PRIN­CI­PAUX PRO­DUC­TEURS

Exquis (French) - - Mystérieux Spiritueux -

La Vé­né­tie, avec la bien nom­mée com­mune de Bas­sa­no del Grap­pa, et le Frioul sont deux des ré­gions vi­ti­coles les plus connues et ré­pu­tées pour l'éla­bo­ra­tion de grap­pa de qua­li­té. On ne peut ce­pen­dant igno­rer le Pié­mont, avec les eaux-de-vie de bar­ba­res­co, de ba­ro­lo ou de ghemme, ni la Lom­bar­die et le Tren­ti­no-Al­to Adige. Quant à la Tos­cane, les grap­pas à base de chian­ti et de bru­nel­lo (Sil­vio Nardi et Pian delle Vigne d'An­ti­no­ri, par exemple), mais aus­si celles, très ten­dance au­jourd'hui, is­sues des marcs de vins rouges cé­lèbres (vi­nacce di san­gio­vese), comme le Ti­gna­nel­lo ou l'Or­nel­laia, sont très re­cher­chées. Tou­te­fois, elles sont ha­bi­tuel­le­ment pro­duites dans des dis­til­le­ries re­con­nues, comme les grap­pas du Cas­tel­lo

AFIN DE SA­TIS­FAIRE TOUS LES GOÛTS, CER­TAINS DIS­TIL­LA­TEURS ÉLÈVENT DES EAUX-DE-VIE FINES DANS DES FÛTS UTI­LI­SÉS POUR LE POR­TO, LE RHUM OU LE SAU­TERNES.

di Ama (Ze­ni, dans le Tren­to), ou Be­rar­den­ga et Fon­tal­lo­ro de Fèl­si­na (Fla­vio Co­mar, à Aqui­leia, dans le Frioul). Sans ou­blier, ici et là, les grap­pas de la DOCG tau­ra­si (de chez Mas­tro­be­rar­di­no, en Cam­pa­nie), de Si­cile (Don­na­fu­ga­ta et Mor­gante). Hors de l'Ita­lie, à Saint-Ma­rin ou dans le Tes­sin voi­sin, en Suisse, la men­tion « marc » ou « eau-de-vie de marc de rai­sin » peut être rem­pla­cée par la dé­no­mi­na­tion « grap­pa ».

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.