES À LA CAISSE

Pour les res­tau­ra­teurs comme pour les par­ti­cu­liers, les com­mandes doivent se faire par caisse de 12, 6 ou même 3 bou­teilles, un nombre qui va­rie en fonc­tion du condi­tion­ne­ment des caisses de la com­mande ini­tiale de l'agent au­près de son pro­duc­teur. L'agent en­voie par la suite un bon de com­mande au nom de son client à la SAQ, la­quelle se char­ge­ra de faire par­ve­nir la com­mande à l'une de ses suc­cur­sales ha­bi­li­tées à re­ce­voir des im­por­ta­tions pri­vées.

Le pro­ces­sus peut prendre de quelques jours à quelques se­maines, se­lon l'en­droit où est si­tuée la suc­cur­sale. Le client n'au­ra alors qu'à ac­quit­ter les frais de sa com­mande comme s'il ache­tait des vins en suc­cur­sale. Ha­bi­tuel­le­ment, l'agent fac­ture des frais de com­mande.

Ceux-ci sont gé­né­ra­le­ment in­clus dans les prix af­fi­chés et sont ain­si di­rec­te­ment fac­tu­rés au client par l'agent. Le client de­vra en­suite payer le reste du mon­tant à la SAQ lors de la ré­cep­tion en suc­cur­sale.

LES AS­SO­CIA­TIONS

Le RASPIPAV est un re­grou­pe­ment d'agences de re­pré­sen­ta­tion qui fait la pro­mo­tion des im­por­ta­tions pri­vées au Qué­bec par l'in­ter­mé­diaire de son site Web, mais aus­si par l'or­ga­ni­sa­tion d'évé­ne­ments ma­jeurs concer­nant les pro­duits en im­por­ta­tion pri­vée. Son site Web est un bon en­droit pour com­mu­ni­quer avec des agents et choi­sir les vins dé­si­rés dans leur port­fo­lio en im­por­ta­tion pri­vée. Le pro­chain évé­ne­ment du RASPIPAV au­ra lieu à Mon­tréal du 29 au 31 oc­tobre et le 1er no­vembre à Qué­bec. Ce grand sa­lon des im­por­ta­tions pri­vées est ou­vert au­tant aux par­ti­cu­liers qu'aux pro­fes­sion­nels.

LA GRANDE DÉ­GUS­TA­TION DE MON­TRÉAL EST UNE BELLE OC­CA­SION DE SE PRO­CU­RER DES VINS EN IM­POR­TA­TION PRI­VÉE.

L'As­so­cia­tion qué­bé­coise des agences de vins, bières et spi­ri­tueux (AQAVBS) est éga­le­ment un re­grou­pe­ment d'agences qui or­ga­nise de grands évé­ne­ments, dont cer­tains offrent des pro­duits en im­por­ta­tion pri­vée. La Grande Dé­gus­ta­tion de Mon­tréal, qui se tien­dra du 3 au 5 no­vembre, est une belle oc­ca­sion de se pro­cu­rer des vins en im­por­ta­tion pri­vée. La plu­part des agences offrent d'ailleurs des pro­duits en IP.

Sa­lon in­ter­na­tio­nal des vins et spi­ri­tueux de Qué­bec, Édi­tion 2015

À la ma­nière de Ques­tions pour un cham­pion, cette sec­tion ré­pon­dra aux mille et une in­ter­ro­ga­tions que vous avez sur le vaste monde du vin. Peu im­porte votre ni­veau de connais­sance du vin, ces ré­ponses vous se­ront utiles. N'hé­si­tez pas à nous en­voyer...

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.