SCÈNE : CHANTS DE LI­BÉ­RA­TION

Fugues - - Sommaire - SOWETO GOS­PEL CHOIR à la Salle Wil­frid-Pel­le­tier de la Place des Arts de Mon­tréal, le 24 no­vembre à 20 h. In­fos et billets : https://pla­ce­de­sarts.com/fr/

Afin de sou­li­gner le 100e an­ni­ver­saire de la nais­sance de Nel­son Man­de­la, sym­bole de la lutte contre l’apar­theid, Les spec­tacles Place des Arts pré­sentent la ré­pu­tée cho­rale Soweto Gos­pel Choir. Le 24 no­vembre 2018 à la Salle Wil­frid-Pel­le­tier, l'en­semble y pré­sen­te­ra son nou­veau spec­tacle in­ti­tu­lé Song­sof­theF­ree.

Ti­rant son nom du quar­tier tris­te­ment cé­lèbre pour être l’un des sym­boles de l’apar­theid, «Soweto» (South Wes­tern Town­ship), l’en­semble d’une qua­ran­taine de cho­ristes se spé­cia­lise dans un ré­per­toire mê­lant free­dom­songs (chants de li­ber­té), de clas­siques de la mu­sique sud-afri­caine et de stan­dards gos­pels chers au grand Ma­di­ba. De­puis, la cho­rale mixte, sous la di­rec­tion de Be­ver­ly Bryer, sillonne le globe pour pro­pa­ger son mes­sage de paix, im­pré­gné de la mu­sique tra­di­tion­nelle et de la puis­sance des chants spi­ri­tuels ( gos­pel). En plus de Voi­ce­sofHea­ven, Soweto Gos­pel Choir a pro­duit quatre al­bums sa­lués par la cri­tique et ayant ré­col­té plu­sieurs prix : Bles­sed (2005), Afri­can Spi­rit (2006), Grace (2010) et Di­vi­neDe­cade (2013) en l’hon­neur des 10 ans d’exis­tence du groupe. De pres­ti­gieux ar­tistes in­vi­tés ont pris part à la créa­tion de ce der­nier opus, dont John­ny Clegg, Za­ha­ra, El­vis Blue, Paul Ruske, Ro­bert Plant et U2. Au fil de son par­cours, le choeur a prê­té son ta­lent à des ar­tistes aus­si ré­pu­tés que Cé­line Dion, Ma­riah Ca­rey, Pe­ter Ga­briel, Josh Gro­ban et aux lé­gendes de la mu­sique gos­pel Bebe Wi­nans et Kirk Frank­lin. Ce­la dit, le groupe n’a pas be­soin de ve­dettes pour sé­duire le pu­blic. Sur scène, le choeur sé­duit son pu­blic par ses cos­tumes co­lo­rés, ses danses éner­giques et le ta­lent de ses mu­si­ciens et per­cus­sion­nistes. En plus d’un concert de qua­li­té, Soweto Gos­pel Choir offre aus­si un spec­tacle vi­suel­le­ment at­trayant. Leurs voix pro­fondes s’exaltent quand ils chantent leur foi, et tout leur corps s’anime par­fois en danses zou­loues éner­giques et ex­pres­sives. A cap­pel­la ou ac­com­pa­gnées des mu­si­ciens, les voix s’unissent pour chan­ter dans 6 des 11 langues of­fi­cielles d’Afrique du Sud : zu­lu, xho­sa, so­tho, ts­wa­na, ven­da, tson­ga et anglais. L’am­biance ras­sem­bleuse, puis­sante et co­lo­rée cé­lèbre alors des mor­ceaux clas­siques tels que le cé­lèbre stan­dard gos­pel Oh,Hap­pyDay com­po­sé par Phil­lip Dod­dridge, Ed­ward F. Rim­bault et Ed­win Haw­kins en 1967, ou en­core Asim­bo­nan­ga ( Nous­nel’avons­pas­vu), l’hymne de John­ny Clegg écrit en 1987, lorsque Nel­son Man­de­la était em­pri­son­né sur l’île de Rob­ben Is­land, au large du Cap. Fris­sons ga­ran­tis... Cette dé­marche pa­ci­fique se tra­duit sur scène par une joie de vivre conta­gieuse et re­flète aus­si un en­ga­ge­ment ca­ri­ta­tif de longue ha­leine. À l’ins­tar du pre­mier concert 46664 — le nu­mé­ro ma­tri­cule de Nel­son Man­de­la lors­qu’il était en pri­son — don­né en 2003 en fa­veur de la lutte contre le si­da, le choeur a créé la même an­née une fon­da­tion dé­diée aux en­fants sud-afri­cains ren­dus or­phe­lins à cause de cette ma­la­die. Le groupe compte aus­si pour parrain l’an­cien ar­che­vêque Des­mond Tu­tu, prix No­bel de la paix en 1984. C’est donc fort de cette al­liance que le Soweto Gos­pel Choir prêche une ode à l’es­poir et af­fiche fiè­re­ment l’hé­ri­tage et l’âme de l’Afrique du Sud. Une ode qui réus­si­ra sans au­cun doute à faire se le­ver toute la salle Wil­frid-Pel­le­tier avec son nou­veau spec­tacle Son­gof­theF­ree. 6 YVES LA­FON­TAINE

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.