Des po­teaux qui in­quiètent sur le bou­le­vard Gouin

Guide de Montréal-Nord - - LA UNE - NI­CO­LAS LEDAIN ni­co­las.ledain@tc.tc

SÉ­CU­RI­TÉ. Des po­teaux dé­gra­dés et abî­més d’Hy­dro-Qué­bec et de Bell sèment l’in­quié­tude chez des ré­si­dents du nord-est de l’ar­ron­dis­se­ment de Mont­réal-Nord.

Entre le bou­le­vard Lan­ge­lier et l’ave­nue Ozias Le­duc sur le bou­le­vard Gouin, trois po­teaux sont dans un état qui laisse per­plexe. Le pre­mier, si­tué à proxi­mi­té du parc Gouin, est com­plè­te­ment ap­puyé sur un arbre. Le se­cond, plan­té der­rière des ré­si­dences penche net­te­ment vers l’ar­rière du bâ­ti­ment. Le troi­sième, quant à lui, est brû­lé à sa base et cra­qué à son som­met, mais a tou­te­fois été fixé à un po­teau neuf.

Dans ce sec­teur qui compte plu­sieurs ré­si­dences pour aî­nés, la si­tua­tion in­quiète. Alar­mée, une ci­toyenne a contac­té le Guide de Mont­réal-Nord pour ré­cla­mer le chan­ge­ment de ces po­teaux.

«On est avec des vieux po­teaux en bois qui craquent les uns après les autres. On a eu une panne pen­dant près de 10 heures l’autre jour. Il faut faire quelque chose», es­time Dia­na Mer­cier, qui ha­bite dans l’une des ré­si­dences de ce quar­tier.

Si elle dé­plore un as­pect es­thé­tique qui met de la « lai­deur » dans sa rue, cette re­trai­tée craint aus­si pour sa sé­cu­ri­té.

«C’est quoi la pro­chaine étape pour qu’ils fassent quelque chose ? Il faut que ça nous tombe des­sus quand on se­ra en des­sous», s’in­ter­roge Mme Mer­cier.

PRO­BLèME CONNU

L’ar­ron­dis­se­ment a in­di­qué que la pro­blé­ma­tique était connue de l’ad­mi­nis­tra­tion dans ce sec­teur du bou­le­vard Gouin. Au­cune plainte n’a été re­çue ré­cem­ment au 311 à ce su­jet, mais le dos­sier est sui­vi par les ser­vices et par les élus et des dis­cus­sions ont dé­jà eu lieu dans le pas­sé avec les so­cié­tés en charge de ces équi­pe­ments.

Ce sec­teur est si­tué à la jonc­tion de deux zones d’in­ter­ven­tion. Cer­tains po­teaux ap­par­tiennent à Hy­dro-Qué­bec tan­dis que les autres sont gé­rés par la com­pa­gnie de té­lé­com­mu­ni­ca­tions Bell. Aler­té, un re­pré­sen­tant d’Hy­dro-Qué­bec s’est dit dans un pre­mier temps « éton­né » à la vue des pho­tos prises sur place, avant de pré­ci­ser que cette si­tua­tion ne re­pré­sente pas un dan­ger im­mé­diat.

IN­TER­VEN­TION PRÉ­VUE

De­puis l’appel du Guide de Mont­réal-Nord, des agents d’Hy­dro-Qué­bec se sont ren­dus sur place pour ins­pec­ter les po­teaux pro­blé­ma­tiques. Les deux équi­pe­ments pen­chés ap­par­tiennent à la so­cié­té d’État qui a pré­vu d’in­ter­ve­nir dans les pro­chains jours.

« Il n’y a pas lieu de s’in­quié­ter. En cas de dan­ger im­mé­diat, il y a une in­ter­ven­tion ur­gente, mais là il n’y a pas de risque im­mi­nent, donc le re­dres­se­ment se­ra fait d’ici deux se­maines», pré­cise Jean-Phi­lippe Rous­seau, porte-pa­role d’Hy­dro-Qué­bec.

Des vé­ri­fi­ca­tions cy­cliques sont faites sur tous les équi­pe­ments du ré­seau par sec­teur, mais en ce qui concerne ces deux ins­tal­la­tions, elles ont été exa­mi­nées pour la der­nière fois en 2012 et la pro­chaine ins­pec­tion n’était pré­vue que pour 2022.

Le troi­sième po­teau dé­gra­dé ap­par­tient lui à la com­pa­gnie Bell, mais n’est pas non plus dan­ge­reux se­lon M. Rous­seau. Les équi­pe­ments élec­triques ont été ins­tal­lés sur le po­teau neuf et seules des ins­tal­la­tions de té­lé­com­mu­ni­ca­tion res­tent sur le po­teau cra­qué et brû­lé. En outre, la com­pa­gnie Bell est avi­sée de l’état de son po­teau.

En cas d’in­quié­tude, le porte-pa­role d’Hy­droQué­bec in­vite les ci­toyens à con­tac­ter le ser­vice clien­tèle au 1 888 385-7252. Des agents se­ront en­voyés sur place si une si­tua­tion né­ces­site une in­ter­ven­tion. S’il y a un dan­ger im­mé­diat comme un fil ar­ra­ché ou un po­teau tom­bé, il est conseillé d’ap­pe­ler en prio­ri­té au 911.

(Pho­to Guide de Mont­réal-Nord — Ni­co­las Ledain)

(Pho­to Guide de Mont­réal-Nord — Ni­co­las Ledain)

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.