LA SO­LU­TION POUR LA PERTE DE CHE­VEUX

Fugues - - Dossier_ Beau Et En Santé -

80 % des hommes vont avoir à su­bir une perte de che­veux au cours de leur vie Cette si­tua­tion n’est ja­mais une chose agréable. Il n’y a pas seule­ment l’as­pect es­thé­tique qui est af­fec­té par la perte de che­veux, pour beau­coup d’hommes. L’as­pect psy­cho­lo­gique l’est aus­si. Pour bien de ces hommes, F.U.R est LA so­lu­tion. DE QUOI S’AGIT-IL?

«La mi­cro­pig­men­ta­tion F.U.R est une tech­nique qui res­semble à une forme de ta­touage qui re­pro­duit l’ef­fet d’une mul­ti­tude d’uni­tés fol­li­cu­laires, ex­plique Syl­vie pro­prié­taire de la Cli­nique de Mi­cro­pig­men­ta­tion F.U.R. «Un à un, les pig­ments sont dé­po­sés dans la peau à l’aide d’une ai­guille à usage unique. Ce­la per­met de re­don­ner l’ef­fet d’une tête pleine de che­veux, mais ra­sée, de re­trou­ver une ligne fron­tale et e de dis­si­mu­ler des ci­ca­trices de tout genre, qu’il s’agisse de ci­ca­trices dues à des trans­plan­ta­tions ca­pil­laire (que ce soit des greffes de type FUT ou FUE) ou même à des ci­ca­trices chirurgicales. La mi­cro­pig­men­ta­tion est la tech­nique la plus ap­pro­priée. De plus, pour les gens qui ont des che­veux clair­se­més, cette tech­nique peut s’avé­rer tout aus­si ef­fi­cace afin de don­ner un ef­fet de den­si­té à tra­vers les che­veux exis­tants.»

DE­PUIS COM­BIEN DE TEMPS CETTE TECH­NIQUE EXISTE-T-ELLE?

C’est une tech­nique qui a dé­bu­té en Eu­rope de­puis près de 15 ans main­te­nant. Après plus de 35 ans dans le do­maine ca­pil­laire, Syl­vie et Ro­nald ont été les pre­miers à im­plan­ter la tech­nique ici au Ca­na­da. En 2010, ils ont fon­dé la cli­nique de mi­cro­pig­men­ta­tion F.U.R à Mon­tréal. Ro­nald lui-même tou­ché par la perte de che­veux a pas­sé par toutes les étapes avant de connaitre la mi­cro­pig­men­ta­tion. Il a com­men­cé par l’uti­li­sa­tion de pro­duits pour pré­ve­nir la perte de che­veux, pour en­suite se faire gref­fer à trois re­prises. À la suite de ces es­sais, Ro­nald a op­té pour le rem­pla­ce­ment ca­pil­laire sans ja­mais ob­te­nir le look dé­si­ré. Il y a main­te­nant 8 ans que Ro­nald a choi­si la mi­cro­pig­men­ta­tion, ce qui a vrai­ment chan­gé sa vie.

COM­MENT CHOI­SIR LA BONNE CLI­NIQUE?

Pour la plu­part des clients de la cli­nique de mi­cro­pig­men­ta­tion F.U.R, la dou­leur est mi­ni­male et elle est beau­coup moins dou­lou­reuse qu’un ta­touage tra­di­tion­nel. Après une séance, les clients ne res­sen­ti­ront au­cun in­con­fort.

COM­BIEN DE TEMPS DURENT LES RÉ­SUL­TATS?

À la fin du traitement (2 à 3 séances), le client doit s’at­tendre à ce que la cou­leur per­dure de nom­breuses an­nées. À plus long terme, le client com­men­ce­ra à re­mar­quer un lé­ger éclair­cis­se­ment du traitement et non une dé­co­lo­ra­tion. Lorsque ce­la se pro­duit, ils peuvent faire une brève séance de re­touche afin de re­haus­ser le traitement pour de nom­breuses an­nées. Le pig­ment de F.U.R est conçu dans le même spectre de cou­leur que les che­veux ra­sés, il ne contient pas de co­lo­rant ou d’ad­di­tifs sup­plé­men­taires. A.C. PASSIOUR

Pour plus de ren­sei­gne­ments, com­mu­ni­quez avec la cli­nique mi­cro­pig­men­ta­tion F.U.R ou vi­si­tez leur site fur-mc.comCli­nique de Mi­cro­pig­men­ta­tion F.U.R 3303 Che­vre­mont, Mon­tréal, H9C 2L9 514-666-1FUR (1387) / in­fo@fur-mc.com APRÈS AVANT

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.