Un pied dans l’au­tomne, l’autre dans l’hi­ver

S’amu­ser alors qu’il com­mence à faire froid et que les pre­miers flo­cons se mettent à tom­ber ? Ce n’est pas une mis­sion im­pos­sible. Voi­ci cinq sug­ges­tions.

Géo Plein Air - - Sommaire - par Mar­tine Le­tarte

> Lau­ren­tides / Ty­ro­parc > Bas-Saint-Laurent / Fo­rêt

de Maître Cor­beau > Qué­bec / Parc li­néaire de la

Ri­vière-Saint-Charles > Can­tons-de-l’Est / Parc

ré­gio­nal du Mont-Ham > Qué­bec / Fo­rêt Mont­mo­ren­cy

Au Ty­ro­parc de Sainte-Agathe-des-Monts, c’est lors­qu’on se re­trouve sur le mur d’ini­tia­tion de la via fer­ra­ta, mé­lange de ran­don­née et d’es­ca­lade, qu’on réa­lise que c’est bel et bien un sport ex­trême. Et que, oui, fi­na­le­ment, on a une lé­gère peur des hau­teurs.

On ap­prend à ma­ni­pu­ler les mous­que­tons – et on a avan­tage, parce qu’on les ma­ni­pu­le­ra sou­vent du­rant cette ac­ti­vi­té. Notre pe­tit groupe réus­sit le test haut la main ; on se rend donc au pied de la fa­laise. Main­te­nant qu’on sait dans quoi on s’em­barque, celle-ci semble sou­dai­ne­ment bien haute avec ses 60 m.

Heu­reu­se­ment, le par­cours de via fer­ra­ta du for­fait Dé­cou­verte est des­ti­né aux dé­bu­tants. Pour une pre­mière ex­pé­rience, on vit suf­fi­sam­ment d’émo­tions fortes. Après une pe­tite mon­tée, on doit ef­fec­tuer un long dé­pla­ce­ment à l’ho­ri­zon­tale sur la pa­roi ro­cheuse. L’eau ruis­selle du som­met; on passe lit­té­ra­le­ment sous la douche! C’est une chance, car le soleil est chaud en cette belle ma­ti­née de no­vembre. Les prises mé­tal­liques de­ve­nant glis­santes, on y va donc dou­ce­ment. On sent tout de même le rythme car­diaque s’ac­cé­lé­rer. C’est cer­tai­ne­ment dû aux hau­teurs !

Tout compte fait, la mon­tée s’ef­fec­tue as­sez bien et, une fois au som­met, on prend le temps d’ad­mi­rer la vue sur la ré­gion. On se di­rige en­suite vers le ti­pi dans le­quel on pour­ra se ré­chauf­fer quelques mi­nutes à l’abri du vent. L’hi­ver, le poêle à bois fonc­tionne à plein ré­gime.

C’est en­suite le mo­ment d’es­sayer la mégatyrolienne, que les per­sonnes à mo­bi­li­té ré­duite, et même en fauteuil roulant, peuvent réa­li­ser. À condi­tion, tou­te­fois, d’avoir le coeur so­lide! Fai­sant en­vi­ron 1 km, c’est la deuxième plus longue au Ca­na­da. On part tran­quille­ment, mais on prend éton­nam­ment beau­coup de vi­tesse. On a pra­ti­que­ment de la dif­fi­cul­té à res­pi­rer lors­qu’on at­teint la pleine vi­tesse, qui est sou­vent de plus de 80 km/h. À mi-par­cours, c’est vrai­ment haut! Quand on est à 115 m du sol, les arbres semblent bien loin.

Une autre ty­ro­lienne nous ra­mè­ne­ra au cha­let, où on se­ra heu­reux de se ré­chauf­fer. Comme on est en­core un peu hu­mides après notre via fer­ra­ta, le vent qui trans­perce les vê­te­ments à cette vi­tesse n’est pas chaud, chaud… Pré­voyez des gants et des vê­te­ments de re­change.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.