Choc et co­lère face aux ac­cu­sa­tions de proxé­né­tisme d’un in­ter­ve­nant jeu­nesse

Montréal-Nord

Guide de Montréal-Nord - - ACTUALITÉS - NI­CO­LAS LE­DAIN ni­co­las.le­dain@tc.tc

Ré­AC­TIONS. Les or­ga­nismes jeu­nesse de Montréal-Nord sont ébran­lés de­puis l’an­nonce des ac­cu­sa­tions qui pèsent sur De­nis Dé­si­ré. Le proxé­nète pré­su­mé avait co­fon­dé un or­ga­nisme de pré­ven­tion de la dé­lin­quance et était res­pon­sable de la sé­cu­ri­té à l’école se­con­daire Ca­lixa-Lavallée.

« Pour les jeunes qui le connaissent, ça fait comme un coup de mas­sue. Ils lui ont fait confiance et ils n'en re­viennent pas », constate amè­re­ment Sheilla For­tu­né, di­rec­trice de la mai­son des jeunes l'Ou­ver­ture. De­puis la pu­bli­ca­tion par le SPVM d'un ap­pel au té­moi­gnage de vic­times po­ten­tielles de M. Dé­si­ré, la res­pon­sable de l'or­ga­nisme a échan­gé avec plu­sieurs jeunes qui avaient bé­né­fi­cié des conseils de cet homme im­pli­qué dans le mi­lieu com­mu­nau­taire de l'ar­ron­dis­se­ment.

« Ce n'est pas sans conséquence parce que même s'il y a beau­coup de tra­vail po­si­tif qui est fait, veut, veut pas, ça reste dans les têtes», es­time-t-elle.

« C'est quel­qu‘un qui avait dé­ve­lop­pé un lien de confiance avec beau­coup de jeunes, donc c'est sûr que ce­la un im­pact», confie aus­si un re­pré­sen­tant d'un or­ga­nisme de Montréal-Nord qui pré­fère gar­der l'ano­ny­mat.

Ac­cu­sé de proxé­né­tisme, De­nis Dé­si­ré a aus­si com­pa­ru pour avan­tage ma­té­riel pro­ve­nant de la pres­ta­tion de ser­vices sexuels, pu­bli­ci­té de ser­vices sexuels, voies de fait, ex­tor­sion, me­naces et bris de condi­tions. Il a été re­mis en li­ber­té sous condi­tions pen­dant que l'en­quête se poursuit.

Au-de­là de la jeu­nesse nord-mont­réa­laise, les adultes et le mi­lieu com­mu­nau­taire sont aus­si mar­qués par cette af­faire.

« Il n'y a pas en­core eu de pro­cès, donc il faut at­tendre avant de se pro­non­cer, mais il y a beau­coup de co­lère, d'in­com­pré­hen­sion et de ques­tion­ne­ment dans la com­mu­nau­té», constate So­phie La­querre, co­di­rec­trice du centre des jeunes L'Es­cale.

L’IMAGE DU QUAR­TIER

Ce que dé­plorent d'au­tant plus ces ac­teurs du mi­lieu com­mu­nau­taire, c'est que mal­gré tous leurs ef­forts pour mettre en va­leur Montréal-Nord, l'ar­ron­dis­se­ment fait de nou­veau les man­chettes pour une his­toire sombre.

« Pour l'image de Montréal-Nord, c'est dé­ce­vant, triste et dom­mage. Ce­la dé­montre tout le tra­vail qu'il y a en­core à faire pour chan­ger les choses », sou­ligne Mme La­querre.

Se­lon Pierre-Ri­chard Si­mon, di­rec­teur gé­né­ral d'Ho­ri­zon Jeu­nesse, cette af­faire est pré­ju­di­ciable pour la mis­sion des or­ga­nismes.

« Je trouve ce­la re­gret­table, une si­tua­tion comme ce­la peut dé­truire un tra­vail de longue ha­leine. Ce­la peut ter­nir l'image de Montréal-Nord, alors qu'il y a une mo­bi­li­sa­tion, une conscien­ti­sa­tion et des bons coups qui ont été réa­li­sés », dé­plore-t-il.

La di­rec­trice de la mai­son des jeunes l'Ou­ver­ture in­vite d'ailleurs à évi­ter tout amal­game entre la ré­pu­ta­tion du quar­tier et ces ac­cu­sa­tions.

« Dans toutes les so­cié­tés, il y a des gens qui font des choses mau­vaises, mais ça ne doit pas dis­cré­di­ter le tra­vail des autres. C'est entre les mains de la justice, je lui fais confiance pour faire la lu­mière sur cette af­faire et on es­père que c'est un cas iso­lé », lance Sheilla For­tu­né.

Contac­té par le Guide de Montréal-Nord, Frank­lin Bris­mar, qui a co­fon­dé l'or­ga­nisme Evo­lu Jeunes 19-30 ans avec De­nis Dé­si­ré, a re­fu­sé de ré­pondre à nos ques­tions. Il a tou­te­fois in­di­qué au Jour­nal de Montréal que ces ac­cu­sa­tions n'avaient « rien à voir » avec son or­ga­nisme. La Com­mis­sion scolaire de la Pointe-de-l'Île a de son cô­té pris des me­sures ad­mi­nis­tra­tives à l'en­contre de son em­ployé, mais ne tient pas non plus à com­men­ter ce dos­sier. Toute per­sonne qui au­rait été vic­time ou qui connait quel­qu’un ayant pu être vic­time de De­nis Dé­si­ré est in­vi­tée à se rendre au poste de po­lice de son quar­tier, à com­mu­ni­quer avec In­fo-Crime Montréal au 514 393-1133 ou en ligne ou avec le 911 afin de dé­po­ser une plainte of­fi­cielle.

(Pho­to gra­cieu­se­té / SPVM)

De­nis Dé­si­ré avait co­fon­dé un or­ga­nisme de pré­ven­tion de la dé­lin­quance.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.