Des règles trop sou­vent igno­rées aux tra­verses pour pié­tons

Guide de Montréal-Nord - - ACTUALITÉS - NI­CO­LAS LEDAIN ni­co­las.ledain@tc.tc

Sé­CU­RI­Té.Même s’ils ont théo­ri­que­ment la prio­ri­té aux tra­verses mar­quées sur la chaus­sée, les pié­tons doivent bien sou­vent lais­ser pas­ser des automobilistes qui ne s’ar­rêtent pas.

De­puis la ré­forme de la sé­cu­ri­té rou­tière du 18 mai, les pié­tons n’ont sim­ple­ment qu’à si­gna­ler leur in­ten­tion de s’engager pour avoir la prio­ri­té aux pas­sages avec un mar­quage jaune. Au­pa­ra­vant, ils de­vaient être dé­jà en­ga­gés sur la chaus­sée pour bé­né­fi­cier de cet avan­tage. Tou­te­fois, que ce soit par un si­gna­le­ment ou un en­ga­ge­ment, cette règle de prio­ri­té est bien sou­vent ba­fouée au Qué­bec.

C’est un pro­blème cultu­rel qu’on a au Ca­na­da et plus par­ti­cu­liè­re­ment au Qué­bec. Il faut faire de la sen­si­bi­li­sa­tion et de la com­mu­ni­ca­tion pour ha­bi­tuer les automobilistes. »

À la suite d’un té­moi­gnage d’une ré­si­dente de Mon­tréal-Nord qui af­firme qu’elle ne par­vient pas à ob­te­nir cette prio­ri­té dans son quar­tier, le Guide s’est ren­du dans ce sec­teur si­tué entre les bou­le­vards Gouin et Lé­ger. Pen­dant trente mi­nutes, nous avons comp­ta­bi­li­sé les pas­sages à une tra­verse pour pié­tons si­tuée le long de l’ave­nue Bru­net. Du­rant cette pé­riode, seuls deux vé­hi­cules sur 176 ont lais­sé la prio­ri­té à des pié­tons. Les deux automobilistes en ques­tion se sont ar­rê­tés au même mo­ment pour lais­ser pas­ser deux femmes qui étaient dé­jà en­ga­gées sur la chaus­sée. Dans tous les autres cas, lorsque nous avons ma­ni­fes­té notre in­ten­tion de tra­ver­ser, la règle de prio­ri­té a été sys­té­ma­ti­que­ment igno­rée.

Se­lon le code de la sé­cu­ri­té rou­tière, ne pas ac­cor­der la prio­ri­té aux pas­sages pour pié­tons peut en­traî­ner une amende de 100 $ à 200 $ et jus­qu’à trois points d’in­ap­ti­tude.

DES TRA­VERSES SIGNALéES

In­ter­ro­gé sur cet en­jeu, l’ar­ron­dis­se­ment de Mon­tréal-Nord a aus­si dé­plo­ré ce manque de res­pect du rè­gle­ment. Un des res­pon­sables des ser­vices a ex­pli­qué au Guide que la ma­jo­ri­té des tra­verses sont pour­tant signalées pour at­ti­rer l’at­ten­tion des automobilistes.

L’ar­ron­dis­se­ment uti­lise dif­fé­rents équi­pe­ments en plus du mar­quage des tra­verses. Il peut y avoir des pan­neaux sur le côté ou sur le terre-plein cen­tral de la chaus­sée, des ba­lises pié­ton­nières mises au centre du pas­sage, des bol­lards pour si­gna­ler les pié­tons, des mar­quages sup­plé­men­taires au sol ou en­core des dis­po­si­tifs lu­mi­neux. Il existe aus­si plu­sieurs types de pan­neaux comme ceux qui rap­pellent la prio­ri­té ou la pré­sence d’une tra­verse, ceux qui si­gnalent en amont qu’un pas­sage est à proxi­mi­té ou en­core ceux qui in­diquent l’amende que risquent les automobilistes s’ils ne res­pectent pas la prio­ri­té.

Ces aides si­gna­lé­tiques n’ont ma­ni­fes­te­ment que peu d’ef­fets puisque l’in­ter­sec­tion ob­ser­vée par le Guide entre Lé­ger et Bru­net est équi­pée d’un pan­neau cen­tral et de bol­lards.

Si la so­lu­tion semble pas­ser par la sen­si­bi­li­sa­tion, l’ar­ron­dis­se­ment cherche en­core des so­lu­tions pour amé­lio­rer la co­ha­bi­ta­tion des dif­fé­rents usa­gers. Une étude sur la sé­cu­ri­té se­ra no­tam­ment réa­li­sée dans les prochaines se­maines sur le bou­le­vard Gouin.

Mi­guël Al­ston, com­man­dant du PDQ 39.

(Pho­to Guide de Mon­tréal-Nord — Ni­co­las Ledain)

La grande ma­jo­ri­té des automobilistes ne s’im­mo­bi­lisent pas pour lais­ser pas­ser les pié­tons aux tra­verses.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.