52 %

Guide de Montréal-Nord - - ÉCOLE HENRI-BOURASSA, 1967-1958 - MA­THIAS MAR­CHAL

EN­VI­RON­NE­MENT. Les Mont­réa­lais adoptent très tran­quille­ment le bac brun et les dis­pa­ri­tés sont fortes se­lon les ar­ron­dis­se­ments, ré­vèlent les don­nées ob­te­nues par Mé­tro Mé­dia. Du cô­té de Mon­tréal-Nord, la ré­colte de dé­chets ali­men­taires en 2017 re­pré­sente en moyenne 63 kg par porte des­ser­vie, ce qui équi­vaut à la moyenne de la Ville de Mon­tréal.

Ac­tuel­le­ment, en­vi­ron 80 % des 536000 adresses si­tuées dans des édi­fices de moins de neuf lo­ge­ments ont re­çu un bac brun de col­lecte des ré­si­dus de table. Au lieu d’être en­fouis au dé­po­toir, ces dé­chets sont ache­mi­nés dans des sites pour être com­pos­tés en vue d’en faire no­tam­ment de l’en­grais.

Mais que donne la col­lecte sur le ter­rain ? Se­lon les don­nées ob­te­nues en ver­tu de la Loi sur l’ac­cès à l’in­for­ma­tion, le taux de ma­tières ré­cu­pé­rées par bac brun est al­lé en aug­men­tant de­puis l’ap­pa­ri­tion de ce­lui-ci. De 52kg col­lec­tés par porte des­ser­vie en 2015, la Ville est pas­sé à 63kg en 2017.

Mal­gré l’amé­lio­ra­tion, les don­nées is­sues de la col­lecte du bac brun ne sont pas glo­rieuses si on s’at­tarde à dé­ter­mi­ner le taux de par­ti­ci­pa­tion des Mont­réa­lais. En ef­fet, se­lon un do­cu­ment de Re­cyc-Qué­bec, le po­ten­tiel de ré­cu­pé­ra­tion dans un lo­ge­ment de type plex est de 167kg de ré­si­dus de table et de ma­tières com­pos­tables par an.

Avec 63kg de col­lec­tés par porte en 2017, c’est comme si seule­ment 38 % des mé­nages qui ont re­çu un bac brun par­ti­ci­paient plei­ne­ment à la col­lecte des ré­si­dus ali­men­taires. Même si Re­cyc-Qué­bec aver­tit que les com­pa­rai­sons entre villes sont boi­teuses, To­ron­to, qui a ins­tau­ré cette col­lecte 10 ans avant Mon­tréal, ra­masse 265kg de dé­chets pu­tres­cibles par mé­nage. Néan­moins la Ville Reine ac­cepte les couches usa­gées et les vieilles li­tières, ce que Mon­tréal ne fait pas.

Si on s’en tient uni­que­ment aux dé­chets de table (comme à Mon­tréal), To­ron­to es­time en collecter an­nuel­le­ment 166kg par mé­nage. « Chan­ger des ha­bi­tudes peut prendre des an­nées. Nous avons fait des in­ves­tis­se­ments en pro­mo­tion, en édu­ca­tion et en de­si­gn des bacs. Ce­la a don­né de bons ré­sul­tats dans les résidences uni­fa­mi­liales, mais nous ren­con­trons en­core des dif­fi­cul­tés avec les mul­ti-lo­ge­ments et nous sommes prêts à Se­lon un son­dage SOM réa­li­sé fin 2014 au­près de 2068 mé­nages qué­bé­cois, quand un ser­vice de col­lecte des ré­si­dus ali­men­taires est pré­sent, 52 % des ré­pon­dants l’uti­lisent, soit sys­té­ma­ti­que­ment (29 %), soit beau­coup (23 %). En contre­par­tie, 33 % ne le font ja­mais.

par­ta­ger notre ex­pé­rience avec Mon­tréal », confie Jim McKay, di­rec­teur du ser­vice de la ges­tion des dé­chets à la Ville de To­ron­to.

Par­mi les ar­ron­dis­se­ments, c’est ce­lui de Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grace (CDN-NDG) qui fi­gure en tête de liste avec 85kg de dé­chets ali­men­taires ré­cu­pé­rés par porte en 2017, juste de­vant Ou­tre­mont (83 kg).

Mon­tréal-Nord a lé­gè­re­ment amé­lio­ré la quan­ti­té moyenne de ma­tière col­lec­tée. En 2016, il était de 60 kg.

C’est dans l’ar­ron­dis­se­ment Le Sud-Ouest que le taux de col­lecte est le plus bas à Mon­tréal avec seule­ment 45kg de dé­chets de table ré­cu­pé­rés par porte. « S’il est vrai que nous sommes les der­niers pour ce qui est du ton­nage par porte des­ser­vie, nous sommes aus­si par­mi ceux qui ont fait le plus de pro­grès au cours des deux der­nières an­nées », sou­ligne Alain Vaillancourt, l’élu de l’ar­ron­dis­se­ment res­pon­sable des tra­vaux pu­blics. L’ar­ron­dis­se­ment reste « confiant et po­si­tif » et compte no­tam­ment sur une cam­pagne sen­si­bi­li­sa­tion. «Rap­pe­lons que l’ha­bi­tude de re­cy­cler le verre, le mé­tal et le pa­pier, qui nous semble si na­tu­relle au­jourd’hui, a aus­si été longue à ins­tal­ler », conclut-il.

En juillet 2017, Mon­tréal pla­ni­fiait tou­jours l’ou­ver­ture de quatre sites de com­pos­tage et de bio­mé­tha­ni­sa­tion pour 2020. Im­pos­sible par contre de sa­voir si le pro­jet avait pris en­core du re­tard ou même de connaître l’échéan­cier de dé­ploie­ment des bacs bruns dans les édi­fices de plus de huit lo­ge­ments, l’élu res­pon­sable de l’en­vi­ron­ne­ment à la Ville, Jean-Fran­çois Pa­ren­teau n’ayant pas ré­pon­du à nos ques­tions au mo­ment de pu­blier.

Quatre ar­ron­dis­se­ments sont éva­lués à part, car ils col­lectent en même temps les ré­si­dus du jar­din et les dé­chets de table, ce qui fausse les ré­sul­tats. Il s’agit de ceux de La­chine, Saint-Laurent, de Pierrefonds–Rox­bo­ro et de l’Île-Bi­zard–Sainte-Geneviève.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.