POUR SOR­TIR DE L’ISO­LE­MENT

Fugues - - Festival_ Du 22 Novembre Au 2 Décembre - YVES LA­FON­TAINE

Pe­dro gagne sa vie dans des cha­trooms de sites por­nos. La ré­so­lu­tion des images n’est peut-être pas par­faite, mais lorsque Pe­dro se trans­forme en NeonBoy de­vant la ca­mé­ra, il par­vient à créer l’im­pres­sion qu’il dé­sire. Le jeune homme trempe ses doigts dans des pots de pein­ture phos­pho­res­cente et les fait glis­ser sur son corps nu. Lui­sant dans la nuit, NeonBoy suit les ordres de ses in­ter­lo­cu­teurs jus­qu’à ce qu’il ac­cepte, pour de l’ar­gent, de ren­con­trer l’un d’eux dans un cha­troom pri­vé. Les choses changent lorsque sa soeur dé­mé­nage de l’ap­par­te­ment et que Pe­dro re­marque que quel­qu’un imite ses per­for­mances. Si d’abord les in­ter­ludes éro­tiques du film n’ont pas im­mé­dia­te­ment la puis­sance fan­tas­ma­tique qu’on s’at­ten­drait à voir, à l’ar­ri­vée de Léo l’uti­li­sa­tion de la pein­ture prend une plus grande puis­sance es­thé­tique. Quand les deux gars lancent en­semble la web­cam, la beau­té de ces corps cou­verts de pein­ture fait écho à la mon­tée du dé­sir qui naît non plus seule­ment chez leur «pu­blic» ano­nyme, mais aus­si entre eux. HARD PAINT par­vient à mê­ler un uni­vers es­thé­tique mo­derne et af­fir­mé, les at­mo­sphères brutes de la ville et un pro­pos sur l’ac­cep­ta­tion de soi, la ré­ap­pro­pria­tion de son corps et de ses émo­tions. HARD PAINT est d’abord et sur­tout un film sur l’iso­le­ment et la pré­ca­ri­té d’une ville dé­ser­tée par sa po­pu­la­tion, mais aus­si sur la dif­fi­cul­té des jeunes à réel­le­ment connec­ter en­semble à une époque où la tech­no est de­ve­nue un in­ter­mé­diaire pour la so­cia­li­sa­tion et la sexua­li­té. Le mon­tage élé­gant des images virtuelles et les his­toires des pro­ta­go­nistes nous éloignent du monde réel, mais nous ne sor­tons ja­mais de cette so­cié­té bré­si­lienne de plus en plus ho­mo­phobe. C’est aux jeunes qui n’y trouvent pas leur place que ce por­trait sen­sible et af­fec­tueux en trois actes est dé­dié.

HARD PAINT / TINTA BRUTA se­ra pré­sen­té dans le cadre de la 31e édi­tion du fes­ti­bal image+NA­TION, qui se tien­dra du 22 no­vebre au 2 dé­cembre. Vi­si­tez Fugues.com pour vi­sion­ner un ex­trait du film.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.