Va­lo­ri­ser le fran­çais et la di­ver­si­té par l’écri­ture

Guide de Montréal-Nord - - ACTUALITÉS - NI­CO­LAS LEDAIN ni­co­las.ledain@tc.tc

FRANCISATION. À tra­vers plu­sieurs ate­liers, une écri­vaine a in­ci­té des groupes mul­ti­cul­tu­rels, dé­fa­vo­ri­sés ou peu sco­la­ri­sés de Mon­tréal-Nord à l’écri­ture en fran­çais. Entre sou­ve­nirs et ima­gi­na­tion, l’exer­cice s’est concré­ti­sé par six re­cueils à consul­ter dans les bi­blio­thèques du quar­tier.

De l’au­tomne au prin­temps, trois or­ga­nismes et deux classes de pri­maire de l’ar­ron­dis­se­ment ont pris part à ce pro­gramme dé­ve­lop­pé par le ser­vice de la culture et les bi­blio­thèques de Mon­tréal-Nord. Au sein de ces groupes, ces ate­liers vi­saient des femmes im­mi­grantes à re­ve­nus mo­destes, des per­sonnes avec des pro­blèmes de san­té men­tale, des gens peu sco­la­ri­sés is­sus de com­mu­nau­tés cultu­relles et des en­fants qui se sont ins­pi­rés des sou­ve­nirs de trois mères du quar­tier ori­gi­naires du Gua­te­ma­la, du Pé­rou et du Qué­bec.

Si ce pro­gramme vi­sait la va­lo­ri­sa­tion de l’écri­ture en fran­çais, il a aus­si été uti­li­sé pour mettre en avant la di­ver­si­té nord-mont­réa­laise et ses atouts.

« C’était as­sez large. C’est vrai­ment in­té­res­sant et très riche, car j’ai la chance de ren­con­trer des gens que je ne ren­con­tre­rais pro­ba­ble­ment pas au­tre­ment», sou­ligne Ju­lia­na Lé­veillé-Tru­del, l’ani­ma­trice de ces ate­liers.

Après avoir fait des pro­jets en mé­dia­tion cultu­relle ain­si qu’une ré­si­dence de créa­tion dans le quar­tier, cette au­teure mont­réa­laise as­sure que l’ar­ron­dis­se­ment ne manque pas d’ins­pi­ra­tions et de ta­lents.

« Les gens ont beau­coup d’his­toires à ra­con­ter à Mon­tréal-Nord. Ils ont par­ta­gé des choses pro­fondes, fortes, per­son­nelles et c’est ins­pi­rant sur le plan humain. Ils n’ont pas souvent l’oc­ca­sion d’être en contact avec les ac­ti­vi­tés cultu­relles et j’aime que ce soit eux qui créent la culture », poursuit l’écri­vaine.

Mme Lé­veillé-Tru­del a dû ga­gner la con­fiance des par­ti­ci­pants pour les in­ci­ter à se li­vrer. Le tra­vail n’a pas été simple, mais tous semblent fiers d’avoir pris part à ces ate­liers.

« Ça nous a per­mis de nous lais­ser al­ler, d’avoir la con­fiance pour par­ta­ger nos émo­tions. C’était vrai­ment tou­chant, c’est al­lé nous cher­cher pour nous em­por­ter », illustre Joan Pau­li­no, Do­mi­ni­cain d’ori­gine qui a re­pris ses études au Centre Louis-Fré­chette, un des or­ga­nismes qui par­ti­ci­pait à ce pro­gramme.

SIMPLE ET FORT

Dans ses six re­cueils se cô­toient les his­toires d’une grand-mère haï­tienne, les sou­ve­nirs d’une ex­pa­triée li­ba­naise, les mé­moires d’une femme rou­maine, les souf­frances d’un Qué­bé­cois, les dé­fis d’une jeune fille sourde ou en­core les im­pres­sions d’un im­mi­gré do­mi­ni­cain. Cer­tains ra­content des dou­leurs, des frus­tra­tions et des dé­chi­re­ments, d’autres livrent des plai­sirs, des ins­tants de bon­heur ou laissent par­ler leur ima­gi­na­tion.

Dans ce mé­lange d’ori­gines et de sen­ti­ments, Ju­lia­na Lé­veillé-Tru­del a même trou­vé quelques perles de prose.

« C’est as­sez im­pres­sion­nant. J’ai tou­jours ai­mé les au­teurs qui uti­lisent des mots simples, mais qui passent beau­coup d’émo­tions et c’est ce que j’ai re­trou­vé», ex­plique-t-elle.

MISE EN VA­LEUR

Au-de­là de la qua­li­té lit­té­raire, l’ani­ma­trice de l’ate­lier pense aus­si qu’il est es­sen­tiel de mettre en avant ces per­sonnes dé­fa­vo­ri­sées, en manque de con­fiance ou stig­ma­ti­sées.

« Ce­la leur fait prendre conscience que ce qu’ils ont à ra­con­ter est per­ti­nent. Ils n’ont pas l’ha­bi­tude d’être sous les pro­jec­teurs, mais ils ont des té­moi­gnages im­por­tants à ap­por­ter», es­time l’au­teure.

Ému de voir son nom dans un livre, Joan Pau­li­no par­tage cet avis et plaide pour la pour­suite de ce pro­gramme.

« C’est la meilleure fa­çon de par­ta­ger quelque chose. Il faut conti­nuer de se cher­cher, de s’ex­plo­rer pour que les gens se connaissent mieux. Ce­la va don­ner une meilleure com­mu­ni­ca­tion dans le monde », pense ce Nord-Mon­tréa­lais.

(Photo Guide de Mon­tréal-Nord — Ni­co­las Ledain)

Le pro­jet a per­mis à des Nord-Mon­tréa­lais de toutes ori­gines et de tous âges de s’ini­tier à l’écri­ture en fran­çais.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.