BIEN VIVRE - RALLY DES GAZELLES

DEUX FEMMES ET UN SSV DANS LE DÉ­SERT MA­RO­CAIN

Fugues - - Sommaire - JU­LIE VAILLAN­COURT

De­puis 2001, le Tro­phée Roses des Sables cé­lèbre chaque an­née des duos 100% fé­mi­nins lors d’une course is­sue de la pure tra­di­tion des ral­lyes-raids afri­cains. L’an pro­chain, Stéphanie La­branche et Francine Né­ron se­ront au Ma­roc, pour re­le­ver ce dé­fi, so­li­daire d’une cause hu­ma­ni­taire. En­tre­vue avec deux amies qui pren­dront part à l’aventure d’une vie. Francine Né­ron, 53 ans, mère de trois filles et grand-ma­man (ex­po­sant 3, sous peu) et Stéphanie La­branche, 40 ans, en couple de­puis 19 ans, sont deux amies s’étant ren­con­trées sur leur lieu de tra­vail à l’usine GE Avia­tion de Bro­mont. L’ami­tié fut ins­tan­ta­née, pré­cisent les deux femmes: «J’ai une amie qui a fait le Ral­lye, cette an­née», ex­plique Stéphanie. «Lorsque j’ai ra­con­té ce­la à Francine, elle a men­tion­né que c’était son rêve de­puis 20 ans!» Ain­si, l’équipe La­branche au Né­ron était for­mée. Les deux femmes s’en­vo­le­ront pour la pre­mière fois au Ma­roc, un dé­fi de taille, qui ne fait pas peur aux co­équi­pières. Bien qu’elles soient toutes deux ma­riées, leurs femmes res­pec­tives sont der­rière elles dans cette grande aventure. «C’est la pre­mière fois que je vais voya­ger de la sorte, sans ma conjointe, alors ce se­ra pour moi un dé­fi de dé­pas­se­ment per­son­nel», ex­plique Stéphanie. Six jours dans le dé­sert, où elles se­ront lais­sées à elles-mêmes pen­dant les deux jours du ral­lye. «Avec l’hi­ver qui va ar­ri­ver, on va su­re­ment pel­le­ter, mais on at­tend au prin­temps pour com­men­cer of­fi­ciel­le­ment l’en­trai­ne­ment!», pré­cise Francine. «Nous au­rons un en­traî­ne­ment spé­cia­le­ment conçu pour nous, à Québec, où on nous mon­tre­ra des trucs de mé­ca­nique 101, de conduite dans le sable, sans ou­blier un cours de cartes et bous­soles, car on n’a pas droit au cel­lu­laire pour s’orien­ter», blague Stéphanie. Puis, Francine ren­ché­rit sur son pas­sé de ca­det, mais «comme ça fait long­temps, c’est loin dans ma mé­moire…», pré­cise celle qui pren­dra le volant du SSV (un vé­hi­cule tout-ter­rain), alors que sa col­lègue as­su­re­ra les di­rec­tions. Un es­prit d’équipe conta­gieux forme le dy­na­mique duo, où «se fier à son ins­tinct et com­mu­ni­quer» est pri­mor­dial pré­cisent celles qui ont tout de suite connec­tées au tra­vail, il y a près de 4 ans. Si près de 300 duos fé­mi­nins par­ti­cipent à ce dé­fi hors du com­mun, il pro­fite aus­si à des causes hu­ma­ni­taires. Ain­si, le Ral­lye Tro­phéeRo­ses­desSables vient en aide au Can­cer du sein, au Club des pe­tits dé­jeu­ners du Québec et aux En­fants du dé­sert. Ce vo­let hu­ma­ni­taire per­met aus­si aux par­ti­ci­pantes une aide phi­lan­thro­pique par le biais d’un dé­fi per­son­nel: «J’ai tou­jours rê­vé de faire un voyage hu­ma­ni­taire», conclut Stéphanie. Ain­si, du 15 au 27 oc­tobre 2019, l’Équipe La­branche au Né­ron s’en­vo­le­ra pour le Ma­roc: l’équi­page 511 es­père fran­chir la ligne d’ar­ri­vée à Mar­ra­kech. Si l’aventure se concré­tise en oc­tobre pro­chain, celle de son fi­nan­ce­ment de près de vingt-huit mille dol­lars est dé­jà amor­cée. Avant notre en­tre­vue, Stéphanie et Francine fi­gno­laient no­laient les der­niers pré­pa­ra­tifs é tif de leur pre­mière soi­rée de fi­nan­ce­ment et com­man­dites à Gran­by. Les deux femmes fi­nancent ce rêve qu’elles ché­rissent, afin de s’en­vo­ler en oc­tobre pro­chain pour le Ma­roc, qui leur ou­vri­ra les portes du Sa­ha­ra. N’hé­si­tez pas à contac­ter l’Équipe La­branche au Né­ron (OBNL) sur Fa­ce­book pour leur of­frir dons et en­cou­ra­ge­ments: fa­ce­book.com/La­bran­cheNe­ron

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.