Mais rares sont les in­dé­pen­dants !

Finance et Investissement - - DÉVELOPPEMENT DES AFFAIRES -

L’Aus­tra­lie ne comp­te­rait que 86 conseillers in­dé­pen­dants… pour 23,5 mil­lions d’ha­bi­tants ! Ce cal­cul d’un site aus­tra­lien de fi­nances per­son­nelles re­groupe les « in­dé­pen­dants » en fonc­tion de trois cri­tères : n’être pas af­fi­lié à une banque, so­cié­té d’as­su­rance ou four­nis­seur de pro­duit ; ne pas tou­cher de com­mis­sions ; être ré­mu­né­ré à ho­no­raires ( https://ti­nyurl. com/y7en7wp3). En Aus­tra­lie, les pu­ristes se re­groupent dans l’In­de­pendent Fi­nan­cial Ad­vi­sers As­so­cia­tion of Aus­tra­lia ( IFAAA). Ses membres re­jettent la ré­mu­né­ra­tion ba­sée sur un pour­cen­tage des ac­tifs gé­rés, car ils es­timent qu’elle équi­vaut à des com­mis­sions de vente ( https:// ti­nyurl. com/ y9g2m­wak). Tou­te­fois, l’IFAAA ne compte que 34 adhé­rents ( http:// ifaaa. com. au/ lo­cate-a- mem­ber/). Plus nom­breuse, l’As­so­cia­tion of In­de­pen­dent­ly Ow­ned Fi­nan­cial Pro­fes­sio­nals ( AIOFP) ras­semble un peu plus de 260 membres ( https://ti­nyurl. com/ ycah9s9q). Jus­qu’à pré­sent, le qua­li­fi­ca­tif de conseiller « in­dé­pen­dant » ne semble pas pré­sen­ter beau­coup d’at­trait pour les consom­ma­teurs aus­tra­liens. Il est pos­sible qu’une par­tie de l’ex­pli­ca­tion ré­side dans le re­gistre du ré­gu­la­teur, l’Aus­tra­lian Se­cu­ri­ties and In­vest­ments Com­mis­sion ( ASIC) : son mo­teur de re­cherche ne per­met pas de re­cher­cher des conseillers en fonc­tion du cri­tère d’in­dé­pen­dance ( https:// ti­nyurl. com/q9s­qx7u).

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.